Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

19 commentaires

  1. STRIEGEL dit :

    Bonjour Monsieur RAFFARIN,
    Concernant la représentation des retraités, donnez moi le mode d’emploi, je suis votre homme. Ai été président d’association et à ce titre, j’ai rencontré Noel HURET, à l’époque collaborateur de Jean Louis BORLOO. Trois des mesures que nous lui avons présenté figurent dans le plan de cohésion sociale, aidez moi et je représenterai les retraités français.
    Cordialement
    Alain STRIEGEL

  2. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    J’ai suivi hier, sur i-télé, votre excellente prestation face au « travail au corps » de l’opiniâtre Jean-Pierre Elkabbach et de ses deux acolytes et vous pouvez effectivement vous montrer préoccupé de la situation actuelle de notre Pays, notamment économique et le peu de bonnes nouvelles en perspective…
    Dans ce billet vous reprenez ces débats, rien à ajouter tant vos propos sont pertinents et certaines idées intéressantes face à la « tempête industrielle » qui s’annonce.

    Vous avez raison de dire que les chômeurs et les retraités sont les grands absents de la conférence sociale. Je me permettrais d’ajouter qu’il ne faudrait pas non plus que soient absents ceux que l’on oublie trop souvent, comme ce fût déjà le cas en 2010, contrairement à votre époque en 2004 où il y eût un véritable dialogue social avec un Premier Ministre à l’écoute. A savoir les militaires, qui appartiennent à un « monde à part » avec bien plus de contraintes, surtout différentes, et que l’on veut aligner sur le civil. Eux aussi ont des revendications à formuler.

    Il est effectivement bien dommage que les retraités soient absents de la conférence sociale car ils se sentent très concernés. Les leviers à activer pour la réforme des retraites sont connus et l’on peut craindre que le choix de baisser les pensions, se présentant comme une mesure générale, tous régimes, soit privilégié. La palette des mesures est large : réduction du revenu de remplacement par la désindexation (comme déjà fait pour les retraites complémentaires) ou par des effets de décote consécutifs à une augmentation de la durée d’activité, prélèvement augmenté sur la CSG par alignement sur le niveau appliqué aux actifs, remise en question de l’abattement de 10 % sur le montant des pensions du foyer fiscal, etc.…
    Une mise en œuvre brutale de ces mesures, avec les conséquences de la progressivité de leurs effets pour certaines, seraient catastrophiques en terme de pouvoir d’achat pour les retraités. Leur contribution à la vie économique du pays en serait d’autant altérée par les restrictions sur les propres besoins mais aussi au travers de l’aide de l’aide qu’ils sont dans l’obligation, bien souvent, d’apporter à leurs enfants et les petits enfants touchés par le chômage et dans le besoin. Il en serait de même par une remise en question de leur capacité à participer à la vie associative ou des collectivités à titre bénévole.
    Mal dosé, le remède risque d’être pire que le mal. La nécessité des réformes n’interdit pas d’être vigilants sur le contenu.

    Amitié

    Jacques

  3. Mauger dit :

    Bonjour ,je lis avec stupéfaction les propos de Mr BARROSO sur L’EXCEPTION CULTURELLE. Qui a accepté Mr BARROSO comme PRESIDENT DE LA COMMISSION CULTURELLE ?

  4. jany dit :

    LA RETRAITE

    La Retraite est une des plus grandes avancées sociales de notre temps avec la Sécurité Sociale…Elle fait partie de la Sécurité Sociale pour l’homme et la femme qui vieillissent.

    La Retraite est un lien social entre les générations, un lien des hommes pour les hommes.

    Il n’y a pas aujourd’hui de problème spécifique a la retraite, c’est avant tout un problème de fiscalité et de financement général de tous les comptes sociaux…

    Nous sommes arrives au point de rupture, cette période est importante pour effectuer une GRANDE RENOVATION SOCIALE qui concerne les entreprises, la fiscalité générale, les financements des comptes sociaux et le financement de l’Etat pour son fonctionnement et ses allocations…

    Des 1981, nous savions que le financement des comptes sociaux serait difficile dans le temps, pourtant rien n’a été réfléchi sur le long terme…

    C’est la crise et la découverte de la mauvaise gestion des Etats qui fait que nous sommes aujourd’hui au pied du mur, nous devons réagir et prendre des décisions pour le long terme, pour les générations futures…

    Le financement des retraites doit poser la question de la fiscalité générale et notamment celle des entreprises…

    Pour que les entreprises soient compétitives, nous devons diminuer la pression fiscale en reportant une partie des charges patronales sur la TVA SOCIALE (la TVA a 23% pourrait être un chiffre qui permettrait le redressement de la France)…

    En élargissant l’assiette de l’imposition, nous partageons et demandons un effort a tous et aussi a tous les étrangers de passage en France…
    Nous pouvons garder une TVA plus faible pour les produits de premières nécessites afin de protéger les personnes a revenus modestes…

    Demandons à l’Etat de faire des économies sur ses budgets de fonctionnement et sur les allocations des différents ministères, en sachant différencier le productif et l’improductif…

    LA RETRAITE

    Il n’a pas de conflit entre les générations quand on réfléchit a la méthode de financement de la Retraite…

    Il faut pour cela que nous ayons le courage des choix pour harmoniser l’avenir de tous.

    Nous devons être tous égaux dans l’obtention des droits à la Retraite, pour cela il serait important que tous les régimes viennent a se rapprocher dans la pleine compréhension des nécessites du temps…
    Le calcul des droits pourrait se faire sur 25 ans pour tous, avec un temps d’adaptation pour le public.

    La période d’activité pourrait être portee à 45 ans, un jeune qui débuterait sa carrière à 25 ans partirait en retraite à 70 ans pour une retraite pleine…Avec la possibilité de partir à 65, 67 ans avec une retraite recalculée (diminuée)…
    Un autre jeune qui commencerait à travailler à 18 ans pourrait partir à 63 ans avec une retraite pleine…

    ***Les Elus politiques, Ministres, Députés, Sénateurs, etc…doivent réfléchir à une diminution de leur pension, en évitant les cumuls avec d’autres fonctions, un peu d’éthique et de sens de l’Etat pourraient permettre d’améliorer la situation…

    Il n’est pas nécessaire d’imposer plus avec la CSG, des travailleurs ou des retraites, pas nécessaire d’imposer plus les entreprises ou les retraites…

    Les Retraites doivent continuer à suivre le coût de la vie par une indexation réfléchie c’est la justice sociale…

    ***Le financement des Retraites doit faire appel à une part plus importante de TVA SOCIALE pour rendre pérenne sa gestion pour les générations a venir…
    C’est en élargissant l’assiette fiscale que nous pourrons moderniser notre architecture sociale…

    Il n’y aura pas de baisse des ventes sur le long terme, en Asie une voiture se vend 30% plus chère qu’en France, pourtant elle se vend…

    N’ayons pas de tabou sur l’effet inflationniste, notre économie est déjà figée dans un carcan de principes que cela serait plutôt un souffle d’air frais…

    L’Economie du devenir est celle du partage et de la responsabilisation.
    Une Démocratie doit savoir gérer pour le bien de tous, pour les entreprises qui permettent d’avoir des profits, des emplois, pour les employés et les retraités qui aspirent à vivre dans un sentiment plus en harmonie et en confiance…

    L’avenir est dans les Démocraties Humanistes et de Progrès, l’homme y trouvera la reconnaissance et sa place, l’unité naîtra dans le dialogue et une gestion responsable, la confiance sera porteuse de tous nos projets et de notre avenir a tous…

    L’avenir vous appartient, c’est un choix qui s’offre, cela peut être un horizon de confiance, un horizon en partage…

    Inachevé…

    ***Pardon pour les fautes mon clavier est du type QWERTY

    Bien cordialement,

    Jany (18 Juin 2013)

  5. jany dit :

    LA RETRAITE…

    La Retraite est une des plus grandes avancées sociales de notre temps avec la Sécurité Sociale…Elle fait partie de la Sécurité Sociale pour l’homme et la femme qui vieillissent.

    La Retraite est un lien social entre les générations, un lien des hommes pour les hommes.

    Il n’y a pas aujourd’hui de problème spécifique a la retraite, c’est avant tout un problème de fiscalité et de financement général de tous les comptes sociaux…

    Nous sommes arrives au point de rupture, cette période est importante pour effectuer une GRANDE RENOVATION SOCIALE qui concerne les entreprises, la fiscalité générale, les financements des comptes sociaux et le financement de l’Etat pour son fonctionnement et ses allocations…

    Des 1981, nous savions que le financement des comptes sociaux serait difficile dans le temps, pourtant rien n’a été réfléchi sur le long terme…

    C’est la crise et la découverte de la mauvaise gestion des Etats qui fait que nous sommes aujourd’hui au pied du mur, nous devons réagir et prendre des décisions pour le long terme, pour les générations futures…

    Le financement des retraites doit poser la question de la fiscalité générale et notamment celle des entreprises…

    Pour que les entreprises soient compétitives, nous devons diminuer la pression fiscale en reportant une partie des charges patronales sur la TVA SOCIALE (la TVA a 23% pourrait être un chiffre qui permettrait le redressement de la France)…

    En élargissant l’assiette de l’imposition, nous partageons et demandons un effort a tous et aussi a tous les étrangers de passage en France…
    Nous pouvons garder une TVA plus faible pour les produits de premières nécessites afin de protéger les personnes a revenus modestes…

    Demandons à l’Etat de faire des économies sur ses budgets de fonctionnement et sur les allocations des différents ministères, en sachant différencier le productif et l’improductif…

    LA RETRAITE

    Il n’a pas de conflit entre les générations quand on réfléchit a la méthode de financement de la Retraite…

    Il faut pour cela que nous ayons le courage des choix pour harmoniser l’avenir de tous.

    Nous devons être tous égaux dans l’obtention des droits à la Retraite, pour cela il serait important que tous les régimes viennent a se rapprocher dans la pleine compréhension des nécessites du temps…
    Le calcul des droits pourrait se faire sur 25 ans pour tous, avec un temps d’adaptation pour le public.

    La période d’activité pourrait être portee à 45 ans, un jeune qui débuterait sa carrière à 25 ans partirait en retraite à 70 ans pour une retraite pleine…Avec la possibilité de partir à 65, 67 ans avec une retraite recalculée (diminuée)…
    Un autre jeune qui commencerait à travailler à 18 ans pourrait partir à 63 ans avec une retraite pleine…

    ***Les Elus politiques, Ministres, Députés, Sénateurs, etc…doivent réfléchir à une diminution de leur pension, en évitant les cumuls avec d’autres fonctions, un peu d’éthique et de sens de l’Etat pourraient permettre d’améliorer la situation…

    Il n’est pas nécessaire d’imposer plus avec la CSG, des travailleurs ou des retraites, pas nécessaire d’imposer plus les entreprises ou les retraites…

    Les Retraites doivent continuer à suivre le coût de la vie par une indexation réfléchie c’est la justice sociale…

    ***Le financement des Retraites doit faire appel à une part plus importante de TVA SOCIALE pour rendre pérenne sa gestion pour les générations a venir…
    C’est en élargissant l’assiette fiscale que nous pourrons moderniser notre architecture sociale…

    Il n’y aura pas de baisse des ventes sur le long terme, en Asie une voiture se vend 30% plus chère qu’en France, pourtant elle se vend…

    N’ayons pas de tabou sur l’effet inflationniste, notre économie est déjà figée dans un carcan de principes que cela serait plutôt un souffle d’air frais…

    L’Economie du devenir est celle du partage et de la responsabilisation.
    Une Démocratie doit savoir gérer pour le bien de tous, pour les entreprises qui permettent d’avoir des profits, des emplois, pour les employés et les retraités qui aspirent à vivre dans un sentiment plus en harmonie et en confiance…

    L’avenir est dans les Démocraties Humanistes et de Progrès, l’homme y trouvera la reconnaissance et sa place, l’unité naîtra dans le dialogue et une gestion responsable, la confiance sera porteuse de tous nos projets et de notre avenir a tous…

    L’avenir vous appartient, c’est un choix qui s’offre, cela peut être un horizon de confiance, un horizon en partage…

    Inachevé…

    ***Pardon pour les fautes mon clavier est du type QWERTY

    Bien cordialement,

    Jany (18 Juin 2013)

  6. Mauger dit :

    Mr RAFFARIN décidément ENCORE UNE MAUVAISE PIOCHE : je vs ai entendu défendre S.RICHARD mais j’ai également entendu Mr EPLENEL dans MOTS CROISES du 17/06 dévoiler quelques problèmes qu’a eus Mr S.RICHARD avec les impôts.

  7. jany dit :

    l’exode du personnel qualifié vers les pays étrangers est un grand risque social pour la France car elle peut amener de grands déséquilibres

    jany

  8. P.Leroux dit :

    Cher Jean Pierre
    je ne crois pas avoir lu dans ton carnet (si apprecié) de reaction de ta part a propos de ce qui est pour moi l’information la plus SCANDALEUSE de 2013 :
    Le Mur des Cons
    Non seulement ,je suis etonné qu’une fraction importante des magistrats se soit permis de designer leur « Cons » ,leurs ennemis politiques qui semblent comme affichés avant la condamnation future
    digne de « Wanted » dans l’ouest americain!
    Alors que la justice reclame (a juste titre) la plus totale independance (donc neutralité)
    la revelation de ce Mur des Cons par ce journaliste de France 3 a été pour moi ( et de tres nombreux français,un vrai CHOC)
    enfin pour couronner le tout ce journaliste qui merite d’etre valorisé ,primé,que sais je …pour son courage aurait été mis a pied par sa direction et severement critiqué par le syndicat CGT des journalistes.
    Il a bien fait son metier..nous a donné une information clef donc il doit etre puni sinon evincé de la radio et de la television nationale !
    on croit REVER !

    on ne peut pas laisser passer ça!

  9. Dominique M dit :

    Bonsoir M.RAFFARIN,
    Bonsoir à tous,
    Aux Actualités de JPR,
    je voudrai ajouter celles-là:
    1. Le crédit d’impôt compétitivité va faire un flop : e montage du dossier est une telle usine à gaz et truffé de biais qu’une majorité d’entrepreneurs renonce à y consacrer du temps pour le demander. Sans compter l’inévitable contrôle fiscal dont les bénéficiaires dans les deux ans suivant son versement. Matraqué comme étant LA mesure phare de la lutte contre le chômage, il va falloir réviser les éléments de langage…
    2. Le groupe Bilderberg s’est réunit à Londres le 8 juin 2013, et les effets de ses travaux seront bien plus importants que ceux du dernier G8,
    3. Une nouvelle crise monétaire va s’abattre sur le monde dès septembre 2013 avec des effets encore plus dévastateurs que celle de 2008: il serait sage que nos politiques s’y préparent et la France va connaître un avis de tempête sans précédent, faute d’avoir engagé les réformes structurelles nécessaires. Ceux qui le pensent sont nombreux. Ceux qui osent le dire, un peu plus chaque jour. Comme hier, Jacques ATTALI.
    A suivre…
    Bonne soirée,
    Dominique M.

  10. Jean-Pierre Raffarin dit :

    Cher Pascal,
    Je suis complètement de ton avis. Cette affaire du « Mur des Cons » et le sectarisme syndical qui l’a prolongée est d’une gravité extrême. La décision de mettre en prison un « mal pensant » est aussi un très mauvais signal.

  11. Zwartepiet dit :

    Réponse à Dominique M re: Le groupe Bilderberg s’est réunit à Londres le 8 juin 2013, et les effets de ses travaux seront bien plus importants que ceux du dernier G8,

    Effectivement… et on peut affirmer que le projet de vaste zone de libre échange réunissant les États-Unis et l’Europe n’est que le « brainchild » du groupe Bilderberg.

    Re: Une nouvelle crise monétaire va s’abattre sur le monde dès septembre 2013 avec des effets encore plus dévastateurs que celle de 2008:…

    Disons, plus calmement, que les jours d’un dollar faible –et, par conséquent, d’un euro fort– sont comptés… Lors d’une interview, il y a deux jours, le Président Obama n’a pas eu de scrupules à « pousser » Ben Bernanke vers la sortie (de sa présidence de la Federal Reserve). Or, il faut savoir que « Helicopter » Ben a fait plus pour soutenir l’euro (à $1.30 et au-delà) que tous les autres banquiers centraux réunis –y compris Mario Draghi… Déjà, l’annonce, hier, d’une fin programmée de la politique QE (Quantitative Easing) de la Fed a donné un coup de fouet au dollar.

    Pourtant, un euro dopé aux stéroïdes du brave Dr Bernanke arrangeait tout le monde: les exportateurs américains et japonais; et les consommateurs européens. Les filiales d’entreprises américaines et japonaises en Europe ont vu leurs chiffres d’affaires artificiellement gonflés avec un euro à $1.30 –et lorsque les revenus de ces filiales étaient rapatriés –et convertis (en dollars ou en yens)– vers les USA ou le Japon, ils donnaient une image trompeuse car exagérément bonne du marché européen… Quant aux consommateurs européens, ils ont eu l’illusion d’être « riches »: le moindre smicard français, le plus remonté des indignados espagnols, le petit retraité belge, etc. peut encore –grâce à un euro dopé– s’offrir le dernier smartphone (made in China), la dernière tablette « dernier cri » de Apple, la nouvelle Playstation, un petit « city trip » à Prague ou à Barcelone et même… faire le plein d’essence!

    Avec le départ annoncé du bon Dr Ben et la dégringolade concommittante de l’euro, tous ces « petits plaisirs » appartiendront au passé…

    Zwartepiet.

  12. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Mauger,

    Je reviens sur votre commentaire du 18 juin et la « mauvaise pioche » de Monsieur Raffarin relative à la défense de Monsieur S. Richard. Je pense que dans son intervention, Monsieur Raffarin voulait simplement dire que la nomination de Stéphane Richard à la tête de France Télécoms avait fait beaucoup de bien dans le cadre du management de l’entreprise, voir son billet « France Télécom : vos commentaires » en date du 06 octobre 2009 :
    http://www.carnetjpr.com/2009/10/06/france-telecom-vos-commentaires/

    Cordialement

    Jacques

  13. Dominique M dit :

    Bonjour M. RAFFARIN,
    Bonjour à tous,
    Les mensonges continuent.
    Que M.HOLLANDE se soit fait élire aussi ( avec la négation de la crise, avec l’exacerbation caricatural de l’antisarkosisme) en flattant le penchant « lutte des classes » des électeurs de Gauche, électorat réfractaire aux réformes structurelles indispensables, c’est son problème.
    Qu’il est une fois élu jugé bon de s’associer à la curée envers les entrepreneurs et ceux qui réussissent, ça été son choix et c’est aussi son problème
    Qu’il se refuse maintenant à poursuivre le rapprochement du calcul des retraites entre secteur public, régimes spéciaux et secteur privé, c’est son choix et encore son problème.
    Qu’il est misé la totalité de sa politique de l’emploi sur trois mesures et que de lui même il reconnaisse maintenant qu’elles ne marchent pas, c’est toujours son problème.
    Mais que M.HOLLANDE continue à nous parler inversion de la courbe du chômage, retour de la croissance et justice sociale, c’est aujourd’hui notre problème à tous.
    Proférer des contre-vérités qui ne tiennent pas au regard des faits et s’en servir comme fondements de décisions politiques majeures est une injure, une imposture, une faute envers tous ceux qui espèrent de lui pour améliorer leur sort et redresser la France.
    Plus que les affaires, c’est là la contribution personnelle de M. HOLLANDE à la récession économique de la France, à la perte de confiance de nos concitoyens dans l’avenir.
    Puisque Jacques ATTALI parle de révolution qui couve, verrons-nous sous peu M. HOLLANDE connaître le sort de Louis XVI?
    Bonne journée,
    Dominique M

  14. jany dit :

    Lu dans Le Point
    Mandats: des élus UMP et UDI contre le cumul dès 2014 et 2015

    - Publié le 21/06/2013 à 13:26
    1
    À la une du Point.fr

    Une quinzaine d’élus UMP et UDI, conduits par Bruno Le Maire, proposent de limiter le cumul des mandats « dès 2014 et 2015″ et de réduire le nombre de parlementaires, dans un appel à « une révolution démocratique » publié vendredi dans Le Figaro.

    Les signataires de cette tribune veulent aussi obliger les hauts fonctionnaires élus au Parlement à démissionner et réclament « un statut du parlementaire ».

    « 577 députés et 348 sénateurs? Ce nombre trop élevé de parlementaires ne sert en rien la qualité de nos travaux. Nous proposons de passer à 400 députés et à 200 sénateurs », écrivent-ils, avant de se prononcer pour « un statut du parlementaire pour sécuriser le retour des élus issus du secteur privé ».

    Partisans du non-cumul entre un mandat de parlementaire et une fonction à la tête d’un exécutif local (commune, département, région), ils proposent de ne pas attendre 2017 comme le veut le gouvernement, mais de l’appliquer dès les prochaines élections municipales, l’an prochain, et régionales et départementales, l’année suivante, pour que les électeurs aient « la garantie de voter en 2014 et 2015 pour un élu local qui fera tout son mandat ».

    Il veulent aussi « limiter à trois le nombre de mandats nationaux successifs, pour garantir un renouvellement des élus et faire une place plus grande aux jeunes dans la vie politique ».

    « Enfin, nous proposons de mettre fin à une exception française: la possibilité pour les hauts fonctionnaires de retrouver leur poste à tout moment de leur carrière politique », ajoutent-ils.

    « Ces propositions pour une révolution démocratique » permettront « de redonner confiance à nos compatriotes dans leurs élus nationaux ». « Si François Hollande les entend et a le courage de les mettre en oeuvre, nous les soutiendrons ». S’il « persiste à se contenter de faux-semblants et de projets de lois bancals et de courte vue, nous voterons contre », concluent-ils.

    Le texte est signé des députés Bruno Le Maire, Damien Abad, Sophie Dion, Laure de la Raudière, Bérengère Poletti, Philippe Le Ray, Thierry Solere, Antoine Herth, Olivier Carre, Claude de Ganay, Lionel Tardy et Franck Gilard, les sénateurs Jean-Paul Emorine, Hervé Maurey et Gérard Cornu, les parlementaires européens Arnaud Danjean et Dominique Riquet.

    **********
    C’est interessant de voir que des parlementaires sont pour une diminution de leur nombre pour gagner en qualite de travaux…

    L’idee fait son chemin…

    Bien cordialement,

    jany

  15. jany dit :

    Diminuons le nombre de Députés et Sénateurs pour gagner en efficacité tout en faisant des économies

    France 577 Députés pour 60 Millions de français, Indonésie 560 Députés pour 250 Millions d’indonésiens…

    Il est possible de faire de grandes économies tout en reconnaissant le travail des Elus politiques

    Je suggère 30% des effectifs…

    Bien cordialement

    jany

  16. Mauger dit :

    Mr RAFFARIN REECOUTER FRANCE INTER DU 20/06/2013 à 8h20 « L’AFFAIRE TAPIE » Mr PEYRELEVADE : « JE RECEVAIS DES COUPS DE TELEPHONE DU CABINET DE Mr BALLADUR Et DU CABINET DE Mr MITTERRAND me demandant de cesser de faire obstacle à Mr TAPIE .Je voudrais CONNAITRE VOTRE REACTION,AUTRE QUE CELLE QUE JE VOUS AI DIT NE PAS PARTAGER, SUR D’APRES VOS DIRES L’ACHARNEMENT ENVERS Mr SARKOSY ..Mr RAFFARIN,LES HOMMES POLITIQUES AURONT UNE TRES GRANDE RESPONSABILITE DANS L’HISTOIRE SUR LA MONTEE DU F.N. REGARDEZ LE DESSIN DE PLANTU DANS LE JOURNAL  » LE MONDE « Du 28 Ou 29/06/2013.

  17. carole dit :

    Bonsoir Monsieur Raffarin,
    Bonsoir à tous,

    Entrée, plat de résistance, dessert………………………. du lourd !!!!!!
    http://www.les-crises.fr/pierre-condamin-gerbier/

    Lire et surtout écouter ATTENTIVEMENT la vidéo.

    Cordialement.
    Carole

  18. carole dit :

    Monsieur Raffarin,

    Actualités :

    ORANGE : duel d’adaptation entre privé et public. La fusion a été sanglante.
    S Richard a apaisé……………. accordons lui la présomption d’innocence auquel il a le droit.

    Les affaires : là encore la présomption d’innocence est bafouée. Mais les journaleux adorent le sensationnel, leurs torchons sont en berne, ils ont besoin d’un coup de booster !
    Mais avouez que toutes ces affaires Droite comme Gauche font très mauvais genre. Ce n’est pas avec cela que la confiance va revenir.

    Les retraites : là encore Injustice totale.
    Pas d’alignement public-privé. Faut pas froissé les copains. Notez que dans le gouv précédent c’était identique. De savants calculs qui font croire que……. et au final la douche froide !
    Il y a un débat en ce moment sur l’euthanasie. Euthanasie « par les maigres revenus » de nos retraités sera la solution perverse. Ils ne pourront plus se nourrir, aller voir le médecin et disparaîtront dans l’indifférence générale.
    Anecdote : J’ai rencontré une pauvre femme âgée qui me demandait un prix sur les yaourths.
    « ah, vous avez oublié vos lunettes madame, je vous renseigne volontiers. »
    Elle me répond : « non mon petit, je n’ai pas les moyens d’en acheter. »
    Elle a acheté 2 yaourths, qu’elle divisera de moitié.

    Superbe la France, j’avais vécu ce genre de scène en Argentine (ex pays riche qui coule depuis 2001), aujourd’hui c’est à Versailles !!!!!!!! On y arrive petit à petit au déclin argentin version francaise !!!!!!!

    Pour la réforme des retraites : double harmonisation ?
    http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/06/14/si-l-on-veut-sauver-l-amitie-franco-allemande-renoncons-maintenant-a-la-monnaie-unique_3430120_3232.html
    Les allemands se posent beaucoup de questions, nous on « blablatte ».

    Economie : la France est allée mendier 2 ans de délai sur sa dette …………………………..
    La France, grande dépensière ne compte plus, elle taxe, elle impose, elle ne sait faire que cela.
    C’est une pro en comités théodules qui ne servent strictement à rien. C’est un as de la pirouette sur le dos des contribuables. Alors on nous parle emploi, mais emploi public. Punaise un fonctionnaire de l’embauche à sa mort « coûte » une fortune à l’Etat et au contribuable. Et vu la stratégie de la Gauche, on va boire le bouillon. La fabrique de bouée « made in France » n’a pas de norme qualité. Ah si le mensonge indigne, c’est se servir des jeunes et leurs fameux emplois d’avenir. Avenir à très court terme (encore une bouée avec rustine).

    Humaniste de l’UMP (poids sur Droite et Centre en 2017).
    Droite : quelle Droite ? Elle n’existe plus, elle est partie, va partir. La Droite est ailleurs.
    Qui est à Droite aujourd’hui. Etre obligé de dire « Droite décomplexée » en dit long sur le climat ambiant.
    Centre : j’ai lu le programme éco de Boorlo. Dios, c’est une bouillabaisse (pas marseillaise) mais de Gauche. Il a pourtant des libéraux dans son équipe, mais sans voix.
    2017 : C’est certain, vu les réglements de compte contre Coppé par Barrouin (c’est lui le dandy dont j’avais oublié le nom) et tous ses copain(e)s, 2017 laisse de la marge.

    Tout cela est pathétique, ne trouvez-vous pas monsieur Raffarin ?

    Cordialement.
    Carole

  19. carole dit :

    Monsieur Raffarin,

    Je vais vous écrire un petit mot sur ce que j’ai vécu jeudi soir de la semaine dernière.

    Il y avait à Versailles, une réunion de soutien pour le jeune Nicolas.
    Des gens de tous univers étaient présents.
    L’avocat qui défend ce jeune garcon est venu nous expliquer en détail son arrestation arbitraire (saucissonné comme un animal) après avoir été poursuivi sans sommation (avec taser), sa détention (obligé d’uriner dans sa cellule où ils étaient 6), la visite de 5 mn d’un médecin puisque Nicolas était blessé, les mensonges de la police, sa garde à vue, sa comparution sans que les policiers ne daignent se déplacer au tribunal pour une confrontation et le verdict du tribunal.

    GLACIAL et SCANDALEUX !

    Cette réunion était publique, dans la rue (Halles de Versailles). La police était là, j’avais un policier tout près de moi. Quelle honte pour ces forces de l’ordre d’entendre ce que nous avons tous entendu. Ces policiers qui nous encadraient ne se rendent pas compte que ceux qu’ils cernent sont les seuls qui les respectaient, je dis bien respectaient. Mon regard s’est brutalement modifié depuis quelque temps, et je ne suis pas la seule. merci monsieur Valls.

    Un homme (au micro), dont je n’ai pas retenu le nom a parlé de fascisme.
    Le climat était très lourd au vu des informations que nous recevions en pleine face et non relatées par nos médias. Ce jeune pourrait être un membre de notre famille, un de nos enfants ou petits-enfants pour les plus âgés.
    A-t-on encore le droit en France d’avoir une opinion divergente et de l’afficher ?
    A-t-on encore le droit en France de porter un vêtement de la manif pour tous ?
    A-t-on encore le droit en France d’aimer son drapeau ? (drapeaux francais confisqués)
    A-t-on encore le droit en France d’avoir un style « bonne famille » ?
    A-t-on encore le droit en France d’être catholique ?

    Ce jeune Nicolas n’est pas une racaille, comme ceux relâchés de l’attaque du RER, comme ceux qui arrêtent des TGV à Marseille, comme ceux qui dépouillent les touristes ou les personnes âgées sans défense, comme ceux dont la ministre de l’injustice dit qu’ils méritent une chance !
    Ce jeune Nicolas est un étudiant (3e année d’ingénieur), vous imaginez le désastre pour la fin de son cursus ?
    Ce jeune Nicolas fait partie du groupe des veilleurs (ceux qui chantent pacifiquement et qui sont cueillis abusivement comme des fraises par les forces de l’ordre).
    Ce jeune Nicolas est défendu par un avocat bénévolement (tous ne font pas partie des ignobles qui faisaient affichage de leurs ennemis sur le Mur des Cons).

    Monsieur Raffarin, cette situation est extrêmement grave. L’Etat a tous les pouvoirs. La Droite a tout perdu. Pas d’opposition sérieuse, donc vous leur offrez un boulevard.
    Le pays est en train de devenir totalitaire et je ne mâche pas mes mots au vu de tous les témoignages et vidéos que j’ai visionnées.

    Que faites-vous, vous et vos amis ?
    Que fait Pecresse, la députée invisible de Versailles ? Ah j’oubliais la rue, c’est pas sa place !
    J’avais un dîner la veille, et sa presse est en berne, tant mieux !

    La situation calamiteuse de Nicolas choque énormément de monde alors je vous en prie monsieur Raffarin, ne faites pas comme Chatel et ses tristes commentaires.

    J’ai signé 3 pétitions, à mon humble niveau, c’est peu. Mais vous tous, vous ne pouvez vous taire face à toutes ces dérives et abus de pouvoir.

    C’est moche, comme le souligne Jany.

    Cordialement.
    Carole

    NB : vous allez recevoir un livre destiné à tous les députés et sénateur : REPRESSION
    J’espère que ceux qui ne veulent rien entendre, rien voir le liront.
    La lâcheté n’est pas une vertu.

Laisser un commentaire


 
 

Recherche

 

Calendrier

juin 2013
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Syndiquer ce Blog