Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

4 commentaires

  1. Ernest Gransagne dit :

    Exaspération ? Chaque année les filles de La Rochelle font leur show, leurs chevaliers servants aussi; toute la nullité de ce gouvernement de fantoches est rassemblée… Je sais que le « polit-buro » me surveille et que mes mots risquent d’etre recopiés ! J’en suis fort aise.

    Valls ce soir sur TF1 m’a fait pensé par son ton et ses gestes à Mussolini. Je suis triste pour mon Pays. Nous n’avions pas besoin de cela. Mais si nous en sommes là c’est à cause du non respect des engagements du président précédent. Inventaire ? en voilà un bout !

    Nous ne devons plus nous bercer de mots, d’espoir, et de politesses.

    Nous devons prendre notre destin en main, par la force.

    Force de persuasion, d’intelligence, de logique, surtout d’engagement désintéressé et productif.

    Il nous faut des esprits forts qui se retroussent les manches et qui ne se couchent pas devant la puissance des médias.

    L’UMP doit retrouver un chef, un vrai avec de la gnac et de l’ambition : notre ambition !

    Une France de gagnants, qui travaille et qui dit merde à tout ce qui nous sclérose depuis des décennies.

    Prenons exemple sur l’Allemagne ou la Chine. Regardons les USA. Ces nations là osent.

    Elles ne sont pas frileuses devant l’application de la Loi. Devant la reconnaissance du Droit et du Devoir. Devant un controle de l’immigration drastique. Avec une discipline si elle n’est pas toujours naturelle… un peu forcée.

    Redevenons une France qui rayonne, avec un Président élu pour ses qualités.

    Aujourd’hui nous sommes dans une parodie de pouvoir où tous les coups sont permis.

    Le ras le bol, va migrer et devenir raz de marée… par un peuple qui, si la cocotte chauffe trop, va tout faire péter.

    Il y aura de la graisse (Grèce) sur les murs… Murs des cons ?

    Ernest

  2. Jean S. dit :

    Monsieur le Premier Ministre,
    Chers lecteurs,

    La ligne directrice du gouvernement actuel est largement contestable. Au-delà des « coups de comm » et des « phrases chocs », il n’y a aucun effort pédagogique et ça se sent de plus en plus.
    Mais la gauche, même au gouvernement, n’a pas tous les pouvoirs. Il est également urgent et nécessaire que chaque citoyen, chaque groupe politique, clarifie ses idées pour que nous puissions construire ensemble la société.

    Les mécanismes de contre-pouvoirs sont nombreux (les associations font en particulier un travail immense en parallèle des pouvoirs politiques) ! Il faut que chacun se les approprie pour empêcher ce gouvernement d’en faire qu’à sa tête et de le forcer à entendre la voix de tous les citoyens !

    Jean S.

  3. Zwartepiet dit :

    Ajoutons à la liste des « exaspérations » cette « Charte de la Laïcité » du Ministre de l’Éducation Vincent Peillon(*) –un bel exemple de règlementation bureaucratique, aussi noble dans ses intentions que vaine dans ses résultats…

    Je propose au Ministre Peillon une méthode bien plus pragmatique, plus efficace –et sans doute beaucoup plus « populaire » auprès des lycéens et lycéennes: Inscrire le Cours de Dance Orientale au programme de l’enseignement obligatoire! Voilà une mesure pédagogique qui ferait, à coup sûr, reculer le fanatisme et l’intolérance chez nos « chères têtes blondes »:

    Reine belly dancing to Ya Rayeh
    http://www.youtube.com/watch?v=Xyct9yicSFw
    (le son n’est pas excellent mais l’image est parfaite!)

    Au besoin, ces cours de dance pourraient être opportunément combinés avec le cours d’espagnol:

    el negrito de la salsa
    http://www.youtube.com/watch?v=s3qMjNn6VaE

    Zwartepiet

    (*) Face aux communautarismes, Vincent Peillon présente sa « charte de la laïcité »

    LE MONDE | 07.09.2013 à 11h10 • Mis à jour le 09.09.2013 à 14h34 | Par Mattea Battaglia

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/09/07/face-aux-communautarismes-m-peillon-presente-sa-charte-de-la-laicite_3472853_3224.html

  4. Rigaud D. dit :

    Comment se fait il que vous ayez laissé passé la suppression de la demi part supprimée aux veuves , attribuée après guerre elle reste un nécessité pour ces personnes dépendantes de la retraite de réversion…en plus personne n’en parle…et pourtant c’est déjà appliqué…

Laisser un commentaire