Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

14 commentaires

  1. jany dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Votre constat est clair…

    Aujourd’hui, il faut secouer tout ce beau monde qui semble oublier qu’il a un mandat des français…

    L’Exécutif avec son Président et son Gouvernement…

    L’opposition des Élus qui doit préparer l’avenir car nous ne sommes pas a l’abri d’une explosion sociale…ou d’un remaniement…

    Bien cordialement,

    jany

  2. jany dit :

    La situation est grave…

    La France attend que cela redémarre ailleurs et que cela vienne chez nous comme par miracle…

    Mais a -t-on les conditions d’une belle reprise ?

    A-t-on fait les reformes de structure qui permettraient a tous de travailler dans une atmosphère plus confiante ?

    L’idéologie prend le pas sur l’action politique qui pourrait ouvrir la société aux idées de progrès…

    Nos Médias sont figés, nos politiques timorés, pas de place aux utopistes et rêveurs d’un monde meilleur…L’eau qui stagne croupit, l’économie aussi…

    Je le dis depuis longtemps, le constat est dur…voyez l’état du pays, de ses entreprises, de la précarité des conditions de vie, de la violence, de l’insécurité sociale, du laxisme devant la délinquance, de la Justice qui n’en est plus une…etc…un pays qui ne s’aime plus…

    Voyez les grandes entreprises comme Alcatel…ces groupes qui n’ont jamais eu de gestion très saine et qui amènent un sentiment d’incertitude dans la vie des salaries…

    Oui, l’avenir est ailleurs !
    Les jeunes qui resteront feront partie de la génération sacrifiée…

    Les politiques ont leur part de responsabilité dans ce constat d’échec…ils auraient pu mieux s’impliquer dans les grandes reformes générales qui auraient été des axes d’avenirs, des propositions…pour mettre en œuvre la Société de Demain.

    Il y a certainement en France des hommes de valeurs, qu’ils soient dans l’industrie, la politique ou retraités…Laissons une place a l’écoute et au dialogue…Ne balayons pas les mots des uns ou des autres sans prendre le temps de comprendre…

    ***Inachevé

    Bien cordialement,

    jany

  3. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Merci pour cet excellent billet ô combien lucide et pertinent, pas étonnant venant d’un homme fort de votre expérience, mais je ne pense pas que ce soit cela que les français attendent. Le diagnostic et le constat sont bons, mais maintenant ils veulent surtout des passages à l’acte pour remédier à toutes les imperfections et l’arrêt de ces dégringolades dans tous les domaines et l’on ne peut pas se réjouir que l’actuelle majorité « se plante » lamentablement, qui serait signe d’une éventuelle reprise du pouvoir par la Droite en 2017.
    Ce n’est pas servir la France, ce magnifique Pays, tant respecté par le passé et que nous aimons tant, qui se retrouve face à son destin qui rime malheureusement si bien avec « déclin » et qui dans le présent n’est plus écouté que lors qu’il sert les intérêts des grandes nations dont nous ne faisons plus partie ou si peu. Et ce n’est pas l’adoption hier par la Commission des Affaires étrangères et de Défense du Sénat de la Loi de Programmation Militaire qui permettra de changer la donne. Calculée au plus juste avec toujours de plus en plus d’efforts de la part des personnels et cela malgré la bonne volonté permanente affichée par le Ministre de la Défense, cette LPM est bien fragile et le moindre petit grain de sable ou tout nouveau théâtre d’opérations feront tout voler en éclats, et tout cela ne sera pas sans conséquences, la moindre suppression d’unités et de régiments dans certaines villes de garnison laissera des traces notamment en pertes d’emplois de proximité et dans la sous-traitance, ce dont se seraient passées bien volontiers des villes moyennes qui ne vivent qu’avec et grâce à leur garnison, ce en quoi ne sont pas beaucoup souciés nos dirigeants qu’ils soient de droite comme de gauche durant les dernières années et pourtant c’est la vie au quotidien dans certains territoires.
    Vous avez raison de parler de « sursaut collectif », mais je ne pense pas qu’il doit seulement s’appliquer à l’UMP. C’est à l’ensemble de la République qu’il doit s’appliquer, notamment pour faire face à l’envolée des extrêmes qui se réjouissent de certains mauvais choix, et de la cacophonie au gouvernement et dans la majorité, qui cependant savent très bien se retrouver unies pour faire voter de mauvaises lois mais aussi des nombreux désaccords dans la principale force d’opposition dont nous connaissons tous les raisons, synonymes bien souvent d’ambitions personnelles et qui reste assez discrète sur un quelconque projet d’alternance qui est pourtant la base du renouveau. Nous sommes toujours en attente de l’inventaire du précédent quinquennat, sur lequel devait reposer le projet d’alternance pour éviter de commettre les mêmes erreurs et pourtant la date butoir du 15 octobre avait été avancée…
    La récréation est terminée, je pense qu’il est nécessaire de se mettre au travail et à bon escient en vue des prochaines échéances électorales et en premier lieu pour redonner confiance aux Français, ce dont ils ont plus besoin, en sachant très bien que l’abstention grandissante sert surtout les extrêmes.

    Amitié

    Jacques

  4. Ernest Gransagne dit :

    C’EST CA QUI NOUS GOUVERNE :

    Aujourd’hui un seul exemple, Taubira, quel parcours !

    Ce serait dommage de s’en priver et surtout d’en priver les amis.

    Il y a plus de vingt ans, TAUBIRA se faisait oublier en attendant que l’orage passe,
    car son mari, indépendantiste révolutionnaire guyanais, auteur d’attentat,
    avait fait exploser le dépôt pétrolier de Cayenne, paralysant ainsi, tout le département.

    Ce courageux guerrier avait dû fuir dans la forêt amazonienne…

    Ses études en métropole terminées, TAUBIRA rentre en Guyane où elle s’engage comme militante aux côtés de son mari, Roland DELANNON (avec qui elle aura 4 enfants).

    Elle adhère au MOGUYDE, mouvement guyanais de décolonisation. (sans doute déjà une preuve de l’amour qu’elle porte à la mère nourricière qu’est la patrie Française) et participe aux émeutes de Cayenne.

    Elle sera dès lors contrainte , de vivre dans la clandestinité.
    « Tous les deux jours, je devais changer de lieu, tout en trimbalant un bébé de deux mois ».
    Sortez les mouchoirs…

    Son mari, lui, sera incarcéré dix-huit mois à la prison de la Santé.

    C’est une belle récompense pour services rendus à la nation française que lui a offert Hollande.

    Félicitations Mr HOLLANDE !

    Quel média en a parlé lorsqu’elle fut nommée ministre ? Personne : La Presse est aux ordres.

    Combien de français connaissent cet épisode ? Peu, pour la même raison citée plus haut.

    Comme on dit :
    Dormez tranquilles braves gens, la justice vous protège.
    Elle est entre de bonnes mains cette justice…

    En 2009, en compagnie d’un certain DOMOTA,
    elle se réjouissait des désordres qui paralysaient la Guadeloupe… (On s’en souvient très bien)

    La voici aujourd’hui membre (et non des moindres) du gouvernement AYRAULT.

    TAUBIRA est aujourd’hui Garde des sceaux ! Vous arrivez à comprendre ?

    Allez, une petite dernière pour la route…
    La semaine passée, elle était au cœur d’une nouvelle affaire de collusion entre vie privée et vie publique :
    l’Express, ayant en effet publié un article, par lequel on apprend que le « conseiller spécial de la ministre » n’est autre que son actuel compagnon, l’avocat Jean-François BOUTET.

    « Ce conseiller spécial » – c’est l’intitulé de sa fonction – l’est à plus d’un titre :

    membre à plein temps du cabinet, il est aussi le compagnon de la ministre, expliquait l’hebdomadaire.

    Vive la République ! Vive la France !

    Ernest Dépité du Poitou

  5. DOLE Thierry dit :

    A quand les Débats ???
    Bien à vous.

  6. michel43 dit :

    DE toute façons, et sans langue de bois? la DROITE et la GAUCHE, n »on aucune solutions, :a part ; vider nos poches? la guerre COPE–FILLON, a donner un boulevarda la droite-national? attendez 2014 et les Européennes; les irresponsables de l »UMP, vont devoirs descendre de leurs bulles doré….

  7. jany dit :

    Message…

    Ses draps et ses habits avaient été jeté dans un trou juste après son départ, sur un morceau de tissu ces mots de lumière « Beautiful Angel »

    jany

  8. Philippe NOVIANT dit :

    M. Raffarin,

    L’UMP va mal et se meurt. Ce n’est pas à vous que je vais l’apprendre, tant les indices sont nombreux. Entre la pitoyable guerre des chefs de l’année dernière, entre le discours de droitisation extrême qui coupe le parti de ses bases modérées, entre les propos honteux de M. Fillon de ces dernières semaines, entre l’action même de ce même M. Fillon en Russie, l’UMP subit un déficit d’image qui lui est grandement délétère.

    Car, que l’on ne s’y trompe pas : tous ces faits, toutes ces actions creusent la tombe de l’UMP ! L’UMP se contente de copier le discours de l’extrême droite comme le Chinois copie les voitures Européennes ! La copie, pure et simple, se fait sans aucune plus-value ! Au moins pour les voitures, les Chinois revendent leur produit moins cher, mais pour l’UMP ? Quel est l’intérêt, pour un électeur extrémiste de privilégier l’UMP par rapport au FN quand les deux partis ont le même discours ? Cet électeur préfèrera toujours l’original à la copie ! Même en matière économique le renoncement à l’Euro est plus sexy que la position de l’UMP ! Pour l’UMP, son virage droitisant le conduira à sa perte ! L’UMP ne peut pas fustiger l’extrémisme économique d’un parti qui voudrait se passer de l’Euro et, dans le même temps, avaliser tout le discours raciste et xénophobe de son rival !

    Il ne faut pas et ne jamais oublier que les élections, quelles qu’elles soient, se gagnent au centre ou parmi les abstentionnistes. C’est l’électorat pragmatique, équilibré, celui qui vote en fonction des individus, non des partis, qui donne les victoires. Aux Etats-Unis, on appelle les états modérés les « swing-states ». Ce sont ceux-là que l’on essaie de séduire, que l’on essaie de faire changer d’avis. De la même manière, l’UMP doit draguer le centre, les indécis et l’électorat de la gauche-droitière, dont Valls représente le courant le plus évident. Aller chercher l’électorat d’extrême droite ne sert à rien, car, comme je l’ai dit, il ne changera pas d’avis ! L’UMP n’a pas de plus value par rapport à la représentante FN, pire, cet électorat se verra conforter dans son opinion en voyant que le discours de Marine est repris par les Copé-Fillon.

    Le siphonnage des voix FN en 2007 ne vous a pas rendu service. Il vous a fait croire que l’on pouvait faire changer d’avis le vote Frontiste. Las, l’électorat FN voyait bien que son candidat avait une cote de respectabilité proche du néant absolu par ses insultes et ses provocations incessantes. Sarkozy avait une plus value par rapport à Le Pen père dans le sens où, lui, avait une respectabilité et avait exercé des fonctions dans l’exécutif. Le rapport de force s’est inversé car Marine a acquis cette respectabilité et a engagé un discours, horriblement menteur mais efficace, de prise en compte de besoins sociaux en servant des boniments à la frange prolétaire de la population. Quand Jean-Marie s’est décrédibilisé par des discours honteux et provocateurs, Marine a su privilégier la forme en ne niant pas le fond. Le FN a toujours été ouvertement anti-républicain et Marine ne fait pas exception en la matière. L’UMP ne doit pas poursuivre dans cette voie mais doit essayer de rattraper ses électeurs centristes pour renouer avec les victoires.

    Quand bien même l’UMP réaliserait ces tâches actuellement, qu’il serait trop tard. Quittez le navire M. Raffarin avant que votre image de modéré Républicain et démocrate ne soit éclaboussée. Rejoignez un autre parti ou fondez-en un. Vous avez les compétences en la matière, avec d’autres pour refonder un parti de centre-droit, voire de droite Républicaine, pour remplacer un parti qui n’est plus que l’ombre de feu le RPR.

    Votre place n’est plus à l’UMP mais ailleurs, au service de la France.

    Très cordialement,

    Philippe NOVIANT
    http://www.philippenoviant.com

  9. michel43 dit :

    Osons la vérité: le centre, il n’existe PLUS? il s’est saborder, tout seul, comme l »UMP et le PS? les politiciens ,devrait arrêter de dire des Aneries et OUI? le FN ,est un partis REPUBLICAIN..sinon, il serait INTERDIT depuis longtemps. Pars contre: UMP–PS, qui supprime, la PROPORTIONNELLE de feu! Mitterrand, c’est anti- républicain? un référendum: ou le PEUPLE a voter:NON? c »est Anti –Républicain? notre droite, est a l »Agonie,elle ne colle plus a la réalité de notre pays. Désormais, grâce a la volonté des électeurs, la DROITE–NATIONAL: sera incontournable..2014 et les Européennes ,vont vous faire redescendre sur terre? voyez Brignoles,…….

  10. Claude dit :

    Cher Philippe Noviant,

    Vous devriez lire le programme et les discours du FN. Si vous trouvez qu’il ressemblent au programme et aux discours de droite c’est que vous avez mal lu. Relisez-les !

    Certes, les chefs de l’ombre (ceux qui ont fait perdre Sarkozy) n’aiment pas les candidatures et sèment la zizanie. Mais qu’on le veuille ou pas, un projet se dessine. C’est celui de F. Fillon. Ce projet est propre à réunir la droite et le centre droit parce qu’il pose les vrais problèmes et esquisse déjà les vraies solutions. C’est une base de travail sérieuse. Ce qui manque à la France aujourd’hui c’est un projet pour les 15/20 ans qui viennent alors si la droite et le centre veulent gagner les municipales et les européennes, ils doivent éclairer ces 15/20 ans qui viennent. Si d’autres ont une autre façon de voir les choses qu’ils le disent vite et choisissons.

    C’est l’obstination stratégique de refuser de parler 2017 qui fait que l’on va perdre 2014. Alors parlons de 2017 et de 2020 et de 2025…. Il faudra plus de 15 ans pour remettre la France en ordre de réussite. Alors osons le dire et montrons le chemin avec les étapes. C’est ce qu’attendent les français.

    François Fillon ?

    Vous lui reprochez d’avoir stigmatisé le sectarisme de la plupart des dirigeants de la gauche ? Alors écoutez bien ceux de gauche qui expliquent pourquoi les électeurs de gauche ont rejoint le FN à Brignoles en expliquant que c’est nous qui avons laissé leurs propres électeurs voter pour le FN. Ce n’est pas sectaire ça ?

    Vous lui reprochez d’avoir dit la vérité s’agissant de la Syrie ? Tout le monde s’est rapproché de la position russe. Vous croyez encore, comme les va-t-en-guerre, qu’il fallait mettre ce pays plus à feu et à sang qu’il n’est ? Vous pensez que le patchwork d’opposants, tous plus intégristes les uns que les autres, vont vous tendre les bras si par exceptionnel vous leur donniez le pouvoir en Syrie. Connaissez-vous seulement le Moyen-Orient pour croire ça ?

    Ce sont des gens comme vous, et vous êtes nombreux, qui faites croire que le FN est une alternative possible. Brignoles et bien sûr un avertissement mais ce n’est qu’un avertissement. Un bastion du « FN de gauche » tombe dans l’escarcelle du « FN de droite. Ce sont des électeurs de même culture. On s’y attendait. Ce n’est pas le cas partout. C’est déjà arrivé que des municipalités soient FN. Cela n’a pas duré. Souvenez vous que Mégret et Le Pen réunis ont fait plus que Marine Le Pen à la présidentielle et que ça a été un feu de paille.

    La France est à droite et au centre droit. Elle attend qu’on lui dise comment on va la protéger de trop d’immigration même si elle est bien consciente que l’immigration zéro est impossible (il faut lui dire ça aussi).

    Elle attend qu’on lui dise comment on va assurer la sécurité des biens et des personnes. Elle sait bien que 100% de sécurité ça n’existe pas (il faut lui dire ça aussi).

    Elle attend qu’on lui dise comment on va rendre de la compétitivité aux entreprises et comment on va rendre progressivement moins nécessaire un assistanat qui la tue à petit feu. Il va falloir travailler plus, plus longtemps et beaucoup imaginer pour accroitre la compétitivité du capital (technologie) qui seule pourra permettre dans les 30 ans qui viennent de réduire définitivement la durée du travail (il faut lui dire ça aussi). Il faut en profiter pour dessiner la protection sociale des 30 ans qui viennent (y compris les retraites).

    Elle attend qu’on lui explique pourquoi les riches et « la finance » bien encadrés, c’est aussi vertueux que le travail et qu’on lui explique comment on va attirer les investisseurs dans notre pays en toute sécurité. Il va falloir cesser d’importuner les apporteurs et les administrateurs de capitaux et supprimer l’ISF et tout ce qui fait fuir les riches (il faut lui dire ça aussi). Il faudra aussi lui expliquer que nous sommes tous des spéculateurs et qu’à condition que ce ne soit pas à crédit (à terme) la spéculation n’est pas dangereuse et qu’il ne faut pas prendre les financiers pour boucs émissaires (se souvenir de l’URSS qui avait refusé la finance privée et prendre conscience qu’on a besoin de la finance et qu’il faut des « conservateurs » de la finance qui la maintiennent en état de servir la production de richesses).

    Etc.

    Et il faut faire vite. Sinon 30% des français vont voter pour ceux qui proposent le contraire de tout ça et ce seront tous les français qui seront punis d’avoir écouté trop les pleureuses de la droite républicaine et le FN.

    Bien cordialement,
    Claude

  11. Ernest Gransagne dit :

    Vous n’apprendrez pas cela aux infos TV de 20h : voyez plutôt.

    __________________________________________________________________________
    Edito:
    Outre l’aspect purement policier de la procédure d’expulsion, le rapport administratif s’est aussi penché sur l’attitude de Resat Dibrani depuis son arrivée en France. Ses conclusions ne sont pas tendres.

    Après le rapport de l’Inspection générale de l’Administration ( I G A ) et la décision de François Hollande d’autoriser sa fille à revenir en France, mais seule, Resat Dibrani, le père de Leonarda, a fait part de sa colère. « Si le retour n’est pas possible gentiment, alors il se fera de force. Il n’y a aucune chance que j’accepte de diviser ma famille », a-t-il asséné.

    A la lecture du document remis par l’IGA, un service du ministère de l’Intérieur, à Manuel Valls, Resat Dibrani apparaît cependant comme étant celui à l’origine de la situation. Les inspecteurs de l’IGA rappellent tout d’abord que le préfet du Doubs avait refusé en juin dernier de lui accorder une autorisation provisoire de séjour à titre dérogatoire car il estimait que le « comportement général de l’intéressé ne dénotait pas une réelle volonté de s’intégrer à la société française ».

    « Attente des prestations familiales »

    Les témoignages recueillis ces derniers jours par la mission d’inspection auprès d’élus et de soutiens aux demandeurs d’asile n’ont fait que confirmer l’évaluation de la préfecture. Resat Dibrani n’a par exemple « jamais donné suite aux propositions d’embauche qui lui étaient faites, et il ne cachait pas attendre le versement des prestations familiales qui suivraient sa régularisation pour assurer un revenu à sa famille ». Il n’a pas non plus « hésité à user de menaces afin d’éviter d’être expulsé » de l’appartement occupé au Centre d’accueil des demandeurs d’asile (Cada) de Levier. Il a ainsi affirmé qu’il ferait exploser les lieux et qu’il tuerait sa famille.

    Le rapport indique aussi que Resat Dibrani était connu des services de police puisqu’il avait été « placé en garde à vue pour un cambriolage par la communauté de brigade de Saint-Vit le 14 octobre 2010″ et qu’il avait « aussi été mis en cause comme auteur dans un vol commis dans une déchetterie à Levier ». Il avait par ailleurs également été placé en garde à vue pour violences sur ses deux filles aînées, dont Leonarda, en janvier dernier. Ces dernières avaient alors été « prises en charges par les services sociaux ». Mais elles s’étaient cependant ensuite rétractées et avaient quitté le foyer où elles étaient hébergées. Des filles qui étaient souvent absentes de l’école (21,5 demi-journées pour Leonarda depuis septembre).

    « Logement dans un état de dégradation avancée »

    Concernant l’attitude de la famille elle-même, la directrice du Cada de Levier a indiqué qu’elle était à l’origine de « problèmes de voisinage » en raison du « défaut d’entretien du logement mis à disposition ». Sur ce point, l’IGA note que les Dibrani ont « laissé ce logement dans un état de dégradation avancée » et que d’importants travaux seront nécessaires pour que ce logement puisse de nouveau accueillir une famille de demandeurs d’asile ».

    Dans sa conclusion, le rapport note que l’éloignement de la famille Dibrani était donc « conforme à la réglementation en vigueur ». Réglementation qui a en revanche permis à deux autres familles, présentes dans le Doubs depuis moins de cinq ans, d’obtenir une « régularisation exceptionnelle » après avoir « fait preuve d’une réelle volonté d’insertion dans la société française », comme la « maîtrise du français », un « investissement dans la recherche d’un emploi aboutissant à des promesses d’embauche » et le « souci de bonnes relations avec leur voisinage.

    ________________________________________________________________________

    Que l’on manipule des enfants ados pour soutenir des causes indéfendables, est insupportable.
    Si une telle affaire était arrivée sous Sarko nous pouvons imaginer les défilés qui s’en seraient suivis !

    Confondre « Droit de l’Homme » avec « laxisme » ou « incompétence » … et « JUSTICE » avec « non application de la Loi » est un grave glissement vers un État qui ne se définit plus comme « un État de Droit » !

    Sous d’autres cieux il y avait eu les jeunesses hitlériennes… Ne devrions-nous pas commencer à réagir devant une telle décrépitude de notre Ve République ?

    La dernière en date étant de nous offusquer des « écoutes américaines » !

    Et alors ? Les grandes oreilles des USA ce n’est pas nouveau. Ne serait-ce pas à nous, d’être tout aussi performant qu’eux ? Nos services secrets seraient-ils aussi démunis que nous n’aurions pas d’écoutes ?

    Que veux-t-on nous faire avaler comme couleuvres ?

    Il est vraiment temps de se réveiller.

    Ernest

  12. Zwartepiet dit :

    Réponse à Ernest Gransagne re: Affaire Leonarda.

    François Hollande l’Américain

    La proposition du Président de la République d’accorder l’ »asile scolaire » à la seule Léonarda s’inspire pleinement du « modèle » étatsunien:

    Après la déportation des parents, qu’arrive-t-il à leurs enfants nés aux Etats-Unis?
    Par HELEN O’NEILL

    — 25 août 2012 12:09 PM EDT

    http://bigstory.ap.org/article/parents-deported-what-happens-us-born-kids-0

    Comment les politiques de répression migratoire bouleversent les enfants, les familles et les communautés
    Un Reportage sur le Terrain

    http://www.americanprogress.org/issues/immigration/report/2012/08/20/27082/how-todays-immigration-enforcement-policies-impact-children-families-and-communities/

    Lorsque le « Rêve Américain » se brise sur le Mur frontalier du Mexique:

    http://newmediarockstars.com/2013/06/photo-of-emotional-mother-daughter-reunion-at-u-s-mexico-border-goes-viral/

    Comme le rappellent les trois articles ci-dessus, les Etats-Unis n’hésitent pas à appliquer leurs lois migratoires avec la sévérité ou l’intransigeance la plus brutale: parents et enfants hispaniques sont impitoyablement séparés!

    Evidemment, il y a une différence majeure entre le sort réservé aux Roms, en Europe, et celui infligé aux Latinos, aux Etats-Unis: ces derniers n’ont jamais eu l’intention de faire du Mexique (et de l’Amérique Centrale en général) le… 51ème état de l’Union!! Les Etats-Unis n’ont pas, à l’instar de l’Union Européenne en mai 2004, élargi leur frontière pour inclure le Mexique dans la nation étatsunienne… La romanophobie française (et italienne, allemande, belge, etc) est donc plus grave que l’hispanophobie étatsunienne: dès lors que des immigrés latinos –légaux ou illégaux– ont réussi à « pénétrer » dans un border state, ils peuvent ensuite, sans entraves, migrer vers d’autres états.

    Finalement, la situation des Roms en Europe, aujourd’hui, ressemble davantage à celle des Afro-Américains fraîchement émancipés des années 1870-1900 aux Etats-Unis:

    Nadir of American race relations
    From Wikipedia, the free encyclopedia
    http://en.wikipedia.org/wiki/Nadir_of_American_race_relations

    Comme nous l’apprend la quatrième partie du dossier Wikipedia ci-dessus (4 United States as a whole), les esclaves noirs affranchis –au terme d’une terrible guerre civile de quatre ans– se ruèrent, plein d’espoir, vers les états du Nord et du Midwest, pensant y être accueillis à bras ouverts par des Blancs tolérants et victorieux des Confédérés esclavagistes… Las! Les Noirs ont bien vite déchanté –et il fallut encore un siècle de ségrégation et de lynchage pour que les Etats-Unis, dans leur ensemble, mettent un terme officiel au racisme institutionnel qui faisait des non-Blancs des citoyens de seconde zone.

    Zwartepiet

  13. jany dit :

    La France n’est pas les Etats-Unis…

    L’affaire « Leonarda » est finie, une triste affaire qui montre une famille qui a profite de la générosité de la France pour tous les immigrés…

    Le monde entier connaît la France, il sait que nous n’avons pas tous les torts dans cette affaire…

    Bien cordialement,

    jany

  14. Zwartepiet dit :

    Réponse à jany re: La France n’est pas les Etats-Unis…

    Certes… mais force est de constater que les Etats-Unis et la France –ainsi que l’Europe dans son ensemble– sont travaillés par les mêmes pulsions identitaires. Aucune minorité, ni aucune majorité ethnique n’est épargnée: les Blancs, les Arabo-musulmans, les Noirs, les Juifs, les Roms, les Turcs, etc.

    Je répète donc ce que je constatais dans mon précédent message: les Roms d’Europe centrale et orientale sont bien les « Nègres » de l’Europe d’aujourd’hui: ils connaissent un destin assez semblable à celui des esclaves noirs affranchis des années 1870 à 1900 aux Etats-Unis… Evidemment, leur rôle dans la division du travail européen n’a rien à voir avec celui des esclaves noirs au 19ème siècle: les Roms n’ont jamais été vendus comme du bétail pour travailler sur des plantations de coton! Et ils n’ont pas subi le même terrorisme raciste en vigueur aux Etats-Unis pendant plus d’un siècle –rappel:

    http://withoutsanctuary.org/

    Ceci dit, ils subissent malgré tout une violence et des discriminations endémiques aux pays d’Europe centrale et des Balkans, violence qui peut aller jusqu’au meurtre:

    Attacks against Roma in Hungary, the Czech Republic and the Slovak Republic

    15 July 2012
    http://www.errc.org/article/attacks-against-roma-in-hungary-the-czech-republic-and-the-slovak-republic/3042

    L’élargissement de l’Union Européenne à la Pologne, la Hongrie, la Roumanie, la Slovaquie, etc. en mai 2004 correspond, mutatis mutandis, à l’abolition de l’esclavage aux Etats-Unis, en 1865, sous la présidence d’Abraham Lincoln: dans les deux cas, on a bien assisté à une ruée, une migration des Noirs affranchis vers les états du Nord, de l’Ouest et du Midwest, d’une part, et, d’autre part, des Tziganes/Roms vers l’eldorado ouest-européen.

    Ce qui distingue encore les Européens blancs de leurs congénères américains, c’est le vigilantisme frontalier:

    September 28, 2013 12:30 PM
    Les Minutemen sont peut-être partis mais les milices des frontières sont toujours en poste
    Par David Neiwert
    http://crooksandliars.com/david-neiwert/minutemen-may-be-gone-border-militia

    Heureusement, l’Etat de droit en Europe n’autorise pas encore les citoyens civils à faire eux-mêmes la police le long des frontières européennes! Ce qui se passe actuellement le long de la frontière des Etats-Unis avec le Mexique a peu de chance d’être répliqué ici, en Méditerranée! On ne voit pas encore des Français, des Italiens et des Grecs, armés jusqu’aux dents, embarquer à bord de vedettes ou de yachts de plaisance reconvertis en patrouilleurs pour aller chasser les boat people africains en partance vers Lampedusa ou Malte…. La xénophobie européenne n’a pas encore atteint ce niveau de vigilantisme raciste propre au « Goulag Disneyesque » d’outre-Atlantique.

    Cordialement,
    Zwartepiet

Laisser un commentaire