Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

25 commentaires

  1. DOLE Thierry dit :

    Trés URGENT voir trop tard .
    Bien à vous.

  2. Cl1doeilSaturne dit :

    Entièrement d’accord sur la liste et l’analyse! Laquelle préconiseriez vous? C’est ce qui est intéressant!

  3. jany dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Merci pour la qualité de votre exposé de la situation française…

    La France arrive au point ou l’exécutif va devoir réagir…

    Malheureusement l’année passée de cette présidence ne nous donne pas de signe très favorable pour un sursaut…

    Le Ministre de l’intérieur (haut dans les sondages) pourrait éventuellement prendre le poste de PM pour que la majorité retrouve un peu de crédit chez les français…

    Une manœuvre de plus pour mieux approcher les Municipales de 2014…

    Les français pourraient tomber dans le piège…d’autant plus si la nouvelle équipe du Gouvernement communique mieux avec la France…

    Le Président ne retrouvera jamais la confiance des français, il pourrait choisir de se satisfaire de cette réalité et continuer sa tache dans le mépris, l’effronterie et l’insouciance…Un président qui passe…

    Le peuple trouvera-t-il la raison pour se lever et demander a ce Président de revoir ses copies ?

    Bien cordialement,

    jany

  4. jany dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Nous n’entendons pas assez l’UMP sur les médias…Elle devrait pourtant se rapprocher des français dans une situation pareille…

    Pourquoi ne pas retrouver du crédit auprès d’eux le 30 Novembre 2013, pour une manifestation de tous les mécontents ?

    C’est un choix politique…

    #2014 arrive et aujourd’hui la contestation pourrait bien trouver les extrêmes comme porte-drapeau, c’est dommage !

    Bien cordialement,

    jany

  5. BARBIER Daniel dit :

    Monsieur Jean-Pierre Raffarin,

    Le vrai problème c’est que les Français sont dégoutés des hommes politiques de n’importe quels bords.

    Mairie, Conseil Général, Conseil Régional, Députés, Sénateurs, Députés Européens……STOP!!!!

    La soupe est bonne….et les Français là dedans??

    A votre avis que va t’il se passer???

    Facile à deviner….

    J’ai nommé les responsables de ce désastre…

    Celà va être chaud….

    Fraternellement,

    Daniel.

  6. CHEBRET Henri-Pierre dit :

    Cher JPR,
    Et si…
    François Hollande demandait la démission du gouvernement Ayrault avant les municipales pour nommer ensuite Manuel Valls Premier Ministre ?
    Avantage 1er :
    Manuel Valls ne faisant pas l’unanimité à gauche, il irait lui aussi tout droit à l’échec.
    François Hollande élimine ainsi son premier rival, candidat futur à la Présidence.
    Alors, en 2015…
    François Hollande décide de dissoudre l’Assemblée Nationale.
    La droite redevient majoritaire à l’Assemblée, un nouveau Premier ministre de droite est nommé.
    Il n’a que 2 ans pour remettre la France sur les rails… mission impossible.
    Sa deuxième rivale, la droite, se trouve, à son tour, éliminée de la même ambition Elyséenne.
    Alors, en 2017…
    L’ambitieux Valls et la malheureuse droite découvrent que François Hollande a finement joué sa reconquête du pouvoir , « à la corrézienne », se souvenant que Jacques Chirac, qui avait tout perdu en 1995 regagna son 2ème mandat avec plus de 80% des voix !
    Alors,…
    François Hollande se représente et… Est réélu !
    Science-fiction… ?

  7. Brisavoine dit :

    « Hollande » et « courage » dans la même phrase, je ne crois pas que cela soit admis par le Bescherelle. Le plus probable est qu’il va faire comme d’habitude, temporiser, attendre que ça passe, probablement en se disant que les fêtes arrivent et que les Français oublieront tout devant leurs dindes de Noël (pour ceux qui peuvent encore s’en payer). C’est vraiment le malheur de ce pays d’avoir un Louis XVI au pouvoir à un moment si important de notre histoire.

  8. DOMENGET Bernard dit :

    M. Le Premier Ministre, Cher Camarade,

    Voilà une très claire synthèse et une vraie analyse politique !
    Le courage c’est effectivement le sujet … et la nécessité.

    En pratique, il faut chercher, trouver et surtout mettre en œuvre une démarche de projet qui d’abord surprenne (changement de paradigme), ensuite suscite l’adhésion (au moins par curiosité), surtout soit réellement et rapidement exécutée avec clarté.

    Les circonstances difficiles, pas encore désespérées, autorisent une telle démarche de rupture.

    Baden-Baden et la grande manifestation du 30 mai 1968 étaient dans cette logique.

    J’attends.

    Bernard Domenget
    (ESCP1969)
    69007 Lyon

  9. Cardinal dit :

    Monsieur le Premier ministre,
    On mesure, à travers votre analyse, la difficulté du chemin, qui passe notamment par des réformes structurelles et la relance du couple franco-allemand.
    Bien à vous,
    MC

  10. Lieutenant X² dit :

    Autrement dis, pour lui c’est déjà foutu

  11. Lieutenant X² dit :

    C’est foutu parce que la seule solution crédible serait la 6. Or, les réformes nécessaires seraient le coup de grâce pour les socialistes étatiste et constructiviste (droite et gauche) car elles consisteraient à diminuer drastiquement les dépenses publiques (associatifs, collectivités locales, retraites), réformer le droit du travail, abolir les privilèges des fonctions publiques etc. pour ensuite résorber la dette et diminuer les impôts.
    Or ceci est incompatible avec l’obsession keynésienne, constructiviste et fasciste des socialistes qui dirigent la France depuis 40 ans.

  12. Yves Pouponnot dit :

    Bien vu Monsieur le Premier Ministre.
    Il est à craindre que M. Hollande se comporte en premier secrétaire du PS et soit dans la tentation de la « synthèse » qui lui est chère.
    J’espère que face à toutes ces inepties de la gauche et des verts, la droite se prépare à gouverner de façon irréprochable. Ce serait le moment de préparer des équipes compétentes avec une vision. La « vista ».
    Et c’est là que pourrait intervenir votre expérience et votre sagesse…. pour le bien du pays.
    Bien cordialement.
    YP

  13. Bernard dit :

    Remarquable synthèse !!!
    Je serais intéresse par un prochain billet qui évaluerait pour notre camp les avamtages et inconvénients respectifs d’une nomination de Valls comme Premier Ministre, notamment quand a l’impact éventuel sur le vote Front National
    Merci

  14. Edmond Burnet-Fauchez dit :

    Bonsoir,
    votre analyse est très juste. Je ne sais pas ce qu’aurait été une politique de droite dans cette situation mais j’avoue que le président actuel et son gouvernement désespèrent les Français et que personnellement ayant voté Hollande au deuxième tour je le suis doublement, sans espoir.

  15. Granifil dit :

    Bonjour!

    Grâce à la bénévolente entremise d’un responsable IAAT Poitou-Charentes, j’ai pu lire l’exposé de Monsieur Raffarin sur lequel chacun pourra évidemment donner son avis.
    Comment s’en sortir? entend-on de toutes parts,à la campagne, à la ville…Et chacun d’y aller de sa méthode, de sa recette pour soulager nos maux. Mais quelle raiponce croissant dans le jardin imparfait de l’humanisme pourrait guérir de sa claudication un pays qui est par bonheur un jeu à quatre coins :
    France-élégance (un esprit) France-souffrance (un caractère) France-enfance (une âme) France-romance (un rêve éveillé) Qui parle ainsi? Un Homme d’éducation politique qui a beaucoup appris avec les mineurs d’étain de Bolivie et… sans doute aussi avec M Merleau-Ponty. Cet homme, conseiller des Princes d’Etat sait de la France qu’elle a toujours boité et c’est ce qu’elle avait de plus attachant indique, bien sûr, à titre rétrospectif, ce retraité parisien, l’un des plus grands esprits de notre temps, (selon Constantin Von Barloewen,) qui, un jour, a trouvé par miracle en quelque lieu perdu du fin fond de la campagne française, les « Mémoires » de son oncle intitulées « L’usure de l’âme », un grand médecin qui lisait M Proust au jardin, à une bonne parasange d’ici, dans les années quarante.
    Et si l’enchevêtrement de ces quatre ensembles flous de la famille nationale recomposée au jour le jour des « dînettes et des bafouilles », écrit cet ami-là, appelait dans ses profondeurs un cinquième élément capable de faire courir dans les prés verts une démocratie vivante au pays de Gavroche et de Marianne?
    Et si ce tableau d’allégresse n’était pas du cinéma? Et si ce rêve français était une réalité?
    Beaucoup de si pour donner le la d’une bien secrète mélodie!
    On peut maintenant décider de ne pas y croire.Courage de lucidité, peut-être…
    Allons « ça »-voir!

  16. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Joli « tableau noir », au sens propre comme au sens figuré ! Tout cela ne manque pas de pertinence, votre exposé et vos analyses de la situation actuelle sont excellents mais bien regrettables pour notre Pays. Il est dommage pour l’Exécutif que ces réflexions viennent d’un membre de l’opposition, c’est à croire que dans la Majorité actuelle il manque des hommes sages et d’expérience capables d’influer sur une politique mal préparée ou alors elle souffre elle-aussi de l’effet « godillot »… où les intérêts personnels priment sur l’intérêt général ! Ce qui ne facilite pas la tâche du Président pour choisir la bonne réponse dans la panoplie institutionnelle que vous lui préconisez, notamment le retour de « poids lourds » au sein du Gouvernement si la politique menée ne change pas. On ne les a pas entendus beaucoup dans ce « délire » depuis mai 2012 !

    Le salut viendrait sans doute de la mise en place d’un gouvernement d’Union Nationale, mais qui s’y aventurera, sans doute pas l’UMP où trop de personnes ne regardent que vers 2017 en ne misant que sur les erreurs de l’adversaire, réflexion bien personnelle : « c’est petit ! ». Ne reste plus que le Centre qui aurait sans doute une belle carte à jouer mais avec quelle majorité et quel projet, mais un vrai, un projet réel réduit à quelques réformes essentielles comme vous le suggérez, mais sans doute pas à ce quoi nous assistons depuis 18 mois où trop de ministres ne cherchent qu’à laisser leur nom sur une loi, pas toujours très bien pensée, bien souvent inopportune et surtout en manque de réflexions.

    J’ai lu les observations de notre Ami Jany, je le rejoins mais quand il dit « nous n’entendons pas assez l’UMP sur les médias… » Je suppose qu’il veut dire que l’on ne l’entend pas de manière suffisamment constructive. Le rôle du principal parti d’opposition ne doit pas se limiter qu’à des critiques, il doit aussi apporter des solutions, des idées, une alternative et c’est ce qui lui manque actuellement, ce qui facilite la montée des extrêmes et notamment le FN, qui lui en proposent, cela crée un impact électoral, même si elles sont médiocres, irréalisables et bien souvent sans intérêts pour le bien de notre Pays et pour l’Union Européenne.

    La situation n’est pas simple et le Président se doit d’agir très rapidement afin d’éviter la colère populaire mais aussi pour éviter d’empirer le désastre. C’est à quoi mène une politique qui ne consiste qu’à détruire systématiquement ce qui a été fait par un précédent gouvernement sans avoir pris conscience des réelles difficultés bien présentes. On ne gouverne pas qu’avec des théories, qu’au regard d’une simple idéologie, la vérité se trouve sur le terrain, dans la pratique, dans le quotidien au plus près du Peuple.

    Un petit mot pour Monsieur Jean-Marc Ayrault, lui qui fût si critique quand il était Président du Groupe Socialiste à l’Assemblée Nationale, il s’aperçoit que la fonction de Premier Ministre n’est pas si simple qu’il pouvait l’imaginer…

    Amitié

    Jacques

    Nb : (Sourire !) Pas facile de débattre avec Madame Marisol Touraine, bien soutenue par certains politiques « bien syndicalisés », sur la réforme des retraites…

  17. JC Shadlyr dit :

    Bonjour a tous,

    Je vous remercie, Monsieur le Premier Ministre, de partager ce genre de vision.
    Je me permettrais de rajouter qu’en etant a l’etranger, il y a deux questions que nous nous posons souvent :
    - est ce que la democratie est elle viable telle que nous la connaissons en France ?
    - les reformes de fond ne sont pas prises aux serieux car la France vit dans le passé, sclerosee par ses institutions, ses idees d’un ancient temps, ses reformes et ses formats. Quand allons nous voir une vraie discussion entre UMP et PS sur des questions serieuses et non sur la surface ?

    Nous assistons generallement a une bataille mediatique sur des questions plates, reponses oubiiees et population desabusees.
    Peut etre que la reponse est deja connue, mais les grands de ce monde ont change de politique et de vision. Ils ne travaillent plus pour un pays, quand bien meme, ce dernier lui apporte richesse. Les grands travaillent pour leur portefeuille avant tout.
    L’idee d’un « General De Gaulle » travaillant pour son pays est mort avec le depart de Monsieur le President Jacques Chirac. Prou le prouve.

    Une autre grande question est, ce n’est pas ce que ton pays fait pour toi qui est important mais plutot ce que tu fais pour ton pays. Comme l’affirmait tres justement notre cher ami de l’epoque, Kennedy, la pensee d’une population doit etre orientee sur son pays.

    Nous ne sommes pas a ce niveau. En France, nous agissons toujours comme les colons et/ou les petits gens de Vichy. Etroit d’esprit, sectaire, nous ne voyons la chute qu’en tombant.
    C’est desarmant.

    Nb: la reponse 8 est soit ….. soit… cynique.

  18. Pascal DEFOSSE dit :

    Monsieur, le Premier Ministre,

    Diplômé de l’ESSEC, voilà 20 ans que j’entretiens un courant d’affaires régulier avec la Chine.
    L’essor spectaculaire de l’industrie ferroviaire en Chine (notamment de la fabrication du matériel et du développement des lignes à grande vitesse) m’amène à penser que les grands groupes chinois joueront prochainement un rôle international majeur (entre autres projets à l’international, on parle actuellement d’un accord en cours entre les USA et la Chine pour rénover le réseau ferroviaire américain).
    En conséquence, tôt ou tard, l’industrie ferroviaire chinoise s’invitera en Europe.
    Originaire de l’arrondissement de Valenciennes, un territoire qui, traditionnellement, concentre de nombreuses compétences dans le domaine du ferroviaire, il me parait opportun, n’en déplaisent peut-être aux donneurs d’ordres institutionnels de la région, de solliciter les entreprises chinoises pour donner un nouvel élan au ferroviaire national. En effet, la sous-traitance ferroviaire de l’arrondissement de Valenciennes est en crise et depuis quelques années, chaque dépôt de bilan voit arriver des investisseurs étrangers notamment russes et indiens qui profitent de bonnes affaires que les industriels français négligent mais malheureusement, avec peu de contreparties pour l’emploi dans notre pays.
    Vous n’ignorez pas que le groupe VALDUNES (plus de 400 salariés) vient de se mettre sous la protection de le justice et que cette affaire risque de se terminer par le retrait de ses actionnaires allemands au profit d’investisseurs russes ou d’Europe de l’Est.
    Monsieur le Premier Ministre, utilisez s’il vous plait vos relations en Chine pour tenter de susciter l’intérêt de groupes tels que CSR et/ou de leurs sous-traitants pour prendre pied sur le marché français car la Chine au delà de cette opération, en choisissant la France comme tremplin pour son industrie ferroviaire, préservera et développera à terme certains emplois sur notre territoire.
    Cessons de voir dans la Chine, un concurrent qui, de toutes façons finira tôt ou tard par s’imposer chez nous ou chez nos voisins européens..
    Faites du ferroviaire ce que Jean Louis Borloo a fait en son temps avec l’industrie automobile en favorisant l’implantation de TOYOTA à Valenciennes qui est aujourd’hui un des employeurs les plus significatifs de l’arrondissement.
    D’avance un grand merci pour Valenciennes, pour le Nord et la France.
    Bien à vous.

    Pascal DEFOSSE

  19. Ernest Gransagne dit :

    Votre suggestion monsieur Pascal DEFOSSE, est dans la droite ligne de ce que je souhaite pour notre sud-Vienne en perdition.

    Notre zone du Poitou ne se sortira du marasme ronronnant que par des voies de communication appropriées au 21e siècle. Quatre voies & TGV.

    Contrairement aux bretons, sud Vienne et nord Limousin ne possèdent meme pas de routes à 4 voies !

    Le TGV Poitiers Limoges semble mis à l’arret par des gens qui privilégient une fois encore la Bretagne.

    Les poitevins se taisent. Nos élus se taisent.

    Des chinois chez nous apporteraient ce dynamisme absent.

    Je l’ai comme vous aujourd’hui, suggéré à Monsieur Raffarin.

    Création, donc emplois, avenir, vie quoi !

    Si nous trouvons des échos à ces simples souhaits, les choses bougeront.

    Si cela fait pshitt, il ne se passera rien…. ou plutot si, le pire.

    Pour rebondir sur TOYOTA, vous aure remarqué que le lancement de la nouvelle Yaris 3e génération s’est fait sous l’angle : « Votre TOYOTA MADE IN FRANCE »….

    Toyota n’a pas attendu Monte&bourg pour s’approprier le coté un peu gaulois de ce qui nous fait perdre beaucoup d’opportunités dans le monde.

    Ernest / Dépité du Poitou

  20. Ernest Gransagne dit :

    La bluette qui suit est probablement ce qui pourrait se passer si nous vivions une REVOLTE :

    http://www.youtube.com/watch_popup?v=B8ZwdHYA2v4&feature=player_embedded

    Il est souhaitable qu’elle ne se transforme pas en REVOLUTION.

    Ayant suivi ce matin à 13h sur la chaine LCP votre interview ou l’on vous a « déshabillé », monsieur Raffarin, il est plaisant d’avoir constaté que la langue de bois reste le privilège d’une grande frange des « politiques écolos-socialos-communistes ».

    Ce n’est pas votre cas. Soyez-en remercié.

    Par contre nous pouvons recommander à un certain député de la Vienne qui vous attribue le doux nom de « Tartuffe » qu’il relise consciencieusement Molière.

    Si entre les deux hommes existe un « Tartuffe », ce n’est pas celui qu’il dit !

    L’émission était faite sur le terrain de Center-Parc, dans le nord du département de la Vienne : une belle façon de montrer que lorsque l’on veut on peut.

    Créer 1 000 emplois ce n’est pas rien, en Poitou.

    Quand notre Président de Région s’accroche désespérément « à sauver Heuliez » avec notre argent et qu’en finale il ne reste encore qu’une poignée de malheureux à qui on essaye de faire croire que les misères successives ne sont que passagères, ça c’est bien de l’incompétence et de la désinformation.

    Prétendre trouver des marchés avec un produit invendable en l’état, est de la folie pure.

    Notre argent serait si utile pour être investi dans des infrastructures d’avenir.

    Cela m’amène à dire que : Ecologie oui ! et merde aux écolos ! Ce n’est pas en donnant 80 km d’autonomie à un véhicule, que l’on va sauver la planète.

    Il ne faut pas confondre sans cesse les dictats de la pensée unique et les réelles besoins indispensables au peuple.

    Nous ne reviendrons pas à la bougie. Faisons donc en sorte de protéger notre avenir en favorisant des axes de développement raisonnés. Les ingénieurs et les entreprises sont là pour ça.

    Je sais que quand on parle de la maitrise technologique, nous ne sommes pas très bien compris de toute cette frange de population qui ne touche jamais un tournevis ou un marteau et qui n’imagine même pas comment peut avancer une voiture après avoir mis le contact.

    La levée de cette incompréhension fera partie du passage obligé si nous voulons un jour que notre société évolue.

    Pour cela il faudra laisser travailler les ingénieurs… et il faudra aussi que les Présidents de Région fassent leur vrai travail : celui de développer un territoire.

    Nous entendons aussi depuis deux jours : nos misères viennent d’un euro trop fort !

    D’abord ce n’est pas nouveau et on se demande bien pourquoi l’Allemagne et les autres pays ne s’en plaignent pas ?

    Et si l’euro baissait…. nous verrions le prix du pétrole s’envoler ce qui, à côté de « l’écotaxe », serait une catastrophe bien plus dommageable au coût de la vie.

    Il est assez étonnant que nos médias ne relève pas cela ?

    Ernest / Dépité du Poitou

  21. BOURBON dit :

    Monsieur le Premier Ministre,
    La tendance lourde actuelle est le flirt fantasmé avec le FN .
    Vous représentez une ligne pas très audible à ce jour car trop sage.
    Merci de persister sur votre axe, je pense qu’il gagnera .
    Associez vous avec Alain Juppé et d’autres sages de cette trempe pour bâtir un parti solide.
    Je m’engagerais alors à vos côtés.
    Merci de parler de l’Europe comme vous le faite.
    Expliquez aussi svp le monde Chinois à l’occasion, car là aussi il y a fantasme car méconnaissance.
    Agréez, Monsieur le Premier Ministre, mes salutations distinguées,

    Pierre BOURBON

  22. Ernest Gransagne dit :

    Voilà pourquoi on ne pourra pas s’en sortir aisément :

    Au 7e jour, alors que Dieu avait créé le monde, Il décida
    de créer les peuples, assisté du bon Saint-Pierre…

    Il se mit à la tâche et créa les peuples avec leurs qualités fondamentales.

    Il dit:

    Ceux-là seront Suisses : Économes et financiers avisés.

    Ceux-là seront Canadiens : Résistants et bons vivants.

    Ceux-là seront Allemands : Rigoureux et excellents techniciens.

    Ceux-là seront Américains : Puissants et grands libérateurs.

    Etc… etc. …. Vers la fin, vint le tour des Français.
    (Vous remarquez que l’on n’était pas en tête déjà)

    Il ne restait plus à Dieu que 3 qualités à distribuer : « Intelligence, honnêteté et socialisme ».

    Dieu dans sa grande bonté décida de les donner toutes les 3 à la fois aux Français !

    « Hé là» objecta St-Pierre :
    « Vous êtes injuste, Dieu, vous donnez trois qualités au lieu de deux aux Français ? »

    « T’inquiètes » répond Dieu,  » Je t’explique  » :

    Les Français veulent toujours en avoir plus que les autres, donc je leur donne les trois critères restants, mais ils ne pourront en exploiter que deux à la fois ! Capito ?

    Et c’est ainsi que DEPUIS CE JOUR la France et la Bretagne fonctionne si mal :

    – si on est intelligent et honnête, on n’est pas socialiste,
    – si on est intelligent et socialiste, on n’est pas honnête,
    – si on est honnête et socialiste, on n’est pas intelligent.

    C’est un constat vérifiable chaque jour

    Elle vous plait ? Moi aussi.

    Bonne journée

    Ernest

  23. CHESSERET dit :

    Monsieur le Premier Ministre,

    Eu égard à la situation politique, économique, sociale et morale actuelle en France, je ne trouve pas impensable une démission de François HOLLANDE. A dire vrai, quelle est sa légitimité en cette fin d’année 2013 ? Est-ce que l’UMP doit exclure cette solution sous pretexte qu’elle doit d’abord reconquérir quelques mairies l’année prochaine ? Au demeurant, les résultats ne seront pas forcément excellents. Certes, ils devraient vous permettre de prendre enfin la présidence du Sénat dans moins d’un an mais l’enjeu pour la France et les générations futures est autrement plus important. Le problème à l’UMP, c’est l’absence de leadership ! Et un programme solide capable de réunir une large majorité de Français. Aujourd’hui, c’est clair, les Français veulent un autre Président dont ils soient fiers. Le changement, c’est maintenant ! Ce qui est impensable, c’est d’attendre encore 3 ans et demi.

    Respectueuses amitiés.

  24. Yves Pouponnot dit :

    En sommes-nous à la phase 10: le pourrissement? Avec la « mise à plat » de la fiscalité.
    Hollande est plus malin qu’il n’en a l’air! Voyons la suite….

  25. claude Simonnet dit :

    TCJPR,
    à tous,
    bonjour,

    Dans les « armes » institutionnelles du Président, vous incluez en alinéa 9 :
    « la démission ? Impensable ».
    Je crois que la démission est une option tout-à-fait envisageable lorsque les raisons sont en rapport avec l’analyse de faits qui sont placés en relation.

    C’est un billet un peu ancien auquel je repense, mais cette notion évoquée n’a pas de limite dans le temps.
    Bien à vous.

Laisser un commentaire