Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

5 commentaires

  1. jany dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Chers amis du Carnet JPR,

    Je vous souhaites a tous et a toutes un Joyeux Noël en famille ou avec vos amis…

    Profitez de cette belle période pour goûter les bonnes choses que la vie peut vous offrir…

    C’est un temps d’amitié, de fraternité, de rapprochement…et d’espoir…

    Mes amitiés,

    jany

  2. jany dit :

    Sorry
    Je souhaite (e)
    Tu souhaites
    Les yeux qui fatiguent un peu…

    Joyeux Noël…

    Merci.

    jany

  3. Ernest Gransagne dit :

    Le Poitou en devenir

    En ouvrant ce lien on vous demandera un mot de passe : cosea2013

    http://vimeo.com/82093940

    Enfin un grand chantier dans la Vienne…

    Si le prochain chantier était la LGV Poitiers Limoges, le Sud-Vienne pourrait prétendre faire partie du monde du 21e siècle.

    L’avenir des TERRITOIRES passe par les moyens modernes de communication : routes – voies ferrées – internet haut débit -

    Pour s’en rendre compte, il suffit de le regretter chaque jour en étant confronter au manque : y habiter !

    Ernest

  4. Etienne dit :

    faire un LGV Poitiers Limoges …a-t-on besoin d’un LGV pour faire 120 km ?

  5. Ernest Gransagne dit :

    Mon cher Etienne

    un tel questionnement me laisse pantois.

    Ce barreau LGV de 120 km comme vous le dites, n’est qu’un maillon pouvant s’intégrer dans un réseau européen. D’abord c’est mettre tout le limousin en accès sur une vraie LGV que Limoges n’a toujours pas à ce jour. C’est désenclaver autrement que par l’avion, les bassins de Brive et de Cahors, qui seraient ainsi respectivement à 3 h et 3h30 de Paris. C’est permettre au Nord Limousin et au Sud-Vienne de favoriser des implantations nouvelles apportant du sang neuf indispensable, avec des créations d’emplois dans des territoires essentiellement agricoles, avec une population vieillissante.

    C’est permettre au reste de l’Europe de s’intéresser à ces zones « bon marché » avec un climat de vie différent de celui des zones urbaines à haute densité.

    C’est amorcer la liaison façade Atlantique de Nantes avec son grand aéroport, à celui du bassin méditerranéen Marseille Côte d’Azur Italie Europe centrale et Moyen Orient… via Clermont-Ferrand.

    C’est tout simplement permettre à tous ces territoires traverser par la LGV de s’épanouir socialement, économiquement, politiquement…. C’est tout simplement ne pas crever !

    Voilà en 2 mots pourquoi on a besoin d’une LGV de 120 km aujourd’hui !

    Trop difficile à comprendre pour vous ?

    Ernest

Laisser un commentaire