Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

10 commentaires

  1. jany dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Je vous remercie pour vos vœux plein de paix…

    Comme vous le dites si bien c’est le moment de l’enfance, de l’insouciance et aussi de la violence dans le monde contre des innocents…

    Demain matin, les enfants trouveront près du sapin, les merveilles de lumière apportées par le Père Noël, la joie gagnera toute la famille…

    Quelque part ailleurs dans le monde, un autre enfant se protégera comme un petit oiseau qui a peur…

    Le monde est ainsi, il crée ses propres malheurs car les hommes ont grandi sans savoir qu’ils avaient un cœur…

    Il y a la force de la prière, il y a aussi la force des actes pour changer ce monde qui doit prendre le chemin de l’apaisement des souffrances…avant l’Éveil…

    Je vous souhaite un Joyeux Noël en famille, près des enfants, des petits enfants et des parents…La joie d’être ensemble…

    Je souhaite aussi a nos amis du Carnet un temps de bien être, un temps pour la gourmandise, un temps de paix…Joyeux Noël a tous et a toutes !

    Amitiés,

    jany

  2. jany dit :

    Le Président indonésien présente toujours ses vœux a toutes les confessions #Savoir Vivre #Pancasila

    jany

  3. carole dit :

    Joyeux Noel Monsieur RAFFARIN ainsi qu’à tous nos amis du carnet;

    Très cordialement à tous.

  4. Le Rabouilleur dit :

    Cher Monsieur (le Premier des Minsitres) ,

    Merci pour vos voeux qui reflétent un vraie compréhension de la nature humaine.

    Voeux bien mieux inspirés que ceux d’un excité qui copie sans le savoir le discours de Jésus dans la Cène. Je serai toujours là parmi vous. Quelle impudence  !

    Votre problème, si je me peux le permettre, est que vous ne croyez pas assez en vous, mais cela est assez commun, si j’en crois Talleyrand qui disait :
    Quand je m’observe je m’inquiète,
    Quand je me compare, je me rassure.

    Que 2014 soit l’année du Grand Renouveau.
    Cordialement

    Le Rabouilleur

  5. jany dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Voici un article du Figaro qui parle de la TVA pour financer notre Social….

    ***C’est mon sentiment intime depuis des années, la TVA peut financer le Social et rendre ses ressources pérennes…
    Nous pouvons financer tout ou partiellement les comptes sociaux, retraites, sécurité sociale, etc…

    Souhaitons que les politiques comprennent la dimension de cette solution… #Responsabilisation #Partage #FinancementPerenne #ReformeFiscale #ReformedesFinancements #Democratiede Demain #HumanismedeProgres

    Bien cordialement,

    jany

    *******************

    Pour financer la Sécu, des économistes préconisent d’augmenter la TVA

    Home ECONOMIE Conjoncture
    Par Guillaume Guichard
    Publié le 28/12/2013 à 06:00

    Selon eux, la hausse de la CSG aurait plus d’effets néfastes sur l’économie, la consommation et l’investissement.
    Publicité

    Alors que le gouvernement affiche sa volonté de remettre à plat la fiscalité et, du même coup, le financement de la Sécurité sociale, trois économistes relancent l’idée de la TVA sociale. Afin d’équilibrer les comptes de la Sécu ces prochaines décennies, «la politique la plus efficace en terme de croissance et de chômage est l’instauration d’une TVA sociale, et la moins efficace, la hausse de la CSG», écrivent Xavier Chojnicki, Jérôme Glachant et Lionel Ragot dans un rapport que vient de publier la chaire «Transitions démographiques, transitions économiques» de l’économiste Jean-Hervé Lorenzi. Ils préconisent, selon la même logique, de supprimer les cotisations familiales à la charge des employeurs – 30 milliards d’euros – pour les remplacer par de la TVA. Précisément ce que réclame le patronat.

    Augmenter la TVA pour financer la Sécu revient à une «dévaluation fiscale», rappellent les auteurs. Cette mesure entraînerait donc «une croissance plus élevée» (mais de seulement 0,1 point de PIB à terme), qui «conduirait à une diminution, très modérée, du chômage». En effet, le coût du travail baisse grâce au transfert des cotisations vers la TVA, ce qui stimule l’emploi. Dans le même temps, le coût des produits importés est renchéri.

    La TVA sociale, reconnaissent les économistes, n’est pas pour autant la solution parfaite. Il y aurait des perdants et des gagnants. Parmi les premiers, «les retraités et tous ceux qui sont proches de la retraite», ainsi que les ménages les plus modestes, plus sensibles au renchérissement des prix provoqué par la hausse de la TVA. En revanche, les plus aisés pourraient maintenir leur niveau de consommation.
    La CSG, la pire des solutions

    Au total, la hausse de la TVA fait ­figure de moins mauvaise des solutions. Parmi les alternatives développées dans l’étude, l’augmentation des cotisations sociales, en alourdissant le coût du travail, provoquerait une hausse légère du chômage, une baisse des salaires et de la consommation, mais il y a pire. La hausse de la CSG réduirait les salaires nets, donc également la consommation. Et en grignotant davantage le capital, elle pénaliserait l’investissement. Les conclusions des trois économistes viennent en tout cas contredire celles de la Cour des comptes, qui privilégiaient, dans un rapport de mai 2013, une hausse ciblée de la CSG sur les bas salaires.

    Quoi qu’il en soit, le gouvernement a déjà mis en œuvre une mesure proche de la TVA sociale avec le crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE). La facture, de 10 milliards d’euros en 2014, est financée en grande partie par la hausse, au 1er janvier, de la taxe sur la TVA, qui rapportera 6 milliards. Le patronat réclame davantage. Le Haut Conseil au financement de la protection sociale, constitué d’experts et de représentants des syndicats et du patronat, a été saisi de la question de la réforme du financement de la Sécu par le premier ministre le 19 décembre. Il devra rendre ses propositions d’ici à fin mai. «Rien n’interdit le Haut Conseil de plancher sur un scénario de TVA sociale», note-t-on au gouvernement. Tout en rappelant que ses travaux n’engageront nullement l’exécutif.

  6. jany dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Voici un article du Figaro qui parle de la TVA pour financer notre Social….

    ***C’est mon sentiment intime depuis des années, la TVA peut financer le Social et rendre ses ressources pérennes…
    Nous pouvons financer tout ou partiellement les comptes sociaux, retraites, sécurité sociale, etc…

    Souhaitons que les politiques comprennent la dimension de cette solution… #Responsabilisation #Partage #FinancementPerenne #ReformeFiscale #ReformedesFinancements #Democratiede Demain #HumanismedeProgres

    Bien cordialement,

    jany

    88888888

    *******************.

    Pour financer la Sécu, des économistes préconisent d’augmenter la TVA

    Home ECONOMIE Conjoncture
    Par Guillaume Guichard
    Publié le 28/12/2013 à 06:00

    Selon eux, la hausse de la CSG aurait plus d’effets néfastes sur l’économie, la consommation et l’investissement.
    Publicité

    Alors que le gouvernement affiche sa volonté de remettre à plat la fiscalité et, du même coup, le financement de la Sécurité sociale, trois économistes relancent l’idée de la TVA sociale. Afin d’équilibrer les comptes de la Sécu ces prochaines décennies, «la politique la plus efficace en terme de croissance et de chômage est l’instauration d’une TVA sociale, et la moins efficace, la hausse de la CSG», écrivent Xavier Chojnicki, Jérôme Glachant et Lionel Ragot dans un rapport que vient de publier la chaire «Transitions démographiques, transitions économiques» de l’économiste Jean-Hervé Lorenzi. Ils préconisent, selon la même logique, de supprimer les cotisations familiales à la charge des employeurs – 30 milliards d’euros – pour les remplacer par de la TVA. Précisément ce que réclame le patronat.

    Augmenter la TVA pour financer la Sécu revient à une «dévaluation fiscale», rappellent les auteurs. Cette mesure entraînerait donc «une croissance plus élevée» (mais de seulement 0,1 point de PIB à terme), qui «conduirait à une diminution, très modérée, du chômage». En effet, le coût du travail baisse grâce au transfert des cotisations vers la TVA, ce qui stimule l’emploi. Dans le même temps, le coût des produits importés est renchéri.

    La TVA sociale, reconnaissent les économistes, n’est pas pour autant la solution parfaite. Il y aurait des perdants et des gagnants. Parmi les premiers, «les retraités et tous ceux qui sont proches de la retraite», ainsi que les ménages les plus modestes, plus sensibles au renchérissement des prix provoqué par la hausse de la TVA. En revanche, les plus aisés pourraient maintenir leur niveau de consommation.
    La CSG, la pire des solutions

    Au total, la hausse de la TVA fait ­figure de moins mauvaise des solutions. Parmi les alternatives développées dans l’étude, l’augmentation des cotisations sociales, en alourdissant le coût du travail, provoquerait une hausse légère du chômage, une baisse des salaires et de la consommation, mais il y a pire. La hausse de la CSG réduirait les salaires nets, donc également la consommation. Et en grignotant davantage le capital, elle pénaliserait l’investissement. Les conclusions des trois économistes viennent en tout cas contredire celles de la Cour des comptes, qui privilégiaient, dans un rapport de mai 2013, une hausse ciblée de la CSG sur les bas salaires.

    Quoi qu’il en soit, le gouvernement a déjà mis en œuvre une mesure proche de la TVA sociale avec le crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE). La facture, de 10 milliards d’euros en 2014, est financée en grande partie par la hausse, au 1er janvier, de la taxe sur la TVA, qui rapportera 6 milliards. Le patronat réclame davantage. Le Haut Conseil au financement de la protection sociale, constitué d’experts et de représentants des syndicats et du patronat, a été saisi de la question de la réforme du financement de la Sécu par le premier ministre le 19 décembre. Il devra rendre ses propositions d’ici à fin mai. «Rien n’interdit le Haut Conseil de plancher sur un scénario de TVA sociale», note-t-on au gouvernement. Tout en rappelant que ses travaux n’engageront nullement l’exécutif.

  7. Teisseire Dominique dit :

    Monsieur le Premier Ministre et cher camarade,
    Je vous transfère ci-dessous un courriel que j’ai adressé à notre camarade Michel Barnier pour lui dire ma désapprobation à propos de la conduite de Madame Ashton lors de la messe de minuit de Bethléem.
    Son parti-pris public à la cause palestinienne est antinomique avec son poste de diplomate de l’UE.
    Je ne suis pas sûr que ces démonstrations d’amitié fassent progresser la cause de la paix juste et durable.
    Avec mon meilleur souvenir d’ancien.
    Dominique Teisseire

    « Cher Ami,

    Laissez-moi vous raconter une histoire vécue qui n’est pas à l’honneur de l’Union Européenne.

    Ce mardi soir, je me trouvais avec ma femme et quelques bons amis à Bethléem en la cathédrale Sainte Catherine pour assister à la messe de minuit présidée par le Patriarche Latin de Jérusalem, Monseigneur Fouad Twal.
    Au premier rang des invités de marque, se trouvaient dans l’ordre, M. Mahmoud Abbas, Président de l’Autorité Palestinienne, Madame le Maire de Bethléem puis, juste à côté, Madame Catherine Ashton of Upholland, 1ère vice-Présidente de l’UE en charge des affaires étrangères et de la sécurité.
    A l’arrivée de M. Mahmoud Abbas, au début de la messe, ces dames l’ont accueilli et salué par, chacune, un baiser sur les deux joues !!!
    Ndlr : Monsieur Abbas a quitté les lieux juste avant le Credo.

    Je me suis interrogé sur cette étrange familiarité de Madame Ashton avec Monsieur Abbas, qui plus est, dans ce lieu et devant les caméras.
    Et je me suis demandé si elle ferait de même avec Monsieur Shimon Perez si, un jour, ils s’affichaient ensemble dans une synagogue pour fêter, par exemple, le Yom Kippour.

    Je laisse cette dernière supposition à votre réflexion et votre sagacité.
    Avec mes meilleurs sentiments de camaraderie d’Ecole.
    Dominique Teisseire
    ESCP 1970″

  8. jany dit :

    Élections européennes de mai #2014

    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_europ%C3%A9ennes_de_2014

    Ne nous laissons pas duper par l’Europe dépensière, demandons ds comptes…

    jany

  9. Ernest Gransagne dit :

    Très bonne année monsieur le président !

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=fbka9J_YkJg

    Ernest, Citoyen obligé de payé.

    Remarque :
    mais comment ces gens là peuvent-ils se regarder dans la glace, sans partir en courant ?

  10. Zwartepiet dit :

    Réponse à Teisseire Dominique re: …la conduite de Madame Ashton lors de la messe de minuit de Bethléem.
    Son parti-pris public à la cause palestinienne est antinomique avec son poste de diplomate de l’UE.
    Je ne suis pas sûr que ces démonstrations d’amitié fassent progresser la cause de la paix juste et durable.

    Tout d’abord, cher Dominique, mes meilleurs voeux pour une Bonne et Heureuse Année 2014!

    En ce qui concerne l’attitude de Mme Ashton en la Cathédrale Sainte Catherine et sa sympathie affichée pour le Président Mahmoud Abbas, il ne faut bien évidemment pas y voir un « parti pris » quelconque en faveur de la cause palestinienne au détriment de celle d’Israel…. Bien qu’étant, avec votre épouse, dans la région en ce moment, vous ne semblez pas bien percevoir les bouleversements et les rapports de force fluctuants qui l’ébranlent. Sinon vous auriez compris, cher Dominique, que l’ »effusion » de sympathie de Mme Catherine Ashton s’inscrit, en réalité, dans un effort bien plus vaste, de la part des pays occidentaux, visant à soutenir, coute que coute, le Fatah et son pathétique Président, Mahmoud Abbas… en face de la montée en puissance des mouvements islamistes dans tout le Proche-Orient.

    Si même l’Occident ne soutient plus la mouvance modérée du Fatah, alors qu’est-ce qui empêchera le Hamas de s’établir également en Cisjordanie? Serait-ce donc votre voeu géopolitique pour 2014, cher Dominique: la Cisjordanie tombant sous le contrôle du Hamas?!?

    Il en va d’ailleurs de même au sujet de cette folle rumeur d’empoisonnement de feu Yasser Arafat par des agents israéliens: toute cette affabulation –ourdie et colportée par des officines hostiles au Hamas– n’avait, en réalité, qu’un seul but: redorer le blason usé du Fatah et de son leadership… Une véritable manoeuvre de diversion dirigée contre la « rue arabe » –afin d’éviter qu’un « Printemps Arabe » ne fasse tomber le régime de Mahmoud Abbas au profit du Hamas!

    En guise de conclusion, je me permets de vous recommander la lecture de l’ouvrage (en anglais) mentionné ci-dessous…(*) Je vous rappellerais encore que si, un jour, les Juifs persécutés d’Europe ont pu concrétiser leur utopie d’un « Foyer Juif » en Palestine, c’est grâce au gouvernement britannique (Lord Balfour **).

    Cordialement,
    De Bruxelles,
    Zwartepiet

    (*) Major Farran’s Hat: Murder, Scandal, and Britain’s Secret War Against Jewish Terrorism, 1945-1948
    David Cesarani

    http://www.history.ac.uk/reviews/review/856

    (**) Déclaration Balfour de 1917
    http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9claration_Balfour_de_1917

Laisser un commentaire