Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

7 commentaires

  1. Dominique M dit :

    Bonjour M. RAFFARIN,
    Je partage la teneur de votre billet. M.HOLLANDE a beaucoup parlé et peu agi. Il semble aujourd’hui admettre la réalité. C’est un pas. Mais osera t’il passé aux actes et en a t’il les moyens? Personnellement, j’en doute. Elu sur un malentendu avec les Français en manipulant une part de l’électorat (antisarkosisme, Sarkozy est le responsable de tout, pas de crise grave). Ayant pratiquement tous les pouvoirs, mais piégé par une majorité qui ne partage pas ses analyses actuelles. Faible crédibilité de sa parole auprès des Français et des décideurs économiques. Faible crédibilité à l’internationale.Réticence maximale des administrations à tout changement de cap. Idem des syndicats et des corps intermédiaires. Et maintenant, perte de soutien des médias qui lui était pourtant largement acquise. Alors, il faudrait que M.HOLLANDE se révèle l’envergure d’un homme d’État pour avoir quelques chances d’y arriver…Probabilité quasi nulle à en juger la première partie de son mandat et ses antécédents.
    Bonne journée,

  2. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Bravo, c’est tout à fait cela. Revenir à l’essentiel, ne pas tergiverser, ni se laisser dissiper par n’importe quoi, comme c’est trop souvent le cas. Et Monsieur Ayrault et son gouvernement seraient bien avisés d’en faire de même.

    Arrêtons de se laisser distraire par toutes ces déclarations médiatiques qui n’amènent pas à grand-chose et toutes ces affaires qui ne concernent que la Justice qui doit faire également son travail.
    Quant à l’opposition, elle ferait bien de vous emboîter le pas au lieu de toujours chercher les polémiques. Sagesse et lucidité doivent être les maîtres-mots pour redresser notre Pays, c’est tous ensembles que nous y parviendrons. Merci Monsieur Raffarin pour tout ce que vous faites.

    Amitié
    .
    Jacques

  3. Pierre Guimbretière dit :

    La compétitivité de la France s’effondre……En fait , il y a un mal bien français (d’aucuns prétendant même que nos « 30 Glorieuses » avaient été « acceptées »,voire « subies »…..et qu’on y était pour rien !) :
    Bien des raisons sont souvent avancées afin « d’expliquer la situation actuelle » de la France: taille et stagnation de nos P.M.E. ; nature, qualité et catégorie des produits porteurs à l’exportation ; nos salaires et les diverses contraintes et rigidités ; etc…… ; et alors bien des solutions ont été suggérées : Relance ? Rigueur ? Croissance ? Austérité ?…. mais le « compte » n’y est pas !
    Et si nous investissions, pour quoi et comment ?
    Permettrez -vous à un ancien ( 89 ans) de suggérer une modeste et gratuite action qui permettrait de …..revivifier la France ?
    Une partie de l’important et intéressant Rapport Gallois — revivifier la France par une compétitivité industrielle retrouvée — avait retenu mon attention par…… une absente « petite, indirecte et donc sournoise » cause , jamais mise en évidence d’ailleurs !
    **** Oui, la France ne manquerait pas ( ?) d’atouts, d’idées…..
    Malheureusement, je me dois d’ indiquer une caractéristique bien française : « notre désintérêt pour la sauvegarde de ces idées »……… qui explique largement la situation (de marasme) actuelle, et notre future !.
    Deux exemples :
    — Pierre-Gilles de Gennes, prix Nobel, n’a jamais déposé, de sa vie, une demande de brevet d’invention . Il me l’avait écrit ! Quant à Serge Haroche, notre nouveau Prix Nobel, je n’ai trouvé trace que d’un seul brevet !! A qui fera t’on croire, qu’à un moment ou à un autre, un « découvreur (physicien) » n’a pas été ou ne sera pas, obligatoirement voire involontairement, un « inventeur » ?
    — Depuis des années, nos amis allemands déposent 2 à 3 fois plus de demandes de brevets d’inventions (nationaux et européens) que nous! Et souvent pour des biens d’équipement ( dont les productions viendront en retour « télescoper » les nôtres !).
    Pourquoi ?……. Parce que la finalité, voire la stratégie de la « Propriété Intellectuelle et Industrielle » n’est pas « enseignée » dans nos « Ecoles » (si, mais en 5* année de Droit et….. seulement en module de spécialisation !! et peut-être à l’ESPCI de Paris )……..Pouah ! s’abaisser à enseigner cela ! Pouah : le contraire de la vision universaliste des chercheurs français attachés à la diffusion du savoir. Cela doit venir de notre tradition issue de la révolution.*****(Mon très vieux « Larousse » n’indique t-il pas en Préface « Je sème à tout vent » ?).

    J’ai donc développé ce sujet, dramatique, dans des notes envoyées, depuis des années, à droite comme à gauche…… Jamais de réponse! (peut-être parce que ce que j’y propose ne coûte rien) .
    Un pays ne peut avoir d’avenir sans une activité « productrice, matérielle / immatérielle », diversifiée, importante et renouvelée, grâce à une innovation pérenne et récurrente :
    …….. (1) ce qui exige obligatoirement une Propriété Intellectuelle (ouverte ou fermée) conséquente. Et si ceci est enfin admis, alors……
    ………(2)une de mes questions : Quand rendra t’on obligatoire l’enseignement de la Propriété Intellectuelle, conjointement dans toutes les écoles d’ingénieurs et de commerce et dans tous les cursus universitaires ayant un lien, même ténu , avec « l’activité ».
    C’est à ce moment là qu’on en acquiert la culture (donc la finalité) : avant, c’est à fond perdu ; après, c’est beaucoup trop tard !….C’est comme d’un outil, il faut apprendre à s’en servir…..au bon moment !
    Respectueusement votre
    Pierre Guimbretière

  4. Ludovic Zanker dit :

    Cher Jean Pierre,

    Tout à bord je tenais en mon nom à vous souhaiter une excellente et une très bonne année à vous et vos proches.
    Pour répondre à votre votre billet, et pour être franc, cette conférence était une conférence de presse pour rien.
    Je peux vous dire qu’il a fait un discours très libéral, afin de couper l’herbe sous le pied à notre famille politique, celle de la droite.
    Effectivement, il a plus parlé du patronat que des pauvres salariés qui triment toute l’année. Il a mis en avant des choses intéressantes.
    Mais vous le savez comme moi, il n’ira pas au bout, chaque mesure doit être chiffrée, mais ou va-t-il trouvé les moyens financiers.
    Des économistes comme de gauche et de droite le disent, c’est encore une hausse d’impôt déjà cette année mais l’année prochaine, certes elle sera moins douloureuse, mais elle sera bien présente cette hausse d’impôt.

    Je parie que Nicolas Sarkozy partage l’avis d’Henry Guaino, j’en ai discuté avec mon homologue allemand un très proche de Me Merkel, qui elle salue ses décisions, mais s’inquiète au niveau des futures dépenses publiques.

    En conclusion ce ne sera pas cette année que la baisse du chômage va se faire, car l’INSEE prévoit 11% de chômeurs sur tout le territoire, certes il faut re-bouster l’offre, mais la demande qu’en fait-on à Juste titre ?
    Je suis optimiste, mais aussi sur mes gardes, car d’avoir perdu 20 mois de son temps entre des couacs et à diviser les Français, il serait temps de se réveiller non ?!

    Avec mes amitiés,

    Ludovic ZANKER
    Président d’Europe Consulting
    Consultant auprès de la CE
    http://www.world-europa.org

  5. yongmei dit :

    Le Ministre Laurent Fabius a annoncé de nombreux événements prévus dans le cadre du 50ème anniversaire des relations diplomatiques entre la Chine et la France. Y a-t-il un site pour indiquer les manifestations ou des contacts afin de pouvoir y contribuer ? Cela a du sens de faire du bénévolat pour renforcer les liens entre ces deux pays.

  6. Pierre Smith dit :

    Bonjour m Raffarin

    C’est la seule façon que j’ai trouve pour vous contacter.

    Vous êtes mon représentant au sénat.
    En conséquence je voudrais savoir quel à été votre vote lors de la décision de lever ou pas l’immunite de m dassault, soupçonné d’avoir acheté des votes.

    Ce vote à été tenu à huis clos, mais il me semble éminemment important au nom de la démocratie de connaître la position de mon représentant, ou de la personne qui vous a représenté lors de ce vote.

    Il est évident que je tiendrai compte de votre réponse, ou absence de réponse, lors des prochaines élections.

    Vous vous devez de représenter une république exemplaire, qui respecte ses principes essentiels, dont la transparence et le respect du droit font partie.

    Merci d’avance.

    Pierre Smith

  7. Dominique M dit :

    Bonjour M.RAFFARIN,
    Bonjour à tous,
    Lors de sa troisième conférence de presse, M.HOLLANDE a confirmé les orientations annoncées dans es vœux aux Français pour 2014. Il a annoncé le 5ème choc de son quinquennat. Est-ce que ce choc sera traduit dans les faits? Ou sera t’il oublié au profit de l’annonce d’un sixième choc dans quelques mois?
    Laissons de côté la question de ses écarts de conduite, déplorable autant sur son image personnelle que sur celle de la France.
    Laissons de côté le débat sémantique sur le fait d’un virage ou d’une accentuation, sur son positionnement social libéral ou social démocrate.
    Laissons également de côté la question de la méthode de présélection des questions « autorisées » par l’Élysée et la manière avec laquelle la réponse du Président a pu être « sécurisé »e.
    Sur le fond, il semble que l’évidence de la situation désastreuse actuelle de la France soit enfin reconnue. Il aura fallu dis-neuf mois!
    Concernant le « pacte de responsabilité », M.HOLLANDE a reconnu que seules les entreprises sont en capacité de créer des emplois sains et de la richesse économique, et que la baisse des charges pesant sur le travail, la simplification administrative et la baisse des impôts sont les conditions nécessaires au retour à un climat de confiance sans lequel ces entreprises ne peuvent miser sur l’avenir. Nécessaires mais pas suffisantes.: i reste à garantir la stabilité du cadre économique, juridique et fiscal. Et là, rien n’est moins sûr…Le passé récent a montré le contraire.
    En revanche, cette idée de vouloir leur imposer des contreparties en termes d’embauche est ridicule. L’entrepreneur prend seul le risque d’entreprendre et d’embaucher sur ses deniers personnels. A lui seul de prendre la décision d’embaucher ou non! Et il le fera si son carnet de commandes et ses marges lui en donnent la possibilité. Pas si les syndicats, l’inspection du travail ou l’administration lui mettent ma pression!
    Quant à la dépense publique, M.HOLLANDE a tacitement reconnu qu’on pouvait faire mieux avec moins. C’est un grand pas!
    Reste à traduire ces paroles en actes. Le plus difficile reste donc à faire.Et à ce jour, les belles paroles n’ont pas trouvé de réelle concrétisation.
    L’opposition doit-elle s’y associer? Oui, en faisant preuve de vigilance.et en exigeant des actes conformes aux objectifs.
    Bonne soirée,
    Dominique M

Laisser un commentaire