Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

28 commentaires

  1. Yves Pouponnot dit :

    Cher Jean-Pierre,
    je reconnais là la grande sagesse et le sens de l’ETATqui vous habitent.
    Mais le (son entourage et les syndicats) laisseront ils faire?
    Et nous que demandons nous? D’aller un peu plus loin?…
    Notre Mouvement, l’UMP se trouve devant un grand chantier de reflexion et de propositions!
    Je vous fait confiance pour nous éclairer.
    Bien cordialement
    Yves Pouponnot

  2. Ernest Gransagne dit :

    Évidemment qu’il faut dire CHICHE !

    J’ai toujours pensé que si mon meilleur ennemi politique disait quelque chose de censé, je serais d’accord avec lui.

    Quand FH dit le contraire de ce qu’il fait depuis 18 mois et promet d’orienter ses actes vers ce que l’on souhaite depuis des années…. bien entendu qu’il faut dire OUI et le surveiller comme le lait sur le feu pour ne pas qu’il change d’avis.

    Attention le mec sait sortir en douce par la petite porte, sans se faire voir…. parfois avec un casque !

    Il va donc falloir être très très vigilant et ne pas avaler de couleuvres.

    Hélas il y a un sacré paquet d’incompétents qui vont devoir manger leur chapeau.

    A moins qu’un coup de torchon ne tombe brutalement sur le gouv. Pourquoi pas ?

    Vous seriez prêt à redevenir 1er Ministre Monsieur Raffarin ?

    Ce serait ce qui pourrait arriver de meilleur pour la France.

    Ernest

  3. Philippe Dallier dit :

    Oui, cher Jean-Pierre, choisissons la France. Je ne suis pas centriste mais je désespère souvent de voir la classe politique coupée en deux. D’un côté, ceux qui soutiennent tout parce qu’ils sont dans la majorité, de l’autre, ceux qui critiquent tout parce qu’ils sont dans l’oppostion. Mais au-dessus de tout, il y a l’intérêt national. Pour moi, De Gaulle incarnait cela alors que Mitterrand disait  » l’opposition c’est fait pour s’opposer ». Je serai toujours gaulliste.
    Amitiés

  4. Claude Simonnet dit :

    TCJPR bonjour,
    Ce virage, ce changement d’orientation est un pari politique électoral à risque. Il s’agit peut-être d’une tactique politique habile ou maladroite selon la suite à venir.
    Cette « feuille de route » présentée lors d’une de ces conférences de presse très Vè République a le mérite d’exister et de faire entendre un autre son en provenance d’une fraction de gauche qui s’est laissée enfermer dans une idéologie qui, globalement, n’est pas la sienne et peut-être tout simplement parce que la route du pouvoir lui a été fermée.
    Une partie de la gent politique trouve sa place en observant les sentiments et les besoins de nos compatriotes. Vous choisissez la France et ceci est tout à votre honneur.
    C’est un témoignage de responsabilité qui manque à certains « aboyeurs » dont le seul talent est d’attirer le peuple à des fins partisanes et personnelles sans « se soucier de l’autre ».
    Alors que la mondialisation tend à diluer les identités nationales, il serait nécessaire de réaffirmer la base de notre culture qui s’est modelée au fil des siècles siècles gràce aux efforts consentis par nos aînés. Nous vivons avec et grâce à des codes hérités de notre histoire chrétienne. Nous ne devons pas les abandonner face à des groupes de pression peu nombreux mais bien organisés et agissant dès qu’une occasion leur est offerte. Ne nous déshumanisons pas. Défendons notre identité culturelle et notre spiritualité. Je veux pouvoir dire à mes enfants que jes suis fier d’être français.
    Bien à vous.

  5. Gérard Samet dit :

    Bravo Monsieur le Premier Ministre. Vous êtes un homme d’État.
    Sur les deux lucidités et sur l’intérêt de la France.

  6. ThIAN dit :

    J’ai toujours pensé qu’iun pôle social-démocrate devait émerger, constitué de socialistes intelligents et de conservateurs ouverts d’esprit (chacun étant minoritaire dans son camp…).
    Merci, Monsieur le Premier Ministre, de redonner un peu confiance à la politique.

  7. Jean Schneeberger dit :

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour cet appel à unir nos efforts. Toutes les couleurs politiques sont désormais d’accord pour mettre les économies au coeur de leur priorités. Qu’il serait bon d’entendre la gauche proposer ses idées concrètes et d’entendre la droite les compléter. Il y a beaucoup de chantiers à mener et l’ensemble de nos députés ne sera pas de trop pour s’y atteler !

    Si le pari est gagné, on ne pourra que saluer le bon esprit des hommes politiques de droite, au service de l’intérêt général. Ils ont donc toutes les voix des déçus de la politique à gagner ; c’est beaucoup !

    Bien à vous,
    Jean Schneeberger

  8. louis de Gassart dit :

    Oui, chiche, mais le temps perdu ne se rattrape jamais et les 18 mois passés représentent plus de 5 ans pour en reprendre, seulement, les effets négatifs.
    Même s’il le voulait, j’en doute fort, les entreprises n’ont plus les moyens de risquer la mise pour en tirer, en 2017, un hypothétique bénéfice sous forme d’allègement de charges familiales.
    Sarkozy a manqué de temps, c’est vrai, mais il ne s’est pas attaqué au cœur du problème, les 35 heures et les charges familiales, même s’il l’a envisagé, ce qui n’est pas prouvé.
    L’avenir nous dira ce qu’il en est, mais je vois plutôt ces engagements de Hollande comme des pare feux aux critiques de l’UMP dont il « aurait » épousé les thèmes sans y adhérer.
    Les élections sont en mars et aucun effet de sa « nouvelle » politique ne peut se dégager en ce laps de temps, les électeurs vont hésiter car Hollande aura bon dos de se plaindre que « les moyens lui ont été retirés par cette droite revancharde », je l’entends presque!!
    Bien amicalement, affaire à suivre

  9. Pierre Guimbretière dit :

    La compétitivité de la France s’effondre……En fait , il y a un mal bien français (d’aucuns prétendant même que nos « 30 Glorieuses » avaient été « acceptées »,voire « subies »…..et qu’on y était pour rien !)………et nos jeunes s’expatrient :
    Bien des raisons sont souvent avancées afin « d’expliquer la situation actuelle » de la France: taille et stagnation de nos P.M.E. ; nature, qualité et catégorie des produits porteurs à l’exportation ; nos salaires et les diverses contraintes et rigidités ; etc…… ; et alors bien des solutions ont été suggérées : Relance ? Rigueur ? Croissance ? Austérité ?…. mais le « compte » n’y est pas !
    Et si nous investissions, pour quoi et comment ?
    Permettrez -vous à un ancien ( 89 ans) de suggérer une modeste et gratuite action qui permettrait de …..revivifier la France ?
    Une partie de l’important et intéressant Rapport Gallois — revivifier la France par une compétitivité industrielle retrouvée — avait retenu mon attention par…… une absente « petite, indirecte et donc sournoise » cause , jamais mise en évidence d’ailleurs !
    **** Oui, la France ne manquerait pas ( ?) d’atouts, d’idées…..
    Malheureusement, je me dois d’ indiquer une caractéristique bien française : « notre désintérêt pour la sauvegarde de ces idées »……… qui explique largement la situation (de marasme) actuelle, et notre future !.
    Deux exemples :
    — Pierre-Gilles de Gennes, prix Nobel, n’a jamais déposé, de sa vie, une demande de brevet d’invention . Il me l’avait écrit ! Quant à Serge Haroche, notre nouveau Prix Nobel, je n’ai trouvé trace que d’un seul brevet !! A qui fera t’on croire, qu’à un moment ou à un autre, un « découvreur (physicien) » n’a pas été ou ne sera pas, obligatoirement voire involontairement, un « inventeur » ?
    — Depuis des années, nos amis allemands déposent 2 à 3 fois plus de demandes de brevets d’inventions (nationaux et européens) que nous! Et souvent pour des biens d’équipement ( dont les productions viendront en retour « télescoper » les nôtres !).
    Pourquoi ?……. Parce que la finalité, voire la stratégie de la « Propriété Intellectuelle et Industrielle » n’est pas « enseignée » dans nos « Ecoles » (si, mais en 5* année de Droit et….. seulement en module de spécialisation !! et peut-être à l’ESPCI de Paris )……..Pouah ! s’abaisser à enseigner cela ! Pouah : le contraire de la vision universaliste des chercheurs français attachés à la diffusion du savoir. Cela doit venir de notre tradition issue de la révolution.*****(Mon très vieux « Larousse » n’indique t-il pas en Préface « Je sème à tout vent » ?).

    J’ai donc développé ce sujet, dramatique, dans des notes envoyées, depuis des années, à droite comme à gauche…… Jamais de réponse! (peut-être parce que ce que j’y propose ne coûte rien) .
    Un pays ne peut avoir d’avenir sans une activité « productrice, matérielle / immatérielle », diversifiée, importante et renouvelée, grâce à une innovation pérenne et récurrente :
    …….. (1) ce qui exige obligatoirement une Propriété Intellectuelle (ouverte ou fermée) conséquente. Et si ceci est enfin admis, alors……
    ………(2)une de mes questions : Quand rendra t’on obligatoire l’enseignement de la Propriété Intellectuelle, conjointement dans toutes les écoles d’ingénieurs et de commerce et dans tous les cursus universitaires ayant un lien, même ténu , avec « l’activité ».
    C’est à ce moment là qu’on en acquiert la culture (donc la finalité) : avant, c’est à fond perdu ; après, c’est beaucoup trop tard !….C’est comme d’un outil, il faut apprendre à s’en servir…..au bon moment !
    Cordialement votre
    Pierre Guimbretière

  10. gérard pendaries dit :

    Que dire de plus ? Sinon adhérer et remercier M. Raffarin…
    Mais l’homme «normal » ne peut s’empêcher de méfiance :
    1) Par déférence oublions le mot mensonge… N’empêche : le Président Hollande s’est déjà tant de fois dédit que sa crédibilité, à moins d’être vacciné socialiste, flirte avec le zéro.
    2) Réduire le renouveau entrepreneurial des PMI/PME françaises à un marchandage pécuniaire est une erreur. Bien d’autres facteurs sont en cause dont certains relèvent de l’idéologie de gauche sur le travail et son ressentiment envers le patronal. A cet égard les récentes déclarations du Ministre Montebourg sont sans équivoque.
    3) Problème de temps : Tout en reconnaissant à la gauche sa capacité à réduire le déficit budgétaire, le gouvernement a déjà perdu vingt mois en ce qui concerne la relance par l’activité. Même si l’intention de renouer avec la croissance par la production de richesses est sincère (ce qui reste à prouver) le pilotage par Jean-Marc Ayrault implique, par sa méthode, lenteurs et revirements. François Hollande vise 2017… C’est un temps raisonnablement court pour les politiques, mais terriblement long pour les chômeurs.

  11. alain FRANCOIS dit :

    Très bonne et claire analyse…..attendons sans rêver.
    peut-on connaitre votre position sur le découpage des régions.
    merci bonne journée.
    cordialement.
    alain françois

  12. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Toujours cette lucidité et cette grande sagesse qui vous honorent.

    Ah si davantage de dirigeants préféraient la France à la politique, il y a bien longtemps que le soleil brillerait à nouveau sur notre Pays.
    Mon goût prononcé pour la France et mon amour pour notre Pays font que je ne peux que me ranger derrière vos propos si constructifs, c’est ainsi que devraient se présenter les membres de l’opposition, certes souligner les erreurs de la majorité mais ne pas rejeter toutes propositions surtout quand elles vont dans le bon sens.

    Merci de servir notre Pays comme vous le faites, vous êtes un Grand Monsieur.

    Le désintéressement devrait être une vertu de l’homme politique, vous en êtes la parfaite illustration.

    Amitié

    Jacques

  13. Dominique M dit :

    Bonjour M.RAFFARIN,
    Bonjour à tous,
    Oui à cette double lucidité. Le piège est effectivement d’abord pour le Président et sa majorité. La vigilance et l’exigence de mesures con crêtes sont les conditions pour que ce piège n’entraînent pas aussi les forces de progrès au profit de la Gauche marxiste qui n’a pas renoncé à vilipender les entreprises et à exiger davantage de dépenses publiques.
    Pour s’en prémunir, ces forces de progrès doivent aussi mobiliser largement.
    Depuis 30 ans les entrepreneurs ont plus ou moins déserté les débats politiciens au nom de l’apolitisme. Ils se sont contentés d’intervenir à minima auprès des ministères concernés pour éviter le pire. Parallèlement, la pensée marxiste souterraine ( cellules trotskystes et autres officines ) s’est infiltrée avec succès dans tous les domaines stratégiques: Éducation Nationale , EDF ,SNCF, CNRS, mais aussi les syndicats « représentatifs », les médias et les milieux associatifs et dits culturels. La démarche est de faire croire à l’électeur qu’il est en droit absolu d’exiger de l’État providence revenus garantis, assistance et sécurité, le bonheur sans effort.
    Ces paradigmes idéologiques ont contaminé une bonne part de la classe politique.
    Pour être  » élu ou réélu », bon nombre pensent que le discours politique obligatoire serait:  » justice sociale » , « partage des richesses » , « taxer les riches » , « redistribution » , non à la sélection au mérite , non à la réussite entrepreneuriale .
    Le masque vient de tomber : F.Hollande est face à la réalité nue et les Français sont de plus en plus nombreux à le voir. Le discours marxiste s’avère être  » le partage de la pauvreté  » qui ne peut s’imposer qu’avec une manipulation du discours. Les richesses à partager ne peuvent être produites que par les entreprises. Pour ne pas avoir à rendre compte de sa trahison auprès de son électorat, il va essayer de se défausser sur les « patrons cupide ». M.MONTEBOURG a commencé en ce sens. Les patrons français qui ont pu le faire se sont considérablement développés à l’étranger et ils n’ont plus aucune confiance dans le système français gangréné par l’idéologie dominante. Ce sont les adhérents du MEDEF, et leur sécurité est de faire l’essentiel de leur activité et de leurs profits à l’étranger. Mais les travailleurs indépendants, les TPE et les PME n’ont pas cette sécurité. Ils subissent donc à plein le cancer de l’État omniprésent, omnivore et les dégâts de ces paradigmes qui font l’exception du modèle français. Ça risque de perdurer longtemps compte tenu des relais d’opinion qui sont en place et en face desquels aucun contrepouvoir est en vue !
    En conséquence , nos jeunes courageux vont continuer à s’investir à l’étranger et apporter leur énergie ailleurs. En contre partie, nous accueillerons de plus en plus de migrants analphabètes et la France s’enfoncera comme le Grèce et l’ Argentine jusqu’à une période de grandes violences destructives. Peut-être un jour, nos petits enfants connaitront-ils la  » renaissance providentielle » de la France?
    A moins que le sursaut touche de sa grâce nos élites de tous bords…
    Bonne journée

  14. Raffarin dit :

    Cher Philippe, à fond avec toi, si je fais du redressement de la France la priorité des priorités, c’est en écoutant la part gaulliste de ma conscience politique.
    jpr

  15. Christian F dit :

    Prenons acte du discours et attendons les faits. Mais … jusqu’à présent FH a présidé à la destinée de la Nation avec un louvoiement permanent pour ne pas fâcher ses amis d’opinions diverses et variées. L’art du compromis pour certains, la capitulation devant les difficultés pour d’autres. Cette mollesse récurrente et maladive qui touche jusqu’à sa vie privée fait partie de son caractère et son premier challenge sera de changer.
    Mais, il a fort à parier que les actions dilatoires sous couvert de concertation (le fameuse méthode Hollande) repousseront aux calendes Grecques les réformes de fond.
    Nous n’avons pas élu un leader mais un suiveur. Si, miracle, un premier ministre digne de ce nom prend les commandes; les choses pourront changer. Mais c’est pas gagné.

  16. Miche Grimal dit :

    Toujours aussi pertinentes vos analyse.
    Je suis une habitante de Poitou Charente

  17. michel43 dit :

    Décidément;;vous avez la mémoire courte; VOUS..ancien premier Ministre..nommer pars le regretter JP.CHARRIER responsable ;a notre sections ;RPR rue de LILLE .nous avons toujours lutter pour Modifier les charges sur la mains d » œuvres CHIRAC n »a jamais bouger; il avait trop d’avantage avec le CNPF et maintenant c’est le MEDEF? Seul; la CGPME ;la plus grande entreprise de FRANCE a le pouvoir de faire de l’emploie. a ce jours; UMP..PS n »on eu qu »un seul but: vider nos poches? notre pays est rester socialo-communiste et cela depuis DE GAULLE ; le pouvoir a la soviétique; tout descend d »en haut; et est contrôler pars les hauts fonctionnaires; puis les fonctionnaires VIA ;les puissants syndicats ;et Nous; le priver on paye; et s’ajoute a cela; les décisions de Bruxelles et ses mises aux normes;;ruineuses pour les petites entreprises; artisans et commerçants; parlons sans langues de bois: L » UMP n »est plus crédible; la guerre fratricide ;COPE-FILLON en a fait deux camps ;de plus ; on n’écoute pas; les adhérents et sympathisants qui veulent un accord avec Mme LE PEN; après les élections; et la claque que va prendre les socialistes et notre droite la plus bête du monde; il va bien falloir se rendre compte que l »UMP ne pourra revenir au pouvoir sans le soutiens des voix du Front National. que cela plaise OU ;NON; certains politiciens du passer; doivent prendre en comptes la volontés du peuple du milieu et d’en BAS. toute ma vie a mon compte; et ne devant RIEN a personne; si notre Droite n »a pas le courage de proposer un tsunami, approuver pars REFERENDUM; elle n »a aucune chance de revenir au pouvoir; un jours nos petits enfants vont connaitre l’affrontement entre communauté; pars votre fautes; politiciens de tout bords; et a nos sois disant élites qui on RUINER notre pays; ne sachant pas : que dépenser toujours plus; mène le pays a la banque Route; triste; Mais VRAIS

  18. Gandon dit :

    L’entreprise France ne va pas bien . Elle est en déficit , elle est endettée , elle perd des parts de marche . Le chef n’inspire pas confiance . Il promet un changement radical , mais comme d’habitude en France …a condition que rien ne bouge . Mardi , il annonce une réforme territoriale , samedi il précise que les départements ne seront pas touches , dans un mois il dira qu’il n’est pas souhaitable de changer les régions , et dans 6 mois il dira le même chose pour les communes . Ayant tenté d’augmenter le chiffre d’affaires en assommant les Français avec les impôts , aura il le courage de s’attaquer aux frais de structure de l.entreprise France ? Dans une entreprise « normale » , il ne déciderait pas seul , mais s’appuierait sur son encadrement . Ne serait il pas temps que des gens comme vous , Monsieur Raffarin , entrent dans ce nouvel encadrement , avec d’autres cadres dont vous ne partageriez pas forcément les mêmes idées politiques ….comme dans une entreprise . Je suis sur que pour vous une bonne idée n’est ni de gauche , ni de droite , mais bonne tout simplement .

  19. BOURBON dit :

    Monsieur Le Premier Ministre,
    Je vous soutiens complètement dans votre démarche pour la France !
    Bravo,

    Fidèlement,

    Pierre Bourbon

  20. Taisne Michel dit :

    Monsieur, Je suis bien en accord avec votre analyse même si, vous pouvez vous en doutez, je formulerai quelques réserves, qui tiennent pour le principal aux réformes que la droite n’a pas ou pu (ou voulu) mettre en place pendant son exercice (ex les 35 h ou le mille feuilles). Dire « chiche » est bien entendu une évidence à double titre, pour répondre à votre « double lucidité ».
    D’abord, en effet, la politique menée jusqu’à présent devenait insupportable et totalement improductive face aux enjeux et résultats attendus; on ne pouvait que constater une direction de l’état totalement erratique. La preuve en est de l’aveu même du président qui « avait sous estimé » la crise et qu’il s’était « trompé » sur l’état du pays. A ce niveau de confidence on ne peut qu’être confondu : le problème n’étant pas de savoir si le pays était mal en point mais bien de comprendre comment le PS (et ses dirigeants) a pu se fourvoyer alors qu’il disposait de tous les relais et réseaux d’information pour conforter leurs analyses. la preuve est dite dans un article du Monde daté de lundi 19 « ça prouve qu’on a vraiment rien foutu pendant nos dix ans dans l’opposition! » La vraie malhonnêteté du PS est là et mérite d’être dénoncée.
    En deuxième lieu, on peut suivre ce changement de paradigme idéologique car il serait « bon pour la France » et il serait certes nécessaire de demander encore plus de volonté dans ces nouveaux caps; il est clair que FH va se heurter aux courants du PS, et même y compris celui qui pourrait le soutenir (M Vals) car la réussite de FH le bloquerait dans ses ambitions personnelles. L’UMP devrait avancer dans les pas de la proposition de FH en annonçant des points précis et chiffrés, demander la suppression des 35h, proposer de s’associer à la démarche régionale…
    Ce ne serait pas une opposition dite constructive ou le ‘chiche » est une méthode d’observation et attentiste mais de prendre aux mots…
    Vous remerciant de votre attention………….. cldt M. Taisne

  21. Dominique M dit :

    Bonsoir M.RAFFARIN,
    Bonsoir à tous,
    M.MOSCOVICI dit que les impôts des ménages pourraient baisser en 2015 si, si, si…Quand va t’il VRAIMENT se mettre au travail pour réduire la dépense publique et simplifier les démarches administratives des entreprises?
    En fait, dans la question de la baisse du chômage et de tirer parti du retour attendu de la croissance, ce sont d’abord le gouvernement et les acteurs publics qui ont la main.
    Si le gouvernement baissait effectivement demain les charges patronales sur les salaires de 20%, la plupart des entreprises augmenterait assez vite les rémunérations de 5 à 10 % :
    – la part « main d’œuvre » dans les coûts de production baisserait alors de 5 à10 %,
    – la consommation des produits français augmenterait à due proportion de leur part dans l’achat des ménages et des autres acteurs économiques.
    Mais, si en même temps, une taxe carbone était mise en place sur les produits importés hors Europe, cela favoriserait à la fois l’écologie et l’incitation à la consommation de proximité.
    Du coup, les entreprises amélioreraient leurs marges et donc leur capacité d’investissement.
    Le manque à gagner de l ‘Etat sur la baisse des cotisations serait alors compensé non seulement par les économies que les acteurs publics auraient dégagées, mais aussi par la reprise de la consommation et par la baisse du chômage (baisse de l’indemnisation et augmentation en volume des cotisations et des impôts Ménages et Entreprises)
    La France connaîtrait alors un retour à la confiance et pourrait bénéficier à plein du retour de la croissance.
    Sinon, il est à craindre que la France passe à côté de la reprise et s’enfonce un peu plus.
    On le saura dans deux mois, car le dispositif décrit par M.HOLLANDE risque fort de s’essouffler dans les méandres des blablas.
    Bonne soirée!

  22. reny dit :

    Bonjour Monsieur,
    entierement d’accord avec votre article, que pensez vous de la situation du credit immobilier de france qui en contrepartie de la garantie de l’etat va devoir cesser son activité alors qu’en disposant de la meme garantie peugeot continue son activité ….
    Par rapport aux vote des sénateurs de l’ump qui ont voté contre la levée de l’immunité parlementaire de monsieur Dassault, cette position est desastreuse, elle jette un discrédit très lourd sur votre action, c’est très regrettable.

  23. Ernest Gransagne dit :

    Ô temps suspend ton vol…

    La classe, l’intelligence, l’émancipation des filles -sans sexisme anti mâle- la liberté, du bon cinéma, des chansons, avec Gainsbar comme pigmalion et la défense des animaux, nos amis. Est-ce mal ?

    http://webmail1d.orange.fr/webmail/fr_FR/download/DOWNLOAD_READ_PPS.html?IDMSG=40187&PJRANG=2&NAME=BRIGITTE_BARDOT.Magnifique.pps&FOLDER=INBOX

    Et puis, nous étions jeunes quoi !

    Respect. (comme dit si bien notre hôte)

    Ernest

  24. ARNAUD dit :

    Bonjour monsieur le Premier ministre
    Comme beaucoup ici je partage votre analyse. On doit faire passer l’intérêt supérieur du pays avant ses préférences partisanes surtout lorsque un certain nombre de mesures s’imposent de manière de plus en plus évidente que l’on soit de droite comme de gauche.
    Mais on n’est pas arrivé à la situation actuelle par inadvertance . Si les 18 derniers mois n’ont pas éclairci l’horizon cela fait des années que la situation s’assombrit sans que les politiques de droite comme de gauche n aient eu le courage de prendre les bonnes mesures parce que trop impopulaires pour la droite et parce qu’il ne fallait pas désespérer Billancourt pour la gauche.
    Pourtant une autre trajectoire était possible avec précisément ces socialistes intelligents, ces conservateurs éclairés,ces centristes moqués,étouffés dans leur propre camp.Si les difficultés actuelles de la France conduisaient à une recomposition politique je crois que ce serait un mal pour un bien. Enfin il faudrait aussi limiter strictement la fonction présidentielle pour lui rendre un rôle plus arbitral que décisionnaire.Mais ceci est une autre affaire.
    Respectueusement
    P.ARNAUD

  25. Ernest Gransagne dit :

    Double lucidité en trois temps deux mouvements

    https://www.youtube.com/watch?v=QXm7wU53YVU&feature=youtube_gdata_player

    La la la la la la ….

    Diminuer les dépenses !

    Diminuer les charges

    Tout de suite !

    Ernest

  26. Ernest Gransagne dit :

    Ah dites moi pourquoi……

    http://webmail1m.orange.fr/webmail/fr_FR/download/DOWNLOAD_READ_PPS.html?IDMSG=40365&PJRANG=2&NAME=La_fregate_L%27HERMIONE_juin_2013.pps&FOLDER=INBOX

    Pourquoi trouve-t-on des fonds pour réaliser un si beau bateau et pas du tout pour faire une 4 voies Poitiers-Limoges – INDISPENSABLE à un territoire- aussi du Poitou Charente, depuis 60 ans que nous l’attendons ?

    Ernest

    N’aurais-je pas tout compris dans le fonctionnement de nos politiques ?
    Devrais-je avoir droit à un stage de rattrapage ?

  27. Ernest Gransagne dit :

    L’histoire est écrite ci-après…

    http://webmail1d.orange.fr/webmail/fr_FR/download/DOWNLOAD_READ_PPS.html?IDMSG=40400&PJRANG=2&NAME=la_poste.pps&FOLDER=INBOX

    Nous en sommes là !

    Et demain ? On continue à établir des commissions, faire des analyses, multiplier les inactifs ?

    Ernest

  28. Fabian dit :

    Je tenais à vous dire que je trouve que votre article écrit est vraiment super intéressant !

    J’ai hâte de vous lire une fois de plus prochainement :-)

    Je vous souhaite une excellente journée

Laisser un commentaire