Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

3 commentaires

  1. Bregeon dit :

    Bonjoue Monsieur Raffarin

    Je me permet de vous contacter sur conseil de mon père qui m’a affirmé que vous étiez très au courant des questions asiatiques

    Je viens de finir mon cursus au de L’ESC Dijon ou je viens de rendre ma thèse «L’impact de l’inter culturalité sur la compétitivité des entreprises en Chine ».

    J’ai passé mes deux dernières années en Chine, à Hangzhou dans un entreprise Chinoise en tant que responsable des ventes et à Shang Hai en tant que responsable de projets au sein d’un bureau d’achat Français.

    Ces expériences m’ont permis de mettre en place différents projets tel que les cigarettes-électroniques :
    >Relation avec les clients français et les fournisseurs Chinois.
    >Mise aux normes des produits et composants avec les équipes SGS pour le marché Français.
    >Contrôle qualité et suivi de production.
    >Développement de gamme produits et sourcing de nouveaux produits en Chine.
    >Mise en place du design et du packaging avec les designers Chinois.

    Je suis actuellement en recherche active d’un poste lié aux métiers de gestion de projets et des achats.

    Si vous connaissez desentreprises qui seraient susceptibles de proposer ce genre de missions (en Fance ou en Asie) je serais ravi de pouvoir y postuler.

    En attente de votre réponse,

    Cordialement.

  2. Ernest Gransagne dit :

    On sent un grand décalage, à l’observation de ces images, entre la perfection des artistes, la beauté des tableaux, les symboles forts de la Chine éternelle… et la brève apparition au micro d’un 1er ministre de la France, terne, sans élan, déjà ex avant d’avoir été, un passage dans le rien, ne servant à rien et ayant fait, rien.

    Ce qui est grave et irrémédiable désormais, c’est cette fuite vers le néant avec les dernières décision de ce président qui marquera l’histoire : par son incompétence extrème.

    Nous sommes là à le regarder fanfaronner avec les institutions de la République, alors que nous devrions tous etre massés Place de la Concorde, en exigeant son départ, comme sur la Place Meidan de Kiev.

  3. Claude Simonnet dit :

    Propos durs, cher Ernest, et sans appel. Sans dire dire qu’ils soient inexacts. Cela sent la Marseillaise qui marque le rythme bien français « Aux armes citoyens… » repris tous les ans, maintenant, le 14 juillet.
    CGS

Laisser un commentaire