Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

18 commentaires

  1. Ernest Gransagne dit :

    Une seule attitude : une bonne leçon dans les urnes !

    Votons en masse contre tout ce qui ressemble de près ou de loin à un écolo socialo communiste.

    Il faut un coup de torchon.

    Quand on voit la tressée de Cayenne déclamer sans stress avec l’assurance donnée par le poids des institutions, autant de haine dirigée contre un Président de la République sortant, prouve que quelque chose ne tourne plus rond dans notre société de bobos.

    On pourrait multiplier les exemples avec tous les autres de ce gouvernement de pacotille.

    Ernest

  2. Yann Lefebvre dit :

    J’approuve totalement vote analyse, Monsieur le Premier ministre,
    très sincèrement,
    Dr Yann Lefebvre

  3. elisabeth rodriguez dit :

    nous assistons avec effarement à une avalanche de haine sur la seule personne de Nicolas Sarkozy. Cette gauche INCAPABLE de gérer un pays se fout littéralement du sort des français, ils sont là, ils se plantent telle une structure cannibale, ils veulent tout bouffer et durer, tuer la démocratie et le choix pour les français,
    Quelle va encore être notre capacité d’endurance par rapport à cette désescalade ? comment pouvons nous enrayer ceci avant qu’il ne soit trop tard ?
    Nous les français « d’en bas » craignons le pire car sans travail les factures deviennent très lourdes !!!

  4. michel43 dit :

    sans langue de bois…MOI? la gauche UNIS, a gagner, parce que la droite la plus bête du monde ,n’a pas eu le courage de tendre la mains a Mme LE PEN, pourtant, c’est la volonté des gens de droite. Pas des élites ? résultat, la gauche UNIS est au pouvoir et VOUS ,gens de droite, dont MOI. Vous, vous lamenter? Attendez le résultats des urnes..vu la guerre interne, a l » UMP? ALORS ne soyez pas surpris du résultat, cars on va droit dans le MUR ? la FRANCE a un CANCER..se sont les politiciens, totalement déconnecter de la réalité, et de la souffrance du peuple

  5. Dominique M dit :

    Bonsoir M.RAFFARIN,
    Bonsoir à tous,
    Mois aussi, j’abonde dans le sens de votre analyse et pour caus : je la partage depuis juin 2012!
    Oui, M.HOLLANDE a trompé les Français en faisant croire que la crise était due à M.SARKOZY. Mais il leur a aussi menti en exacerbant l’antisarkosysme instillé par les activistes marxistes au sein des médias et des associations fiancées complaisamment par l’État et les collectivités locales. .
    Ce n’est pas M.HOLLANDE qui a gagné, mais la Droite qui a perdu – et de peu! – parce qu’elle a douté d’elle-même. Ne mettons pas tout sur le dos de M.BUISSON. Il n’est qu’un conseiller parmi d’autres qui prospèrent parce qu’on leur donne crédit, et parce que les cadres de l’UMP ont manqué de conviction et de combativité.
    Le sens de la démocratie, ce ne sont quand même pas les Socialistes qui vont nous le donner! Pour la plupart, ils sont issus de mouvements de jeunesse marxistes financés à l’époque par l’URSS!

    Aujourd’hui, M.HOLLANDE nous emmène vers un piège en 2017: Marine LE PEN ou François HOLLANDE. Eh bien pour moi, dans cette hypothèse, le choix est fait : ce sera l’abstention.

    Réveillons-nous!
    Appelons-en à tous les Français convaincus qu’il y a urgence de débarrasser notre pays de ces activistes marxistes.
    Affirmons haut et fort nos valeurs et sans complexe.
    La Droite n’a pas de leçons de démocratie à recevoir des auteurs du mur des cons découvert placardé au ministère de la justice dans les locaux prêtés au Syndicat de la Magistrature!
    La Droite n’a pas de leçons de démocratie à recevoir d’un pouvoir qui fomente des manipulations avec l’aide zélée de fonctionnaires partisans consacrant tout leur temps de travail payés par la collectivité à entretenir un acharnement judiciaire et médiatique!

    Bonne soirée!
    Dominique M

  6. François dit :

    Ernest Gransagne dit :

    « 13 mars 2014 à 13 h 57 min
    Une seule attitude : une bonne leçon dans les urnes !
    Votons en masse contre tout ce qui ressemble de près ou de loin à un écolo socialo communiste.
    Il faut un coup de torchon.
    Quand on voit la tressée de Cayenne déclamer sans stress avec l’assurance donnée par le poids des institutions, autant de haine dirigée contre un Président de la République sortant, prouve que quelque chose ne tourne plus rond dans notre société de bobos.
    On pourrait multiplier les exemples avec tous les autres de ce gouvernement de pacotille.
    Ernest »

    Tiens cela faisait lgtps !; et Rêver d’un autre monde que celui de l’UMP SURTOUT ! !

  7. David H dit :

    Nous sommes en effet gouverné par des incompétents, le problème c’est la crédibilité de l’opposition.
    On peut critiquer son adversaire, il faut maintenant que l’opposition soit irréprochable dans sa façon d’être et dans ses agissements surtout quand il s’agit d’argent public !
    Je pense que ce sont bien l’abstentionnisme et le FN qui vont être les grands gagnants de ce manque de crédibilité.

  8. Claude Simonnet dit :

    TCJPR, amis du carnet, Bonjour,

    Les événements de ces derniers jours sont d’une extrême gravité. Ils mettent en lumière des faits qui remettent en question la crédibilité que les citoyens peuvent accorder à ceux à qui ils apportent leur suffrage.
    C’est le fondement même de notre démocratie, lieu de délégation et de confiance, qui est ainsi remis en question.

    On pouvait penser, selon les déclarations qui avaient été faites par les plus hauts responsables, que dans notre pays la démocratie devenait transparente et l’éthique rétablie, dans le souci de la confiance entre l’élu, le dirigeant et le citoyen.

    Le mensonge caractérisé retransmis par les médias de télévision à une heure de grande écoute ne peut être effacé de la mémoire.
    On assiste au même scénario que celui de la faute de main d’un sportif lors d’un match retransmis et non sanctionnée par un arbitre, alors la caméra avait saisi l’instant précis.

    Il apparaît nécessaire qu’un règlement, pas une loi supplémentaire, soit désormais applicable lorsqu’un tel cas surviendra.
    Il n’est pas question de demander à ce que des têtes tombent. Il est seulement indispensable que les personnes représentant la nation soit impliquées dans la légitimité de leur fonction par l’exemplarité de leur comportement et répondent devant le peuple qui leur fait confiance, selon les actes qu’elles commettent, des manquements à ce devoir d’exemplarité.

    Il faut rappeler seulement que cette nécessité de « bonnes pratiques » est la moindre des obligations quand on met en rapport la rémunération et les avantages accordés à la fonction et le salaire moyen d’un citoyen.
    Il n’est pas besoin de dire le sentiment d’injustice, d’argent gaspillé, de mépris qui peut naître dans l’esprit du citoyen électeur et le besoin d’éloignement qui pénalise toute la classe politique.

    Cette suite d’événements met en lumière le sentiment d’invulnérabilité que procurent la position sociale et le pouvoir.

    Bien à vous.
    CGS

  9. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    A chacun son point de vue et personnellement ce n’est pas le genre de billet qui me passionne…. Nous sommes bien loin d’un esprit constructif et heureusement que nous sommes en vacances parlementaires car je pense que dans l’hémicycle du Palais Bourbon nous en serions très vite arrivés aux mains vu le niveau des élus (gouvernement et députés) qui peuple les bancs de cette assemblée. Comme bien des français, j’attends de nos dirigeants qu’ils se comportent en hommes « responsables », capables de gérer notre Pays bien loin de toutes ces histoires bien orchestrées par des médias qui ne voient que leurs intérêts mais sans doute pas ceux de notre Pays et l’on s’aperçoit que la liberté de la Presse fait bien des dégâts.

    Toutefois je partage en partie votre analyse mais si il y a une « Sarkozy obsession » de la part du parti Socialiste, la Droite commet une grave erreur d’entretenir cette obsession. Et notre ancien Président fait une grave erreur à rester sur le haut de l’affiche. S’il a l’envie de revenir en politique, qu’il prépare son retour mais qu’il le fasse en examinant ses erreurs tout en préparant ses futures actions. Toutes ces « casseroles » comme à d’autres membres du parti ne servent pas l’intéressé, ni l’UMP.

    Amitié

    Jacques

  10. GAULOIS 62 dit :

    Quelle honte! nos responsables politiques se chamaillent entre eux alors que les français souffrent du chômage, d’une imposition élevée, etc… Combien les payons nous déja pour un travail aussi médiocre ? Ma communauté d’agglomération a refusé de fournir la date de mise en service du réseau d’assainissement. Cela lui a permis de prélever la redevance 2 mois avant la date fixée par les élus. Preuve à l’appui, j’ai réclamé. J’ai du m’adresser au juge administratif. Il m’a donné raison. Moi je récupère mon argent mais les autres citoyens peuvent dire merci à ces socialo-communistres de les avoir arnaqués. Bravo les élus ! Quand j’entends le rapporteur public du tribunal administratif proclamer, en audience publique que les travaux de raccordement sont à la charge de l’usager, je me dis que rien ne va plus. N’est-ce pas au propriétaire de faire les gros travaux dans une habitation ? A quand la révolution des honnêtes gens ?

  11. PRUVOST dit :

    Un socialiste (mais l’est il encore…) mérite d’être lu avec une vision et des idées rafraîchissantes : Hubert Vedrine dans son dernier livre… La France au défi…tout un programme dont le titre aurait pu également être du Déni au Defi

  12. Christian 34 dit :

    Sans parler d’obsession, je dirai que les politiques de tout bord sont peu recommandables, tant pis pour ceux qui sont intègres. Et le risque évident est la désaffection de la vie politique puis au-delà des réactions de rejet, la désobéissance civile, prémisse des révolutions.
    Aussi, M. le premier Ministre je m’étonne de votre manque de hauteur de vue dans votre billet. Le gouvernement Hollande s’est trompé dans ses remèdes pour faire face à la crise, victime de conseils mal éclairé d’économistes et d’une idéologie dépassée : exit les Euro-bonds, exit l’union anti-Merkel, exit la croissance avec le crédit grands travaux, .exit, exit, exit.. Le gouvernement précédent n’a pas fait mieux en essayant de retarder les effets de la crise par l’emprunt de l’Etat.
    Le coup de projecteur sur les affaires, la diversion des projets sociétaux, les décisions dilatoires, les mensonges grossiers ne sont que manœuvres politiciennes tous bords confondus.
    Le peuple Français attend autre chose que ces attitudes stériles qui ne règlent rien. Cela fait bientôt 7 ans que les meilleurs économistes analysent la crise sans apporter de remède. Quand aurons nous un projet global qui se tient, des idées novatrices, des orientations crédibles.
    M. le premier ministre, je compte sur votre sagesse pour faire changer les choses avant qu’il ne soit trop tard.sans tomber dans le sectarisme ambiant.

  13. Zwartepiet dit :

    Bonjour à tous,

    Vu de Bruxelles, les démêlés judiciaires de Nicolas Sarkozy ne sont pas sans rappeler ceux de Silvio Berlusconi en Italie… Au fond, la France s’italianise. Evidemment, une différence notable entre Berlusconi et Sarkozy réside dans le fait que le premier subissait les foudres de la Justice italienne durant son mandat de Président du Conseil, tandis que le second jouissait d’une « trêve », d’une immunité judiciaire, en tant que Chef d’Etat en exercice.

    En conséquence, Silvio Berlusconi ne pouvait accuser ses « magistrats tourmenteurs » d’être bassement instrumentalisés par l’exécutif italien –le gouvernement– puisque l’exécutif italien, c’était… lui !! En France, en revanche, la Gauche ayant succédé à la Droite, à l’Elysée comme à Matignon, il est plus facile pour les dirigeants UMP et leurs relais médiatiques d’accuser les magistrats instructeurs d’enquêter sur l’ancien Président de la République pour le compte du gouvernement socialiste.

    On notera également qu’en dépit des affaires politico-financières dont ils sont accusés/soupçonnés, et Silvio Berlusconi et Nicolas Sarkozy jouissent d’une popularité à toute épreuve auprès d’une large frange de l’électorat de droite… Quant à la Garde des Sceaux, Christiane Taubira, elle en est réduite à subir les mêmes outrages que Cécile Kyenge, éphémère Ministre de l’intégration du gouvernement Letta(*) –décidément, que de similarités entre la France et l’Italie!

    François Hollande sera-t-il à Nicolas Sarkozy ce que Matteo Renzi fut à Silvio Berlusconi? On peut raisonnablement l’anticiper et le comprendre: l’un et l’autre veilleront à jeter un « voile pudique » sur les zones d’ombre, voire les errements, de leur prédécesseur au sommet de l’Etat…

    Salutations de Bruxelles,
    Zwartepiet

    (*) http://en.wikipedia.org/wiki/C%C3%A9cile_Kyenge

  14. Dominique M dit :

    Bonsoir M.RAFFARIN,
    Bonsoir à tous,
    Que les politiques utilisent leurs pouvoirs pour tenter de « piper »le jeu n’est pas nouveau.
    M.MONTEBOURG vient d’essayer de le faire, sans succès.
    M.HOLLANDE le fait en utilisant la préférence partisane de magistrats et de hauts fonctionnaires pour mener sa guerre d’égos contre N.SARKOZY.
    M.MITTERRAND l’avait fait largement, notamment en obtenant du groupe ELF qu’il rachète à Pierre BERGE à très bon prix Yves Saint-Laurent.
    Notre monarchie républicaine est singulière. Des politiques qui font feu de tous bois pour , la haute fonction publique qui se mélange à la cohorte de capitaines d’industries, les magistrats qui organisent eux-mêmes la fuite des affaires en cours, les dirigeants des syndicats déclarés représentatifs qui négocient leurs prébendes à huis clos, les médias en cour qui distillent l’information selon la préférence partisane des journalistes..Un ballet en eaux troubles, bien loin de l’intérêt du pays!
    Pourquoi s’étonner alors que les électeurs s’en éloignent?
    Bonne soirée,
    Dominique M

  15. carole dit :

    Non Monsieur Raffarin, une seule faute !

    #3 ils passent à côté de leur mission pour la France.#

    La 1 : le scrutin municipal, Dios, c’est pour ceux qui y croient encore, sans réflexion aucune. Et les emprunts toxiques ! Combien d’intérêts ?????? La facture va être lourde ! Les impôts vont augmenter vu les dotations en berne !
    Le scrutin municipal c’est bon pour les grands électeurs, c’est bon pour les sénateurs: pour le pauvre pékin RIEN !

    La 2 : Franchement qu’attendiez-vous de ces personnes médiocres ? RIEN !

    La France, ils s’en moquent ! Ils produisent du pauvre, leurs futurs électeurs.
    Ils sont au top : produire du pauvre en masse !

    Quant à la crise Monsieur Raffarin, il ne faut pas avoir la mémoire courte : N Sarkozy lui-même disait que la crise était derrière nous, Lagarde disait que la crise était finie.
    Les autres Rosette and Co ont plongé pieds joints dans ce mensonge. La crise n’existait pas. pauvres nuls ! Pauvres de nous !

    La crise est là et bien là. Le Montebourg et son Made in France est un DJ pour le gouv. Faire croire que l’on peut fabriquer UNIquement du made in France et en vivre est une douce utopie. Ils ont tous oublié que nous ne fabriquons rien hors la modélisation des cerveaux des pauvres gosses soumis quotidiennement aux programmes scolaires qui moulent les cerveaux !

    Sarkozy Obsession………………… Lamentablement oui, et quelle diversion d’occuper le grand public avec la tête d’un homme qui au finalmanque aux médias et à la Gauche.

  16. Zwartepiet dit :

    Re: 3. [les socialistes] passent à côté de leur mission pour la France. Nos atouts se dégradent, nos positions se déclassent.

    Les socialistes seront victimes de leur manque de hauteur de vue.

    C’est sans doute vrai, Monsieur Raffarin, mais il ne faut pas en rejeter toute la faute sur les seuls hommes et femmes politiques qui dirigent aujourd’hui la France –fussent-ils socialistes!

    Prenons l’exemple de la technologie TGV: ces fameux « Trains à Grande Vitesse » qui représentaient, jusqu’il y a peu, un secteur industriel où la France jouissait d’une avancée incontestable (Alsthom)… Or, il y a un peu moins de deux ans (octobre 2012), j’avais, moi-même, sur votre blog, attiré votre attention sur la technologie « maglev », appelée un jour à supplanter les « TGV sur roues »:

    http://www.carnetjpr.com/2012/10/12/forum-mondial-de-la-connaissance-a-seoul/#comment-20130

    Or, pas plus tard que hier soir, en regardant la chaîne de télé américaine CNBC, j’apprend la diffusion d’un reportage sur le maglev japonais… Je n’ai pas pu retrouver le reportage CNBC en question mais je suis tombé sur l’article suivant:

    Le « Maglev » sera-t-il le prochain gros succès des exportations japonaises?

    The country is hoping to find an overseas market for its latest high-speed rail technology.

    By Clint Richards
    24 mars 2014

    http://thediplomat.com/2014/03/is-the-maglev-japans-next-big-export-technology/

    Voilà donc bien un exemple concret de ce que vous, Monsieur Raffarin, déplorez: un « atout français qui se dégrade ». Il y a quinze ans, sans doute que nos éminents ingénieurs français minimisaient les trains maglev en tant que solution ferroviaire pour de courtes distances –à l’instar de la ligne Shanghai-Pudong construite par le consortium allemand Siemens-ThyssenKrupp (une trentaine de kilomètres)… Mais à présent, comme le révèle l’article ci-dessus, les Japonais se proposent de construire une ligne maglev entre New York et Washington –c’est-à-dire sur plus de 300 kilomètres! Le TGV d’Alsthom sera-t-il au Maglev ce que le Minitel fut à l’internet? Et si oui, faudra-t-il accuser le gouvernement et le monde politique ou bien… les entreprises du secteur qui n’ont rien vu venir?

    Cordiales salutations de Bruxelles,
    Zwartepiet

  17. michel43 dit :

    de toute façons, la FRANCE, est un pays Socialo–Communiste ,depuis DE GAULLE et jamais ,la DROITE, n’a oser toucher a ses structures? les lobbys ,y sont légions. Hauts fonctionnaires ,Fonctionnaires ,et leurs syndicats ,la presse, grâce au subventions, la Radio et Télévisions, les avantages et les droits acquis ;les politiciens, qui y trouves que des avantages..et les Associations ,avec ,de généreuse subventions? et qui PAYE tout cela? le PRIVER? c’est l » ETAT ,qui doit être en PREMIER REFORMER

  18. François dit :

    « Les socialistes ont pensé que la crise, c’était Sarkozy. »

    Non, ils savent par contre que la crise c’est la finance, le libéralisme effréné, une certaine droite qui s’y complaît et…. Sarkozy, pour couronner le tout !
    Et bonnes élections…

Laisser un commentaire