Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

33 commentaires

  1. cros dit :

    Votre analyse est exacte, aussi j’espère que votre entourage sera plus altruiste qu’égoïste pour réussir une reconstruction. Surtout bien regarder l’état actuel de la société pour donner un nouvel avenir aux Français.Les propos tenus par les uns et autres sont mal vécus par le peuple, vous devriez tous vous parler discrètement , sans étaler vos dires aux médias;qui se délectent.

  2. Lucas dit :

    Seul Nicolas Sarkosy peut nous sortir de cette situation.
    Depuis son départ on voit le résultat ! L’UMP , il n’y a pas de quoi être fier d’y appartenir. A ce jour, je regrette d’avoir renouveler mon adhésion. J’attends autre chose que tous ces candidats qui ne voient que leur poste !!!! Oui au retour de Sarko !

  3. Pascal Leroux dit :

    Merci Jean Pierre
    pour ta sagesse ,ta lucidité,ton optimisme .ta force de conviction.ton humanisme évident .

    On va Gagner ,car c’est une évidence:
    car notre sensibilité politique est l’Avenir UNIQUE de notre Pays.

    je ne suis pas de ceux comme Valeurs actuelles qui se régalent avec des titres aussi inutiles que dévastateurs sur la droite la plus bête du monde
    je pense comme beaucoup de gens ,qu’il y a certes plusieurs sensibilités a droite et au centre droit; Mais seule l’UNION ( UMP + UDI/Modem) peut nous sortir du guêpier dans lequel est notre pays.
    Cette union indispensable va nous mettre en position quasi certaine de deuxième tour de l’élection présidentielle et donc de la GAGNER !!!!

    Comme cela a bien été démontré par R. Raymond et d’ailleurs encore confirmé aujourd’hui:
    li y a les « Orléanistes » et les « Bonapartistes » d’autres développeront une autre notion : les Jacobins et les Girondins. Ceux qui sont proches de l’ancien UDF,des RI,de l’UDI ,des Gaullistes sociaux,etc..et ceux qui sont proches de la figure du Chef qui diffuse son savoir ,des Gaullistes historiques et de ceux qui se sentent proches de certaines idées du FN,qui dans le Sud de la France ou dans les zones »chaudes » de Paris / Lyon/lLille n’en peuvent plus du « laissez aller » de l’immigration et ont en tête une priorité absolue : que ça s’arrete !

    ON NE PEUT PAS RAISONNER OU REAGIR de la meme façon Jean-Pierre
    quand on vit a Poitiers ou a Marseille a Bobigny ou a Roubaix.
    Tous les courants doivent bien le comprendre!

    Mais au delà de toutes ces différences de sensibilités….
    TOUS VEULENT EN FINIR AVEC LES SOCIALISTES
    qui ont minés notre pays depuis 1981! parfois de façon sournoise sans être même au pouvoir.(médias,lobbies,etc..)

    On le sait tous ,dans notre camp ,mais il faut le rappeler sans cesse:
    Le socialisme en France c’est:
    33 ans de travail de sape dont la facture nous arrive en pleine figure maintenant.
    Retraite a 60 ans non financée, ISF meurtrier (3 fois plus de PME en Allemagne qu’en France,2 fois plus en Italie)
    35 heures dévastatrices,
    Lois sociétales clivantes et souvent tres mal vecues
    Mépris des Entreprises
    Fiscalité Hors normes dans un marché ouvert comme l’Europe .,
    Perte de la valeur travail ( Mitterand: ministère du temps libre! on croit rêver )
    Immigration non Européenne encouragée et dévastatrice des valeurs Fondatrices du Pays….

    Ton action de SAGE ,de LIANT est remarquable.
    Après l’Élection à la Présidence du Sénat (que nous souhaitons vivement que tu remportes)
    c’est a dire en Octobre,Je pense que tu serais le Président idéal pour l’UMP federée et relancée.
    Il faudrait toutefois,que tu declare ne pas candidat a la prochaine Election du President de la Republique.!
    Du moins pour cette fois!
    Bien amicalement
    P.Leroux

  4. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    On ne devrait pas se poser ce genre de questions, c’est un manque de confiance, un manque d’unité, un manque d’ambition, et bien d’autres choses encore.

    J’ai servi pendant plus de trente ans dans la Marine et sur de nombreux bâtiments, nous étions tous différents, nous avions tous des ambitions de carrière mais un point nous rassemblait, servir au mieux pour être les meilleurs, pour mener à bien nos missions, nous étions tous rassemblés pour servir notre Pays, c’est ce qui faisait notre force et nous n’étions sans doute pas plus instruits que ceux qui se déchirent actuellement au sein du Parti. C’est peut-être que nous étions un peu plus intelligents, plus sages que rivaux et sans aucun doute beaucoup plus disciplinés. C’est sans doute le genre de message qui permet à nos militaires de tenir le choc actuellement en Afrique malgré leurs faibles moyens.

    Certains devraient changer de métier car ils n’ont rien compris !

    Un dernier mot, un grand merci aux bonnes volontés d’avoir tenu jusqu’à là. Ils méritent un grand coup de chapeau, on peut leur faire ils sont si peu nombreux…

    Amitié

    Jacques

  5. jany dit :

    La Responsabilisation ou la Mort politique.

    Monsieur le Premier Ministre,
    Vos impressions sont claires et il n’y a rien a y ajouter…

    Sommes-nous devant des leaders responsables, ne préfèrent-ils pas la haine de l’affrontement au dialogue plein de sagesse ?

    Il y a aujourd’hui comme en 2013 un boulevard pour la Droite pour retrouver la confiance de ses électeurs…mais pour cela il eut fallu que les leaders de la Droite soient des « hommes intelligents »…
    Instruits…peut-être… Intelligents…Je doute malheureusement…

    La France d’en haut reste sur son perchoir, elle devrait pourtant prendre des leçons de sagesse et de vie auprès de cette France d’en bas qui reste fidèle malgré tout ce « bordel ».

    Entre nous, c’est votre avenir qui est en jeu…
    Beaucoup d’entre nous ont certainement déjà jeté l’éponge…

    Bien cordialement,

    jany

  6. Boulat Véronique dit :

    Monsieur Raffarin,
    Pour moi, vous restez le dernier sage de l’UMP.
    Que la force soit avec vous pour que vous parveniez à rassembler toutes ses personnalités aux ambitions exacerbées et donc nous ne voulons pas.
    Ne comprennent-ils pas, tous ces arrogants, tous ces ambitieux que la seule chose dont nous ayons besoin c’est l’espoir de pouvoir gagner.
    Merci à vous Monsieur le Sénateur de marquer de votre empreinte positive ces temps difficiles

  7. emmanuel dit :

    « IT IS NOT THE END. IT NOT EVEN THE BEGINING OF THE END. BUT FOR SURE IT IS THE END OF THE BEGINING… » WC

    Pour le reste je vous laisse à vos grandes désillusions.
    Vous avez laissé les clés de la maison RPR a ces baltringues de Sarkozyste.
    Sans aucun doute De Gaulle vous aurez déshérité avant sa mort s’il avait su au combien la chienlit allait atteindre de tel sommet de bêtise.
    La dernière affaire révèle quoi…
    Ce qu’est Sarkozy.
    Qui a ce qu’il faut la ou il faut pour le dire dans ce ramassis d’Eunuques.
    De courage vous n’en avez aucun pour que de têtes tombent et disparaissent du paysage politique.

    Vous allez tout au plus changer le nom avec les mêmes tristes Sir assoiffés d’ambitions et de pouvoir.
    Et le processus destructeur va se répéter…

    Et la France dans tout cela…
    C’est la descente et la longue agonie sur la pente Grecque.
    Et depuis le Senat et l’Assemblée votre génération politique commente l’ampleur du naufrage dans des débats droite gauche stériles.

    Quand on a été aux commandes du Titanic pendant 40ans, et que pendant toute cette période on a contribué à couler le Titanic, la pudeur voudrait que l’on se retire…
    Mais ce n’est en aucun cas au programme.
    Juppé est à présent l’homme providentiel.
    Juppé celui qui a été incapable de reformer les retraites en France quand le processus était encore possible.
    Juppé qui a recule comme tous les autres sous le poids de la CGT.
    Juppé en retraite de la Haute Fonction Publique depuis ses 60ans.

    Tout ceci me donne la nausée…
    Qui peut encore avoir le souhait de militer pour vous : hormis la gérontocratie rentière.

    « IT IS NOT THE END. IT NOT EVEN THE BEGINING OF THE END. BUT FOR SURE IT IS THE END OF THE BEGINING… » WC

  8. Jean-Louis GIRAULT dit :

    Que faut-il faire pour contraindre les responsables de l’UMP et du Centre à s’unir et à taire leurs ambitions personnelles et souvent déplacées ? Les fouetter en place publique ? Le duel Copé-Fillon a fait vomir les électeurs de l’UMP. Le slogan de Fillon et de Jupé « Tout sauf Sarkozy » les fait hurler de rage. Nous attendons d’un sage comme Jean-Pierre Raffarin qu’il les fasse rentrer dans le rang et ne se soucier que du bien commun, par la force s’il le faut.

  9. farcouli dit :

    Les ambitions personnelles sont à bannir. Il faut sauver notre pays…C’est une mobilisation. Chacun doit faire preuve d’un sens de patriotisme. Nous serons sauvé grâce à l’union de l’Europe. ,le front national, et ses amis c’est trompés. Nous les petits, les sans gloire. Nous avons depuis longtemps compris l’évolution du mondes. Monsieur le premier ministre mobilisez nos compatriotes pour que notre pays ,notre langue, notre économie, nos croyances puissent vivre et s’épanouir. Merci, et bon courage. Il ne faut pas jeter l’éponge…?

  10. Gérard Pendaries dit :

    «C’est un grand agrément que la diversité,
    Nous sommes bien comme nous sommes,
    Donnez le même esprit aux hommes,
    Vous ôtez tout le sel de la société,
    L’ennui naquit un jour de l’uniformité»
    Mis à part le talent propre à chaque acteur quelle différence y-a-t-il entre l’Ump, le Centre et le Socialisme sauce Hollandaise? C’est la même cuillère avec pour différence la façon de la mettre à la bouche

  11. Huberson Jean Daniel dit :

    Monsieur Raffarin,

    C’est la première fois que je vous écris, j’ai toujours lu vos tribunes avec intérêt.

    Je suis abasourdi par ce que traverse l’UMP. Vous ne pensez qu’à régler des problèmes internes dont les français n’ont que faire, les égos de chacun occupent votre monde. Le FN est en progression, votre silence sur la politique du gouvernement est assourdissant. Que Sarkozy revienne ou pas ne m’intéresse pas. A quand un programme audacieux ? Où êtes vous ? Nous vous attendons.

    Bon courage
    JD

  12. DELATTRE Jacqueline dit :

    Si chacun se mettait au service de …. plutôt que de gérer ses ambitions personnelles cela irait peut-^tre beaucoup mieux à l’UMP !

  13. jany dit :

    Monsieur Jean-Pierre Raffarin,

    2017 se joue maintenant…

    Vous écrivez si justement:
    « Si, dans les jours prochains, l’ambition collective ne l’emporte pas sur les jeux personnels, les bonnes volontés manqueront. »

    Oui car dans les premiers temps l’UMP éclatera, nous verrons de nouvelles alliances se faire, trouveront-elles la reconnaissance des français a l’approche de 2017 ?

    Nous pouvons parler d’un grand gâchis…

    Au début de l’année 2013, la Droite aurait du, aurait pu, mieux se mobiliser…elle n’a pas fait grand chose…pourtant un million de français se sont déplacés a Paris…

    Les français sanctionneront certainement François Hollande en 2017 sauf si la Gauche présente un autre candidat, les français ont la mémoire courte…

    Par contre la Droite éclatée, la Droite divisée, ne sera pas prête encore une fois…

    Aujourd’hui la Droite n’existe pas, elle ne ramasse que les voix déçues par la présidence de Hollande…

    Et puis Sarko le recours, le boxeur qui veut revenir sur le ring…a-t-il encore le souffle pour enflammer les foules ?

    C’est le temps du grand déballage…autant qu’il se fasse cette année pour mieux toucher le fond…

    Il est plus facile de réparer le vaisseau UMP plutôt que de faire le choix d’en construire d’autres…

    Les leaders doivent prendre conscience du fait qu’ils ont besoin de cette structure UMP pour trouver la crédibilité et la reconnaissance des français…

    Seront-ils a l’écoute de vos démarches ?

    Les adhérents UMP ne semblent pas très ouverts non plus… »du sarko, rien que du sarko… »

    Pour le choix du candidat a la Présidence de la République de 2017, autant l’appuyer sur les votes des millions de sympathisants UMP, pas sur 200 000 adhérents…

    Bien cordialement,

    jany

  14. Jean S. dit :

    « La première question à résoudre pour l’avenir est de savoir si nous voulons poursuivre la vie commune. »

    N’est-ce pas mettre la charrue avant les bœufs ? Ne faudrait-il pas avant que chacun définisse ses projets, ses convictions pour voir quels projets sont communs ?

    Je regrette de ne pas plus entendre les projets de la droite. Quel est le plan pour lutter contre le chômage ? Quelle est sa position face à l’austérité ? Quelles propositions face à la décentralisation ?

    Dans un monde idéal, la droite devrait porter secours à la gauche (si mal en point) pour servir le pays au mieux. Qu’est-ce qui nous empêche donc de travailler avec nos adversaires d’hier ?

    Jean

  15. Loïc dit :

    Merci et bon courage Jean-Pierre, garde dans la tête cette prière St François d’Assise: « Là où il y a la discorde, que je mette l’union, là où il y a …etc etc etc
    Loïc

  16. Ernest Gransagne dit :

    Monsieur Raffarin

    Je suis écœuré.

    Parfois le recul est nécessaire : j’observe, j’écoute et un doute me taraude.

    Et si la droite était encore plus incompétente que la bande de nuls en place ?

    J’y ai cru : en 2013 j’ai participé au « sauvetage » de l’UMP, trouvant que la décision du Conseil d’Etat était injuste. De plus je souhaitais un parti d’opposition fort, organisé, efficace, préparant pour 2017, voire plus tôt, une gouvernance, dont ceux qui comme moi veulent de l’ordre, une remise en route de notre outil industriel, une école qui enseigne, un impôt équitable pour tous, une Europe devenant le vrai 3e pôle entre USA et Asie ou le nouveau monde multipolaire sera redoutable pour les faibles, je le souhaitais, je l’attendais et au lieu de cela tout s’écroule !

    Sarko ? Il n’est pas souhaitable. Il a eu 5 ans, il les a gaspillé.

    Tous ceux qui ont gravité dans son sillage ont trahi ou tiré la couverture : du gâchis ! Sur la tête du citoyen !

    Le temps des actes, n’est jamais arrivé.

    Puis les tribulations de l’UMP sont arrivées.

    Nous avons failli y croire une fois encore : nous attendions que tout s’arrange…

    Rien, il ne s’est rien passé, rien.

    Les « affaires » succèdent aux affaires. Les médias contrôlent tout, je veux dire dans ce que nous devons penser et rien d’autre.

    On nous prend pour des cons.

    La base n’est jamais écoutée, la France d’en bas n’est pas respectée, Hollande qui par ses actes, sera dans l’Histoire un cas d’école pour les étudiants en psychiatrie, laisse le temps passer.

    Il fait du théâtre ! (qui coute très cher au contribuable, mais on n’en sait rien)

    Le pire, c’est que ça marche.

    Obama, Poutine, Merkel, se partage le monde et la France s’agite sur un passé où elle n’était même pas présente en tant que décideur cf LE DEBARQUEMENT…

    Que va t-on devenir ?

    Depuis le temps que toutes les alertes ont été données ici sur votre blog, Monsieur Raffarin, pourquoi en sommes nous là aujourd’hui ?

    Aurions nous la droite la plus bête du Monde ?

    La réponse est OUI .

    Ernest

  17. William dit :

    Monsieur le Premier Ministre,
    La France va mal, nous allons dans tous les domaines vers un gouffre terrible : montée du chômage, fermeture d’entreprise à tout-va, bref !, c’est la pagaille organisée.
    Face à une telle situation, nous devons réagir rapidement ; cependant, je vous le dis comme je le pense, je regrette tous les scandales actuels qui touchent notre famille politique l’UMP, et surtout les divisions qui subsistent actuellement entre tel ou tel.
    Nous le savons tous, cela fait la joie du Front National qui n’espêre qu’une chose, c’est d’arriver au pouvoir en 2017, ce qui serait catastrophique pour l’avenir de la Nation.
    Monsieur le Premier Ministre, qu’attendez-vous pour proposer aux français un programme digne de ce nom, afin de sortir le pays de la crise ?
    Dans l’attente de votre réponse,
    Croyez à ma bien fidèle et sincère sympathie.
    William.

  18. Claude Simonnet dit :

    Bonjour à tous,

    La situation présente n’appelle pas à la venue d’un homme providentiel comme cela est arrivé par le passé. Les Français ne sont pas contraints comme il y a plusieurs décennies.

    Il y a une frustration pour certains, un ressenti de laissé pour compte pour d’autres, un mécontentement pour tous, et à tous les niveaux.

    Ceci d’un côté.
    Et d’un autre, c’est la vue d’une proie, mais qui va être ravie par qui et comment ?

    « L’union fait la force », faut-il le rappeler ?
    L’avenir est celui de la femme. Celle qui engendre.

    Bien à vous.

    Claude Simonnet

  19. jany dit :

    Monsieur Jean-Pierre Raffarin,

    Le chemin est plein de promesse…
    La vie a ses leçons, ses signes, ses horizons orageux ou dorés de confiance…
    « Tout vient a point a qui sait attendre »

    Les leaders devraient comprendre les leçons de cette vie…
    Entreprendre, aller dans le sens de leurs projets et dans le même temps être ouverts aux propositions du chemin…
    C’est le Yin et le Yang, l’équilibre et la recherche de l’harmonie dans son environnement global…

    L’homme qui trouve l’harmonie de chaque instant trouve aussi les réponses a ses questions dans le même « temps »…

    L’homme qui reste dans la confusion de ses désirs trop accentués devra aussi se battre pour vivre, sans trouver le bien être de l’équilibre…

    Les grands leaders doivent tout faire pour réussir tout en sachant garder un environnement agréable, harmonieux autour d’eux… Il arrive que la vie a ses coups de pouces incroyables…

    Bien cordialement,

    jany

  20. jany dit :

    Pensées…

    Entre le Yin et le Yang le cœur balance et la raison se fige…
    Laissons le cœur et la raison battre au rythme de la vie…

    L’harmonie du Yin et du Yang est un chemin de sincérité et de simplicité…
    C’est aussi un secret de vie…

    L’homme qui trouve l’harmonie de chaque instant trouve aussi les réponses a ses questions dans le même « temps »…

    jany

  21. henri.sciara dit :

    bravo, cher jean-pierre d’apporter une nouvelle fois, un brin de sérénité et beaucoup d’espérances.Mais je ne suis pas d’accord avec jean S. qui évoque de « travailler avec nos adversaires d’hier ».
    La Droite dispose d’une foule de talents pour bâtir dans l’intèrêt général et l’avenir de notre beau Pays N’ayons plus de complexe face à des « diseurs » incompétents et hypocrites.
    henri S.

  22. Moreau Alexina dit :

    Le seul homme capable de redresser le parti
    Nicolas Sarkozy.
    Alexina ultrasarkozyste

  23. Kalebasiak dit :

    Bonjour;

    Question pratique : Comment un simple parti politique (une association) qui n’est pas capable de bien gérer ses propres comptes, peut prétendre gérer les comptes de la France ? Je suis un simple entrepreneur et un agnostique de la politique. Je crois encore en la France mais je n’ai pas trouvé son « représentant » idéal, Denis Payre peut-être ? A priori, sa vision sur la gestion de l’état, me parait en partie, en phase avec l’attente des français .

    A côté de cela, dans les débats politiques pour les européennes, les seuls à utiliser les vrais « mots clés » que sont la lutte contre le « dumping social et fiscal  » intra-eurpéen furent malheureusement les représentants du FN, pourquoi eux et pas les autres ?

    Merci pour vos réponses et suggéstions objectives Monsieur Raffarin.

  24. Pouponnot Yves dit :

    Ah! quelle affaire.
    Avec l’UMP nous sommes tous meurtris par ces affaires.
    Comme militant de base, j’ai toujours considéré que Jean-François Copé faisait correctement son travail de Président de l’UMP. Maintenant si la justice lui trouve des fautes qu’il aurait commis, je serai sans complaisance.
    Bien qu’ayant un âge certain (80 ans), il convient maintenant de faire confiance à la génération montante comme B. Lemaire, A. Wauquiez ou V. Pécresse etc.
    Entre un vieux sage et un jeune sot, je préfère le vieux sage. Mais si le jeune est brillant, expérimenté, intègre et en bonne santé, il serait stupide de passer à côté.
    J’espère que dans les grandes écoles que fréquentent nos futurs « politiques » soit aussi enseigné l’altruisme.
    Permettez-moi de dire aux personnes qui quittent l’UMP à cause de ces affaires; le courage consiste à rester pour virer les brebis galeuses. Soyons nombreux à vouloir faire le ménage!

  25. Dominique M dit :

    Bonjour M.RAFFARIN,
    Bonjour à tous.

    Les idées qui rassemblent la Droite sont majoritaires en France.
    Reste que les femmes et les hommes politiques qui s’en réclament sont trop souvent de centre droit, radicaux ou seulement opportunistes. Trop souvent issus de la fonction publique et méconnaissant les réalités des entreprises. Trop souvent des professionnels de la politique et donc d’abord préoccupés de leur seul réélection aux différents mandats qu’ils ont pu truster. C’est aussi le cas à Gauche. Mais les valeurs de la Droite ne sont pas celles de la Gauche.

    Les péripéties rencontrées par l’UMP auront eu un bon côté: renforcer l’exigence des sympathisants et des adhérents envers les élus et les responsables du mouvement.
    1. Priorité au projet sur les hommes,
    2. Transparence absolue du fonctionnement du mouvement,
    3. Éthique irréprochable des cadres et des élus.

    Pour ma part, j’attends de voir avant de payer ma cotisation 2014. Comme bon nombre d’adhérents et de sympathisants, j’ai participé à la contribution de secours en 2013 et les faits ont montré que nous avons été abusés.

    L’UMP appartient à ses seuls adhérents. Il n’y a pas d’homme providentiel ayant des droits sur le mouvement. Encore moins de passe-droits. Les personnalités qui se sont fait élire au mandat de député européen se doivent de siéger effectivement et à plein temps au Parlement Européen.

    En homme libre, je vais observer et écouter. Et j’adapterai ma conduite aux preuves qui me seront données.

    En tous les cas, le projet est la priorité. Et ce projet doit être celui d’une Droite affirmée, résolue à porter des convictions et à conduire des réformes courageuses.

    Parmi ces réformes:
    - unification et simplification du droit du travail,
    - financement des syndicats par les cotisations et les services rendus aux seuls adhérents,
    - suppression des régimes spéciaux,
    - suppression des 35H,
    - fusion des organismes de protection sociale,
    - simplification administrative massive pour les entreprises, pour les salariés, pour les collectivités,
    - interdiction du cumul des mandats électifs ( politiques et syndicaux), et de leur renouvellement plus de deux fois,
    - interdiction de se porter candidat à un mandat électif pour les fonctionnaires,
    - mise en place du chèque éducation remis aux parents d’enfant en âge d’être scolarisé pour leur permettre d’inscrire leur enfant dans l’établissement de leur choix,
    - recentrage de l’État sur les seules missions régaliennes avec la création d’une agence de reclassement des fonctionnaires dont les postes auront été supprimés.

    Restera aux candidats à la présidence de s’engager à se mettre au service du projet. Et aux candidats à l’élection présidentielle, de se déterminer au regard du projet du mouvement.

    L’Italie démontre que des réformes importantes peuvent être accomplies dans un délai court. Ça aurait pu être le cas de la France en 2007. Comme aucune réforme utile n’aura été conduite par le président normal, il sera crucial que les réformes le soient dès l’alternance et sans atermoiements.

    Si la classe politique française de Droite s’y refuse, les citoyens aspirant à ces réformes doivent prendre leurs responsabilités et « sortir » ses représentants actuels en imposant des femmes et des hommes courageux, intègres, nouveaux, et d’abord au service du pays..

    M. RAFFARIN, partagez-vous ces propos?

    Bonne soirée,

    Dominique M

  26. seb dit :

    Monsieur Raffarin,

    Vous êtes un homme de bonne volonté et à votre formation politique et c’est pourquoi, je pense, vous avez choisi de jouer les arbitres (ou les maîtres d’école) face aux troubles générés à l’UMP par des personnalités politiques qui croient manifestement descendre de la cuisse de Jupiter et exigent que tout plie devant eux.

    Malheureusement, votre foi dans la conciliation et la recherche d’un compromis, vous a conduit à accepter une solution scandaleuse : le piétinement des statuts de l’UMP. Et donc, par là-même, à faire prévaloir les caprices princiers de quelques forts en gueule, sur le respect de principes et règles de conduites, approuvés (pourtant) par 93% des militants.

    Je vois bien que vous essayez (avec peine) à chercher à couvrir la malhonnêté du procédé d’un vernis juridique, mais les statuts prévoient bien qu’en cas de vacance (pour x ou y raison, y compris la démission) de la « presidence » (et non point seulement du Président, ce qui inclue donc la démission du vice président et du staff du Président), c’est le Vice Président qui assure l’intérim…Et ce, pour une durée limitée à 65 jours (deux mois en gros).

    Il n’y a aucune raison de rechercher une « solution politique » quand les statuts prévoient explicitement le rôle tenu par le vice président. Que diriez-vous si, à la suite d’une vacance du Président de la République, la légitimité du Président du Sénat à exercer l’intérim était contestée parce que trois députés trouveraient que sa tête ne leur revient pas ? Et que ladite tête ne leur revient pas, parce que ledit Président du Sénat s’avère être de droite alors que le Président était lui de gauche ? Ou inversement ? Je suis bien sur que tout ce que compte l’UMP serait vent debout contre cette violation expresse de la Constitution !

    A cela, on peut également ajouter que même si un vide juridique existait, le Bureau Politique ne saurait s’attribuer une prérogative qui n’est pas explicitement inscrite dans les statuts. De même que le Parlement ne pouvait s’octroyer la possibilité d’offrir au Maréchal Pétain les pleins pouvoirs, puisque la Constitution ne prévoyait rien de tel.

    Vous dites (et je vous crois) avoir voulu éviter l’implosion de l’UMP. Le problème, c’est que je suis convaincu – et les historiens ne disent pas autre chose – que les meilleures intentions peuvent conduire aux pires finalités. Vos prédécesseurs qui ont signé le traité de Troyes imaginaient apporté la paix. On sait ce qui en a découlé ! Idem pour ceux de 1793, qui croyaient aussi bien faire en confiant les pleins pouvoirs (et oui déjà) à l’Incorruptible. L’enfer, dit on, est pavé de bonnes intentions. La « solution politique » que vous avez adoubé est de cet ordre. Car en violant délibéremment les statuts, vous avez conforté vos deux collègues vengeurs dans leur inimité et leur désir de corriger ceux qui ont eu (semble t il) le malheur d’être bien en cour sous J.F. Copé et surtout posé une épée juridique de Damoclès sur l’UMP.

    Toute velleté de rendre un peu de son âme à l’UMP est aussi compromise. Quelle crédibilité pourrait bien avoir, en effet, une force politique qui promeut ce qu’elle se refuse à faire ? Dénigre des partis qu’elle accuse d’irrépublicanisme mais trouve parfaitement normal de violer, en toute chose, le contrat qu’elle a passé avec ses adhérents ? S’insurge contre le pouvoir de la rue pour lui imposer le respect de la loi…Mais fait passer les caprices de quelques uns avant la primauté des statuts qui la régissent ?

    Le plus effarant, dans toute cette histoire, c’est que l’UMP a un boulevard pour regagner des points auprès des Français :

    -l’UMP peut organiser des référendums d’initiative partagée sur les thématiques de son choix. Elle a le nombre d’élus requis pour cela et une base militante pour soutenir l’initiative et la promouvoir. Au delà de la gène qu’une telle tactique causerait au Gouvernement et à sa majorité, l’UMP sera apte à montrer qu’elle peut être un parti d’opposition véritable et donc retrouver du crédit.

    -l’UMP peut utiliser l’énergie de ses belligérants actuels pour des causes plus nobles ? M. Fillon ne pourrait-il pas utiliser son aura dans les discussions pour la présidence de la commission européenne ? M. Juppé défendre devant la CJUE la reconnaissance du caractère social de la République ? Quant à vous, ne seriez-vous pas plus utile à l’UMP et à la France, en prenant la tête de l’opposition au Sénat et ailleurs ?

    La seule « stratégie » actuelle du triumvirat + Chatel semble être de se débarrasser au plus vite de tous les partisans de N. Sarkozy. Qu’ils aient commis des fautes ou non envers l’UMP. Une procédure peut être habituelle aux USA, mais qui pour moi, fait surtout penser aux querelles stupides des Princes de Sang, à l’origine de la Guerre de Cent Ans. Il semble qu’aucun (autoproclamé) « présidentiable » n’arrive à concevoir l’existence d’une chose plus noble que ses propres ambitions !

  27. Dominique M dit :

    Bonjour M.RAFFARIN,
    Bonjour à tous,
    En chaud partisan du paritarisme à la Française, M.HOLLANDE a compris qu’une majorité croissante de Français ne croit plus à ces niaiseries qu’on leur rabâche depuis 70 ans et dont on constate tous les jours les perversions. Alors en bon stratège, il voudrait bien que les syndicats n’aillent pas trop loin dans la surenchère au point que le système pète. La Gauche et le PS ont beaucoup à perdre dans ce cataclysme annoncé et inéluctable. Espérons que la démocratie va enfin franchir un pas et que le rapport sur le financement des syndicats rédigé par M.PERRUCHOT sera autorisé à la publication. Comment peut-on censurer un tel rapport? De quel droit prive t’on les Français de la vérité sur ce qui ressemble de plus en plus à une mafia?
    Qu’en pensez-vous, M.RAFFARIN,
    Bonne journée,
    Dominique M

  28. Ernest Gransagne dit :

    Nous n’avons jamais été aussi prets de la rupture. Notre société bien cadrée ou la Loi encadrait notre belle administration Civile & Militaire arrive à bout de souffle.

    Le temps des mots n’a plus sa place.

    Celui des actes est la seule manière de répondre à l’exaspération des français qui travaillent.

    Les actes viendront, forcément. Le risque est qu’ils viennent du coté où il ne faut pas : c à d du coté des « gouvernés » et non pas de ceux qui sont censés « gouverner ».

    Ernest

  29. Dominique M dit :

    Bonjour M.RAFFARIN,
    Bonjour Ernest,
    Bonjour à tous,
    Oui, nous sommes prêts de l’explosion. Et il serait vain de vouloir l’empêcher. A quoi bon vouloir preserver ce qui bloque la France dans son adaptation aux nouveaux paradigmes. Sortons enfin de notre gangue port révolutionnaire. Nous n’avons plus rien a voir avec ces compromis entre nos gouvernants et les apparatchiks de la CGT, FO ou autres, qui s’imposent dans toutes les décisions quel que soit le secteur : la santé, l’éducation, la culture, les transports, etc…Même la Droite s’est trop longtemps compromise à ce jeu antidémocratique. Vouloir chercher à réformer avec de tels interlocuteurs est vain. Le moment est venu de payer une fois pour toutes le prix de l’épreuve de forces, de se debarasser de ces pseudos forces de progrès, de solder les compromis de sortie de guerre et enfin! de donner à la France et aux porteurs d’avenir la liberté de choix.
    Qu’en pensez- vous, M. RAFFARIN?
    Qu’en pensez-vous Ernest et les amis du carnet?
    Bonne journée,
    Dominique M

  30. Bruno ANEL dit :

    De sensibilité plutôt centriste, je considère pour ma part que l’union de la droite et du centre dans un même parti est terminée . Tous les dirigeants de l’UMP sont d’anciens RPR, la fièvre bonapartiste menace à nouveau ce parti, la guerre des chefs est permanente. Je nourris des doutes très sérieux sur notre système politique présidentiel: les périodes Sarkozy et Hollande montrent son inefficacité à résoudre les problèmes, et les ambitions tiennent lieu de programmes. Le quinquennat, contre lequel j’ai voté, est une catastrophe. Il fallait plutôt instaurer le septennat non renouvelable afin que dans cette République il y en ai au moins un qui se soucie de l’intérêt général et non de sa réélection ou d’un hypothétique « retour » plus berlusconien que gaullien.

  31. michel43 dit :

    la majorité des irresponsables de notre droite MOLLE; devrais,se RETIRER; et laisser,,ENFIN la place a la relève; avec des propositions qui colla a la réalité et a la volonté des électeurs; voire le blog de Maxime Tandonnet; sinon,le FN sera INCONTOURNABLE

  32. Ernest Gransagne dit :

    Bonjour Dominique M

    Nous sommes d’accord : nous voulons retrouver un Pays qui n’existe plus depuis bien longtemps.

    Le miracle est qu’il soit encore là notre Pays !

    Il fallait que nous soyons riches ! Très riche, pour résister à autant d’incompétence !

    Comment allons-nous retrouver Ordre, Logique et bon sens, gout du travail, avec une Justice et une Police en état de fonctionner, un enseignement responsable, des services de santé reconstitués et des trains qui roulent ?

    La solution est entre nos mains.

    C’est à nous la base, d’exiger des élus qu’ils fassent leur travail.

    Pour cela nous avons le devoir de dire, de contraindre par la persuasion, de faire voir que nous ne sommes pas contents…

    Bien sur, tant que nous élirons des personnages comme ceux aux affaires en ce moment… tout continuera.

    Jusqu’où ? L’Histoire nous répond :

    1789… 1793… 1848… 1870… 1893… 1905… 1914… les réponses sont multiples.

    1968 n’a été qu’un grand gâchis intellectuel et social qui n’a servi qu’a retardé le point où nous sommes aujourd’hui, en masquant notre incapacité à être des « assistés » !

    Quand nous serons devenus des adultes, les temps changeront.

    Pour cela il faut passer par le stade « douleur ».

    La CGT et ses copains ne veulent pas le comprendre. Ils sont encore au 19e siècle !

    Notre société meurt.

    Nos élites sorties de l’ENA ne sont que des ombres face aux enjeux internationaux.

    La France ne se reconstruira qu’avec ceux qui construisent : industriels et commerçants.

    Tant que ceux là ne seront pas respectés par les médias et par les gouvernants : pas de salut.

    Voilà en vrac, mon cher Dominique, un début de discussion.

    Hélas je ne suis pas celui qui détient la vérité, ni le pouvoir de changer les choses.

    Mais j’adresse à Jean-Pierre Raffarin, puisque vous m’en donnez l’occasion, tous mes remerciements pour cette belle opportunité qu’il nous offre : le droit d’expression dans la liberté.

    Rare

    Ernest

  33. François dit :

    « Lucas dit :

    9 juin 2014 à 22 h 03 min
    Seul Nicolas Sarkosy peut nous sortir de cette situation.
    Depuis son départ on voit le résultat ! L’UMP , il n’y a pas de quoi être fier d’y appartenir. A ce jour, je regrette d’avoir renouveler mon adhésion. J’attends autre chose que tous ces candidats qui ne voient que leur poste !!!! Oui au retour de Sarko !  »

    La température monte, cela frise la canicule à l’UMP ! Le retour du Messie, mais NON ! ! ! qu’il fasse de la politique autrement, comme JFC, c’est à dire plus…
    On sait que la cour des comptes a émis des sérieux doutes quant à la capacité de ceux-ci à rembourser les Big Millions sur leur fonds propres; par contre aucun doute quant à leur capacité à prendre les Français et leurs électeurs partis (leurs détracteurs donc) pour des GOGOS !

    Confier les rênes à des personnages (bien braves…), et les finances publiques, qui ne savent même pas ( on s’étouffe de tant de fausse naïveté affichée) où passe l’argent (publique) de leur soi-disant 1er parti de France, releverait d’une schizophrénie incommensurable !
    Et pourtant le pauvre C. Jacob lui aussi se démène.

Laisser un commentaire