Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

37 commentaires

  1. jany dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    « A la rentrée ça va bouger »

    Votre texte montre bien les difficultés du contexte politique, économique et social…

    La situation est grave car l’Exécutif est dans le « Statu Quo » et qu’il passe son temps a remettre en cause la cohésion du pays…

    Le pays s’enfonce dans les difficultés et il faudra vingt ans a la France pour éponger et retrouver un sentiment d’équilibre.

    N’attendons pas non plus un mieux être avec la prochaine présidence de #2017 qui sera une présidence de sortie de crise, on demandera encore une fois aux français de faire des efforts.

    Il est possible pourtant de sortir de la crise sans être pesant sur le moral des français, mais cela demande des politiques une grande ouverture d’esprit…cette ouverture ne semble pas être dans leur état d’esprit, ni dans l’image qui en ressort…Croisons les doigts, les hommes arrivent a nous surprendre…

    Vous parlez de reformer le Sénat par le  » lancement d’une « auto-réforme » du Sénat capable d’initier un vrai changement institutionnel. Ça ne peut continuer comme avant. »

    Oui, cela peut être votre tache et celle de vos amis…
    Vous arrivez a un tournant important de votre carrière, un tournant important a négocier, cela ne se représentera pas car la concurrence sera plus rude dans l’avenir…

    Souhaitons que vos sentiments sur la nécessité d’une « auto-reforme » soient entendus…

    Bien cordialement,

    jany

  2. jany dit :

    Chers amis (amies) du Carnet,

    Un salut amical a notre ami Jacques qui se repose après son hospitalisation et qui se prépare pour les prochaines étapes de son suivi médical…

    Son moral est bon…

    Nous attendons son retour sur le Carnet avec ses billets toujours très intéressants…

    Amitiés,

    jany

  3. Dominique M dit :

    Bonjour M.RAFFARIN,
    Bonjour à tous!
    Ça va bouger à la rentrée? Si vous pouviez dire vrai!,…Est-il possible d’espérer que l’opposition se fasse entendre avec des voix nouvelles, crédibles et fortes? Avec un projet fort capable de remettre la France en marche, balayant une bonne fois l’idéologie archaïque qu’incarne M.HOLLANDE? Le modèle social français qui prend l’eau de partout et qui ne bénéficie même plus aux français eux – mêmes, le paritarisme qui bénéficie surtout au corporatisme syndical, l’immigration qui privilégie l’entrée sur notre sol de toute la misère du monde et des amateurs d’assistance, le communautarisme arabomusulman ou subsaharien dont l’arrogance menace au quotidien la paix et la tranquillité de nos quartiers, une hyper administration qui sclérose toute la société, hyper représentée dans la toute la classe politique au détriment des salaries et, des entrepreneurs et qui impose ses contraintes comme un cancer qui ronge toute notre société, une classe politique et syndicale qui se comporte comme une nomenklatura arrogante et tatillonne de ses privilèges….Croyez-vous qu’il y aura en France des personnes capables de changer tout çà et de rendre l’espoir aux jeunes? De redonner confiance à tous ceux et toutes celles capables de créer en France de la richesse pour tous? De redonner corps aux valeurs qui ont fait la prospérité de la France jadis? Le croyez-vous?
    Bonne journée à tous,
    Dominique M
    Bonne journee

  4. SEDAT Reynaldo dit :

    (…) Cher Jean-Pierre Raffarin,vous écrivez: »Le pays commence à se demander oû cette équipe le conduit »,cela fait depuis belle lurette que la France ne se demande plus,mdr…!
    Excellente journée.

  5. jany dit :

    Et Dieu dans tout cela ?

    La Nature et l’Univers sont au-delà des religions des hommes, aujourd’hui elles montrent toutes leurs limites au travers leurs divisions…

    jany

  6. jany dit :

    L’habitude

    Un être qui se laisse aller, le désir qui fuit, et l’amour qui se change en habitude…

    jany

  7. jany dit :

    Le mal être et la misère humaine…
    Les hommes créent leurs maladies comme la terre qui prend forme sous leurs mains encore trop raides pour comprendre…

    jany

  8. jany dit :

    C’est terrible de voir un Président et un gouvernement qui nient la réalité et la souffrance des chômeurs…

    jany

  9. jany dit :

    EN 2017 L’ADVERSAIRE DE HOLLANDE SERA LA FRANCE…

    jany

  10. Dominique M dit :

    Bonjour M.RAFFARIN,
    Bonjour à tous,
    Bonjour Jany,
    Oui, desormais, l’adversaire de M.HOLLANDE c’est la France! La France qui travaille, la France qui crée des richesses, la France qui souffre, la France qui veut un avenir meilleur, la France qui croit à la solidarité autant qu’à la responsabjilité, la France fidèle à ses racines et décidée à embrasser son avenir. Oui, l’adversaire de M.HOLLANDE, c’est cette France debout! Et dès maintenant! Le mieux serait qu’il parte au plus tôt. Il appartient a l’opposition républicaine de proposer un projet fort, de porter en avant des hommes et des femmes capables de mettre l’intérêt de la France en premier, et de donner le signal du renouveau. Vite, il y a urgence!
    Bonne journée,
    Dominique M.

  11. jany dit :

    Le recours

    Pour la présidentielle de 2017, beaucoup de leaders de l’UMP auront le désir de se présenter, c’est leur droit…

    L’arrivée de Nicolas Sarkozy sur la scène politique peut créer des tensions au sein de l’UMP et delà montrer une mauvaise image du parti auprès des sympathisants et de l’opinion publique en général.

    L’importance du dialogue, des sondages dans l’opinion et la préparation de primaires pourraient apporter la sérénité au débat…

    Soit les concurrents de NS acceptent sa candidature dans l’entente et la bonne compréhension, soit les primaires pourraient aider a la synthèse du débat interne.

    Les leaders n’ont pas intérêts a gâcher leur image dans le temps… un perdant peut toujours négocier un poste pour mieux rebondir les années d’après…

    La présidentielle de 2017 se fera en grande partie sur le rejet de l’incompétence et de l’intolérance de François Hollande…

    Le candidat de Droite devra par contre rassurer et mettre en confiance les français…

    Rêvons de cet homme qui aura compris et qui proposera un nouveau destin a la France…

    Bien cordialement,

    jany

  12. DAVID christian dit :

    Monsieur Raffarin ce qui se passe vis a vis de la Russie est consternant de connerie et de non analyse de nos dirigeants .Saint Poutine priez pour nous !!!!!!!!

  13. jany dit :

    Bonjour Dominique,

    Merci pour la qualité de votre message qui parle de la nécessité d’avoir une opposition qui se responsabilise enfin… « L’intérêt de la France en premier »

    François Hollande devrait partir, je suis de votre avis comme certainement une majorité de français…L’histoire nous racontera la suite… Cette personne se cache… L’incompétence et surtout la structure de sa personnalité montrent qu’il n’est pas conscient de ses responsabilités…

    La France est prête pour sortir de la crise… Souhaitons que les politiques prennent le relais de leur espoir…

    Bien cordialement,

    jany

  14. jany dit :

    La Russie

    Je suis tout a fait en accord avec le commentaire de notre ami David Christian, la politique étrangère de la France et de l’Europe est « consternante » dans la relation avec la Russie.

    L’Europe et la France doivent normaliser les relations avec ce grand pays qu’est la Russie et mieux dialoguer dans le futur.

    Arrêtons de nous aligner sur la politique américaine dans nos relations avec les pays…

    L’Europe trouvera la reconnaissance dans le monde quand elle aura une grande politique étrangère non-alignée…

    ***Les français n’étaient pas très confiants lors des européennes et cette politique étrangère lamentable des dirigeants européens nous confirme que les français avaient raison de douter.

    ***Il faudra reformer cette Europe des technocrates pour une Europe des peuples et des entreprises…

    Bien cordialement,

    jany

  15. jany dit :

    http://actu.orange.fr/france/l-embargo-russe-un-rude-coup-pour-les-fromagers-francais-magic_CNT0000003tsij.html
    L’embargo Russe, une claque pour nos politiques français et européens qui sont vraiment nuls…

    Avait-on besoin de cela en ce moment ?

    Bien cordialement,

    jany

  16. jany dit :

    Oh la belle vie…
    Sacha Distel

    http://www.youtube.com/watch?v=nP7KCNkqru4

    La vie nous offre beaucoup de bonheur sur son chemin, respirons-en le parfum !

    jany

  17. jany dit :

    La Reforme Fiscale…La Politique Industrielle…

    Une des clefs de l’avenir est la Reforme Globale de la Fiscalité, harmoniser les taxations pour laisser respirer l’économie…

    - Cela implique qu’il faudra diminuer les dépenses de l’État…(l’effort est demandé a tous)
    - Baisser les charges des entreprises
    - TVA SOCIALE a 23% (pour mieux responsabiliser chacun) (taux bas pour produits de premières nécessités)
    - Repenser le financement de tous les comptes sociaux (retraites, chômage, maladie…etc.) avec un part de TVA SOCIALE
    - Réduire en pourcentage (30%) la représentation politique…
    - Mettre un frein a l’immigration clandestine
    - Revoir le prix des médicaments

    ***Harmoniser la fiscalité en Europe en apportant des phases de régulation pour trouver les équilibres dans le temps…

    Relancer la politique industrielle en responsabilisant les partenaires sociaux…
    - La représentativité doit être repensée pour améliorer le dialogue direct entre les employés et l’entreprise…
    - Le corporatisme a fait son temps, choisissons la voie du dialogue pour en faire tomber les murs…
    - Créer un département anti-corruption (visible de tous) pour en finir avec les abus des comités d’entreprises, du syndicalisme (les comptabilités en ligne de mire)
    - L’Europe est une passoire pour l’immigration, elle est aussi une passoire pour le mouvement des marchandises (plus de contrôles)

    Inachevé…

    Bien cordialement,

    jany

  18. jany dit :

    Lu dans Le Figaro

    Jean-Pierre Filiu : «L’État Islamique agit comme un rouleau compresseur»

    Home ACTUALITE International
    Par Isabelle Lasserre
    Mis à jour le 08/08/2014 à 19:56
    Publié le 08/08/2014 à 19:26

    Jean-Pierre Filiu déplore que «les pays occidentaux passent leur temps à attendre le coup d’après ou à combler les brèches».

    INTERVIEW – Pour le chercheur français, il existe aujourd’hui une vraie menace pour la paix mondiale.

    Jean-Pierre Filiu est professeur à Sciences Po, spécialiste du Moyen-Orient et auteur, entre autres livres, de Je vous écris d’Alep (Denoël).

    LE FIGARO. – Qu’est-il en train de se passer aujourd’hui en Irak?

    Jean-Pierre FILIU .- C’est la continuation d’une campagne structurée, planifiée et ordonnée par l’État islamique. Elle a commencé le 10 juin avec la chute de Mossoul, s’est poursuivie par l’instauration du califat puis par l’expulsion des chrétiens, des yazidis et d’autres minorités. Comme les avances de l’État Islamique (EI) n’ont pas été contrées, les djihadistes ont pu mener des opérations simultanées sur les fronts kurde et gouvernemental. Chaque «razzia» alimente l’offensive suivante en permettant aux combattants de s’emparer de nouveaux stocks d’armes. L’armée irakienne étant incapable de réagir et les Kurdes pas encore en mesure de le faire, ça va continuer. La stratégie d’al-Baghdadi a été d’instaurer un califat à cheval sur la Syrie et l’Irak, en utilisant ce qu’on appelle le «management de la terreur». Aucune armée ne peut lutter lorsque des vagues humaines, mues par la peur, se replient sur les lignes de défense. Quand l’État islamique se concentre sur un objectif, il agit comme un véritable rouleau compresseur.

    «Aujourd’hui, par exemple, on ne réalise pas à quel point Gaza est une caisse de résonance extraordinaire pour les islamistes de l’État islamique.»
    Jean-Pierre Filiu

    Les pays occidentaux ont-ils sous-estimé la menace djihadiste?

    Ils n’ont pas compris que les djihadistes se géraient en termes de flux et non de stocks. Ils présentent les bilans de leurs actions de destruction en Afghanistan ou au Mali, sans imaginer que les organisations peuvent se reconstruire et reconstituer leurs stocks d’armes rapidement. La communauté internationale n’a pas fait preuve d’anticipation stratégique, elle n’a pas produit de renseignement solide, elle n’a pas compris quels étaient les véritables objectifs des djihadistes. Les pays occidentaux passent leur temps à attendre le coup d’après ou à combler les brèches! Aujourd’hui, par exemple, on ne réalise pas à quel point Gaza est une caisse de résonance extraordinaire pour les islamistes de l’État islamique. Il existe aujourd’hui une vraie menace pour la paix mondiale. C’est même une menace sans précédent: l’existence de milliers de terroristes prêts à agir sur le continent européen ou ailleurs, comme la tuerie perpétrée à Bruxelles par Mehdi Nemmouche l’a récemment rappelé. Sans compter que des pans entiers de l’humanité – les chrétiens d’Orient et d’autres minorités – sont en train de disparaître sous nos yeux. C’est une catastrophe.

    Qui peut aujourd’hui faire échec à l’État Islamique?

    Ceux qui tiennent les lignes de défense dans la région: les révolutionnaires syriens à Alep et les Kurdes à Kirkouk. L’un des seuls endroits du monde où les djihadistes ont été expulsés, c’est à Alep, grâce aux révolutionnaires syriens. Mais la communauté internationale doit elle aussi se mobiliser. Si on ne réussit pas à endiguer les djihadistes en Syrie et en Irak, ils continueront à avancer.

    «La vision consistant à penser que les dictateurs sont un rempart contre al-Qaida est erronée et dangereuse. Car, à la fin, on a tout : les dictateurs et al-Qaida.»
    Jean-Pierre Filiu

    Quelles sont les racines de ce conflit?

    Bien sûr, il y a l’intervention initiale des États-Unis en Irak en 2003, qui a ouvert la porte du pays à al-Qaida. En Irak et en Syrie, c’est le soutien aveugle des États-Unis au premier ministre irakien Nouri al-Maliki et celui de la Russie au président syrien Bachar el-Assad. L’illusion de croire qu’il vaut mieux Maliki ou Assad à al-Qaida mène à une faillite stratégique. Al-Baghdadi, le patron de l’État islamique, est devenu ce qu’il est grâce à Maliki et à Assad. La vision consistant à penser que les dictateurs sont un rempart contre al-Qaida est erronée et dangereuse. Car, à la fin, on a tout: les dictateurs et al-Qaida.

    *********************
    Que veut-on laisser a l’avenir, a nos enfants ?
    Un monde instable où la haine et la violence sont sans mesures ?
    On ne répondra pas au fanatisme par l’éveil, l’école, car les fanatiques se forment dans de grandes écoles…notre réponse doit être plus radicale…

    L’humanisme doit comprendre qu’il y a des situations dans lesquelles il est nécessaire d’avoir des réponses radicales pour sauver le monde de l’extrémisme

    Bien cordialement,

    jany.

  19. jany dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Une Conférence mondiale pour lutter contre le djihadisme…

    Le djihadisme est une plaie pour le monde qui a besoin de paix pour s’épanouir et se développer…

    Le djihadisme se bat contre le développement des valeurs de l’islam et contre toutes les religions…

    Le djihadisme va déstabiliser tous les pays, l’Europe, l’Amérique, mais aussi tous les pays du Moyen Orient dont l’économie base ses ressources sur la manne pétrolière ou gazière.

    L’Arabie Saoudite, le Qatar, les Émirats Arabes Unis, l’Iran, l’Égypte, la Turquie, tous seront touchés dans l’avenir, qu’ils ne se trompent pas.
    Leur ennemi n’est pas n’est pas la modernité occidentale, c’est l’obscurantisme de l’extrémisme djihadiste qui brulera a jamais les valeurs et les textes de l’islam.

    Il y a urgence pour lancer une Grande Conférence Mondiale de réflexion sur le djihadisme… Prendre des mesures pour lutter contre l’extrémisme djihadisme…

    Il n’y aura pas de paix au Moyen Orient si nous armons ou subventionnons les mouvements a caractères terroristes…

    Le Monde doit se retrouver dans une Grande Conférence pour la paix et le devenir des peuples…

    Bien cordialement,

    jany

  20. jany dit :

    Le Bonheur
    Un homme peut tout avoir mais être heureux c’est un don…

    jany

  21. jany dit :

    L’Enseignement de l’Islam

    L’enseignement de l’islam use de méthodes et de phrases répétitives, d’où le risque de conditionnement pour les esprits fragiles…

    L’Éveil en conscience ou des murs pour construire une prison a l’être, l’Obscurantisme…

    Seuls les personnes eclairees dans l’approche de l’Islam peuvent le comprendre, la grande majorité accepte le conditionnement, le formatage au nom de la tradition.

    A quand un Islam des lumières ?

    Bien cordialement,

    jany

  22. renault dit :

    Monsieur le Sénateur,

    Je suis convaincue que la violence n’est en aucun cas un bon moyen de défense. Je vous rappelle un commandement de Dieu: « Tu ne tueras pas ». Je vous adresse un extrait de l’évangile selon Saint Luc d’une bible de l’édition de l’Emmanuel (19, 28-31):  » Après avoir dit ces paroles, Jésus marchait en avant de ses disciples pour monter à Jérusalem. A l’approche de Bethphagé et de Béthanie, sur les pentes du mont des Oliviers, il envoya deux disciples: « Allez au village qui est en face. A l’entrée, vous trouverez un petit âne attaché: personne ne l’a encore monté. Détachez-le et amenez-le. Si l’on vous demande: « Pourquoi le détachez-vous?’ vous répondrez: « Le Seigneur en a besoin. »  »
    J’espère que vous allez intervenir en faveur de la paix.

    Je vous prie d’agréer, Monsieur le Sénateur, l’expression de mes sentiments respectueux.

    Sophie Renault

  23. jany dit :

    MERCI A HOLLANDE ET AU GOUVERNEMENT

    Merci a Hollande, au Gouvernement et a l’Europe pour leur mauvaise comprehension des relations internationales, surtout avec un grand partenaire comme la Russie.

    Notre politique étrangère alignée sur les États-Unis va faire sombrer l’Europe, dans le fond c’est que que recherche les États-Unis…

    ******************************

    Ces pays qui profitent de l’embargo russe

    Home ECONOMIE Conjoncture
    Par Charlotte Peyronnet 1, Service infographie du Figaro
    Mis à jour le 13/08/2014 à 17:20
    Publié le 13/08/2014 à 17:07

    Le Brésil est prêt à augmenter de 50% ses exportations de volaille vers la Russie, à 450.000 tonnes par an. Crédits photo:ORLANDO KISSNER / AFP

    INFOGRAPHIE – Cela fait maintenant une semaine que l’embargo russe sur les produits alimentaires est entré en vigueur et les pays qui en profitent sont déjà nombreux. L’Amérique Latine tire nettement son épingle du jeu dans la course pour capter les parts de marché européennes.
    Publicité

    L’adage «Le malheur des uns fait le bonheur des autres» s’est très rapidement vérifié pour ce qui est de l’embargo russe. Quelques heures à peine après l’interdiction d’importer des produits alimentaires en provenance de l’Union Européenne, des États-Unis, de l’Australie, du Canada et de la Norvège, plusieurs pays d’Amérique Latine annonçaient déjà leur intention d’exporter vers la Russie. Il faut dire que le marché russe est juteux. La Russie importe aujourd’hui près de 35% de sa consommation alimentaire et les importations en produits agro-alimentaires en provenance du monde entier ont représenté pas moins de 17 milliards de dollars (12,7 milliards d’euros) entre janvier et mai 2014. C’est donc une belle opportunité pour ceux qui sauront se saisir des parts de marché laissées vacantes par l’Union Européenne et les États-Unis.
    Le Brésil dans la course

    Pour la seule année 2013, la Russie a importé pas moins de sept milliards de dollars de viande (5,2 milliards d’euros). Et c’est sur ce marché que se positionne en priorité le Brésil. Depuis janvier, l’embargo russe sur le porc européen a déjà lourdement impacté la filière viande. Les exportations de porc à destination de la Russie ont en effet chuté de 79% en Europe et de 70% aux États-Unis sur les quatre premiers mois de l’année. Le Brésil a su compenser cette baisse, en augmentant sur la même période, ses exportations de viande vers la Russie de 11%. Moscou vient par ailleurs d’autoriser des dizaines de sites brésiliens à exporter, au moment même où elle a suspendu ses importations américaines et européennes, ce qui devrait largement contribuer à augmenter les exportations vers la Russie. C’est en tout cas ce qu’à fait savoir l’Association brésilienne des producteurs de protéines animales qui s’est dit prête à augmenter de 50% ses exportations de volaille vers le marché russe, à 450.000 tonnes par an. Que ce soit donc pour la volaille, le porc ou le bœuf, le Brésil profite largement de l’embargo qui va, par ailleurs, faire augmenter les cours de ces produits comme a pu le constater l’association Le Marché du Porc Breton en début de semaine: «Le Brésil, seul pays agréé export pour la Russie, voit son cours du porc atteindre des sommets pour la période».

    Pour ce qui est de la viande bovine, elle est déjà le principal produit d’exportation du Brésil vers la Russie. De janvier à juin, le montant des exportations a déjà atteint 563 millions de dollars. Quand on sait que la Russie est le deuxième acheteur de viande de porc et de bœuf du Brésil, et qu’en 2013 le Brésil a déjà exporté pour plus de deux milliards d’euros de produits agroalimentaires vers la Russie ces chiffres pourraient rapidement augmenter cette année.
    Tous les secteurs sont concernés

    L’embargo russe sur les produits alimentaires ne touchent pas uniquement la filière viande. Sont également concernés le poisson, le fromage, le lait ainsi que les fruits et légumes. Et dans la course aux exportations sur l’ensemble de ces secteurs, l’Amérique Latine se place en très bonne position. Le Chili ainsi que l’Argentine sont de plus en plus sollicités par la Russie pour exporter du porc et du poulet mais également des fruits et légumes. Et, l’Argentine se présente également à la Russie comme une alternative à l’Europe pour l’importation de produits laitiers et de produits de la mer. C’est aussi le cas du Chili, dont le saumon pourrait à terme remplacer le fameux saumon norvégien.
    D’autres pays sont dans les starting-blocks

    La Turquie, l’Egypte, la Thaïlande, la Nouvelle-Zélande, la Suisse ou encore la Biélorussie se frottent également les mains depuis l’annonce de l’embargo russe. La Suisse souhaite par exemple développer et consolider ses relations commerciales déjà existantes avec la Russie pour le secteur des produits laitiers sans toutefois «exploiter des opportunités commerciales à court term» ont précisé les exportateurs helvétiques de produits laitiers. Moscou peut également compter sur son voisin et allié biélorusse qui est son premier fournisseur mondial de nourriture à hauteur de 2,7 milliards de dollars par an (environ 2 milliards d’euros). Selon la radio gouvernementale La Voix de la Russie, la Biélorussie s’est déclarée disposée, par la voix de son premier vice-ministre de l’Agriculture, à subvenir aux besoins russes en «remplaçant les pommes de terre hollandaises et les pommes polonaises».
    Une flambée des prix est à prévoir

    Si la Russie a décrété une interdiction totale d’importer des produits agroalimentaires occidentaux, s’approvisionner en produits alimentaires dans des pays bien plus éloignés pourrait au final lui coûter plus cher. Selon le Financial Times, l’embargo fera «mal à la Russie», et aura comme conséquence directe une flambée des prix pour les consommateurs russes. La popularité de Vladimir Poutine pourrait aussi être impactée s’il plombe le pouvoir d’achat des citoyens russes.
    infographie,

    Bien cordialement,

    jany

  24. jany dit :

    TU NE TUERAS POINT

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Qui peut comprendre la dimension des paroles de l’Esprit sans s’arrêter a la forme livresque qu’il nous en reste dans nos jours ?

    L’Esprit est une source au delà de la forme des images et des pensées que nous en avons, au delà du dogme, au-delà du conditionnement des multiples enseignements, il est la vie de l’univers, son intelligence, sa respiration, ses émotions, ses orages, sa lumière, son amour…

    Faut-il prendre a la lettre les paroles « Tu ne tueras point » ???

    L’homme doit respecter l’autre, le prochain, comme soi-même…
    Il doit respecter la vie…
    Dans ce sens il ne doit pas attenter a la vie des autres comme a la sienne sans prendre conscience de la gravite de son acte…

    Seul le déséquilibré, le forcené, l’obscurantiste, etc…n’a pas conscience de la dimension de son acte…

    Par contre, être le témoin de la torture, d’un génocide effroyable, d’actes qui n’ont plus rien d’humains, nécessite une réponse en accord avec les valeurs enseignées par l’Esprit, les valeurs de la vie, les valeurs du cœur…

    Répondre par la force, par les armes pour défendre l’opprimé, pour défendre le martyr, est aussi un acte de foi, celui de défendre les valeurs de la vie contre l’obscurantisme…

    L’homme qui tue pour défendre sa vie, défendre la vie de ses prochains, pour défendre la paix et l’harmonie de son pays, n’aura-t-il pas une lecture différente pour ses actes, même si en apparence ils sont répréhensibles ?

    Aujourd’hui le monde est violent, les valeurs de l’obscurantisme transgressent les valeurs de l’Esprit, les valeurs de la vie, pour en damner les âmes a la recherche du néant…

    Nous devons combattre l’obscurantisme pour permettre aux hommes de trouver la voie de l’éveil partout dans le monde…
    Chacun doit pouvoir être reconnu comme « tel », dans sa différence, dans sa relation a la vie, dans ses intimes convictions, dans ses aspirations…

    L’Éveil ne pourra venir que si les pays offrent a leurs administrés un cadre respectueux des valeurs de la vie et des aspirations de chacun…

    Le premier pas serait d’appeler a une grande conférence mondiale sur la paix pour défendre les valeurs de la vie et ainsi permettre a chaque nation de comprendre l’importance de trouver une forme de cadre de développement en accord avec leur histoire et leur environnement.

    Inachevé…

    Bien cordialement,

    jany

  25. jany dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Vous qui avez su marcher pour les valeurs de l’Esprit sur le chemin de Compostelle…

    Ne pourriez-vous pas reprendre votre bâton de pèlerin pour proposer aux pays du monde une Grande Conférence sur la Paix et de lutte contre le terrorisme ?

    Bien cordialement,

    jany

  26. Zwartepiet dit :

    Réponse à jany re: Les pays occidentaux ont-ils sous-estimé la menace djihadiste?

    Je suis plutôt d’avis que les médias occidentaux surestiment la « menace djihadiste ». On peut même parler d’un islamoterrorisme synthétique, fabriqué et activé par certains services secrets occidentaux –rappel:

    http://www.carnetjpr.com/2013/04/24/ump-le-danger-des-divisions/#comment-22054

    Aujourd’hui, les révélations de Trevor Aaronson refont surface, aux Etats-Unis, en jetant un « doute » sur la caractère endogène de la menace islamoterroriste aux Etats-Unis (et allieurs).

    Bref, une fois qu’on a fait le tri entre les agents-provocateurs islamistes, les intrigues ourdies par des officines de renseignement étrangères (souvenez-vous de Gladio…) et les véritables illuminés islamistes prêchant le djihad et la sharia… eh bien, la redoutable menace fait pschiiiit –pour paraphraser un ancien Président de la République (pour lequel je conserve d’ailleurs une grande estime). Il semblerait que le « Péril Vert » a succédé, dans la démonologie occidentale, au « Péril Jaune » de la fin du XIXème siècle… lorsque les peuples de race blanche envisageaient avec effroi leur envahissement par des hordes chinoises!

    S’il y a bien une menace terroriste qui fut dramatiquement sousestimée par nos éminents dirigeants-protecteurs, ce serait plutôt celle issue de l’extrême-droite islamophobe –rappel:

    http://www.carnetjpr.com/2011/09/14/lozere-la-ruralite-attractive/#comment-16822

    Anders Breivik n’a pas eu besoin de faire deux fois le tour de la terre, d’aller risquer de se faire tuer en Syrie –en passant par la Turquie, Israel, la Jordanie, la Malaysie, etc– pour assassiner 77 Norvégiens en plein coeur d’Oslo! Et, plus récemment, c’est le terrorisme russo-ukrainien qui fut « sousestimé »… Ici encore, les mesures draconiennes de sécurité en vigueur dans nos aéroports n’ont servi à rien: ce n’est pas une tablette transformée en bombe qui a détruit l’avion de la Malaysian Airlines et tué ses 283 passagers mais… un simple missile sol-air BUK.

    Qui sait, demain, ce sera peut-être au tour de Kim Jong-un, le sémillant leader nord-coréen, de tester les performances du système BUK… mais là encore, je crois savoir que la Corée du Nord n’est pas une « république islamique ».

    Quant à toute cette agitation au sujet d’ISIS et de la menace islamiste en Irak, elle ne consiste, à mon humble avis, qu’en un plan, une manoeuvre étatsunienne visant à faire pression sur la Turquie:

    Turkey and NATO on the brink of rupture as Israeli ship joins Gulf armada
    By Richard Cottrell

    http://endthelie.com/2012/02/13/turkey-and-nato-on-the-brink-of-rupture-as-israeli-ship-joins-gulf-armada/

    Souvenez-vous, cher jany, je vous en parlais déjà en 2010:

    http://www.carnetjpr.com/2010/10/13/deception-canadienne-a-lonu/#comment-12816

    Le Président turc, Recep Tayip Erdogan, élu confortablement avec 62% des suffrages, pourra se permettre la même « posture » que celle du Général de Gaulle en 1967 –lorsque celui-ci retira la France de l’OTAN… Aujourd’hui, confrontés à cette fâcheuse perspective de perdre un poids lourd de l’OTAN (la Turquie), les Etats-Unis cherchent désespérément un… lot de consolation. Un Kurdistan indépendant, qui aura vaillamment lutté pour son indépendance, sera promptement accueilli au sein de l’alliance nord-atlantique…

    Cordiales salutations de Bruxelles,
    Zwartepiet

  27. jany dit :

    LA PIERRE NOIRE DE LA MECQUE

    Pierre noire (islam)
    Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Pierre noire.

    Vue rapprochée d’une foule dense tentant de toucher un élément oval argenté surmonté d’une étoffe noire. On peut voir un bâtiment à colonnades dorées à l’arrière-plan
    Pèlerins essayant de toucher la Pierre noire enchâssée dans le coin sud-est de la Kaaba.

    La Pierre noire (arabe : الحجر الأسود al-Ḥajar al-Aswad, ourdou : سنگ سیاہ Sang-e-Sayah) est située dans l’angle sud-est de la Kaaba qui se trouve au centre de la mosquée al-Haram de La Mecque en Arabie saoudite. Elle est une relique islamique qui, selon la tradition musulmane, remonte à l’époque d’Adam et Ève1.

    La Pierre était vénérée dans l’Arabie préislamique. Elle fut placée intacte dans le mur de la Kaaba par le prophète Mahomet en 605, cinq ans avant sa première révélation. Elle s’est depuis cassée en plusieurs fragments qui ont été cimentés dans un cadre en argent dans le flanc de la Kaaba. Son apparence est celle d’une roche noire avec des teintes rougeâtres d’environ 30 cm de diamètre dont la surface a été polie par les mains de millions de pèlerins2. Selon la tradition islamique, elle serait tombée du ciel pour indiquer à Adam et Ève où construire un autel. Bien qu’elle ait souvent été décrite comme une météorite, son origine reste inconnue3.

    Les pèlerins font le tour de la Kaaba dans le cadre de la circumambulation (tawaf) faisant partie du Hajj. Beaucoup essayent de s’approcher et d’embrasser la Pierre noire pour reproduire le baiser qu’elle aurait reçue de la part de Mahomet4. S’ils ne peuvent pas l’atteindre, les pèlerins doivent alors se contenter de tendre la main droite vers la Pierre lors de leurs sept rotations autour de la Kaaba5.

    Sommaire

    1 Description physique
    2 Histoire et tradition
    3 Rôle rituel
    4 Symbolisme
    5 Théories scientifiques sur son origine
    6 Notes et références
    7 Liens externes

    Description physique

    La Pierre noire est composée de plusieurs fragments maintenus ensemble par un cadre en argent lui-même accroché à la Pierre par des clous en argent6. Certains des plus petits fragments ont été cimentés ensemble pour former les sept ou huit fragments visibles. La face exposée de la Pierre mesure environ 20 cm par 16. Sa taille initiale est inconnue car les données la concernant ont fortement changé et elle a subi de multiples modifications. Au Xe siècle, un observateur rapporta qu’elle mesurait une coudée de long (un peu plus de 46 cm). Au début du XVIIe siècle, les documents indiquent qu’elle mesurait 140 cm par 122. Ali Bey indiqua au XVIIIe siècle qu’elle avait une hauteur de 110 cm et Méhémet Ali rapporta que sa taille était de 76 cm en longueur par 44 cm en largeur3.
    Deux croquis l’un de face et l’autre en coupe de la Pierre noire. Le premier croquis montre plusieurs petites pierres de tailles et de formes différentes au centre d’un bloc plus important. Le second croquis montre la dépression dans laquelle se trouvent les pierres
    Croquis de la Pierre noire réalisé au milieu du XIXe siècle.

    La Pierre noire est décrite pour la première fois dans la littérature occidentale au XIXe siècle par des voyageurs européens qui visitèrent la Kaaba en se faisant passer pour des pèlerins. L’explorateur suisse Jean Louis Burckhardt visita La Mecque en 1814 et donna une description détaillée dans son livre Voyages en Arabie publié en 1829 :

    « Elle est de figure ovale irrégulière, à peu près de sept pouces de diamètre, et a une surface ondulée, composée d’une douzaine de petites pierres de dimensions et de formes différentes, bien jointes ensemble par une petite quantité de ciment, et parfaitement polie ; son aspect ferait croire qu’elle a été brisée par un coup violent en plusieurs morceaux, puis réunie de nouveau. Il est très difficile de déterminer avec exactitude la nature de cette pierre, dont la surface a été usée et réduite à son état actuel par les baisers et les attouchements de plusieurs millions de pèlerins, Elle me parut ressembler à une lave, contenant plusieurs petites particules hétérogènes d’une substance blanchâtre et d’une autre jaunâtre. Sa couleur actuelle est un brun sombre et rougeâtre, qui se rapproche du noir ; elle est entourée complètement d’une bordure composée d’une substance que je pris pour un ciment compact de poix et de gravier ; également de couleur brunâtre, mais un peu différente. Cette bordure qui sert à maintenir les morceaux détachés, a deux à trois pouces de large, et s’élève un peu au-dessus de la surface de la pierre. La pierre et la bordure sont bordées tout autour d’une plaque d’argent plus large en bas qu’en haut, et offrant des deux côtés un renflement considérable par en bas, comme si une partie de la pierre était cachée dessous. Le bas de cette plaque est garni de clous d’argent7,8. »

    Lors de sa visite de la Kaaba en 1853, Sir Richard Francis Burton nota :

    « La couleur m’a paru noire et métallique et le centre de la pierre était enfoncé de deux pouces par rapport à l’encadrement métallique. Les bords sont formés d’un ciment rouge sombre qui se trouve presque au niveau du métal et descendent vers le centre de la pierre. L’encadrement est maintenant formé d’une arche massive en or ou en argent doré. J’ai noté que l’ouverture où se trouve la pierre a une largeur d’un empan et de trois pouces7. »

    Anton von Laurin, le consul-général autrichien en Égypte, put étudier un fragment de la Pierre retiré par Méhémet Ali en 1817 et rapporta qu’elle avait un extérieur complètement noir et un intérieur gris-argenté légèrement granuleux où étaient incrustés de petits cristaux d’un matériau vert sombre. Il existe quelques points blancs et jaunes sur la face de la Pierre et elle est officiellement décrite comme étant complètement blanche à l’exception de la face.

    L’encadrement autour de la Pierre noire et la kiswa, l’étoffe entourant la Kaaba, ont été entretenus durant des siècles par les sultans ottomans du fait de leur rôle de Gardien des deux Mosquées saintes. Ces éléments sont périodiquement remplacés à cause de l’usure causée par les manipulations des pèlerins. Ils sont alors ramenés à Istanbul et conservés avec les Reliques Sacrées du palais de Topkapı9.
    Histoire et tradition
    Enluminure islamique représentant trois personnes portant des djellabas et des turbans de chaque coté d’un drap décoré. Les deux personnages situés le plus au fond soulèvent une étoffe noire révélant un mur de briques avec une porte fermée. Un septième personnage portant la même tenue se trouve au centre et tient une pierre circulaire noire se trouvant au milieu du drap tendu.
    Illustration de 1315 tirée du Jami al-tawarikh, inspirée du récit de la remise en place de la Pierre noire par Mahomet et les aînés des clans de La Mecque10.

    La Pierre noire était vénérée avant la période islamique. À l’époque de Mahomet, elle était déjà associée avec la Kaaba, un sanctuaire pré-islamique qui faisait l’objet de pèlerinages. Dans son livre, Islam: A Short History, Karen Armstrong avance que la Kaaba était dédiée à Houbal, une divinité nabatéenne, et qu’elle contenait 360 idoles qui représentaient soit les jours de l’année soit des effigies du panthéon arabique. Les cultures sémites du Moyen-Orient utilisaient traditionnellement des pierres inhabituelles pour marquer des lieux de vénération, une pratique reflétée tant dans la Bible que dans le Coran11. Une « pierre rouge » était associée avec la divinité de la ville de Ghaiman dans le sud de l’Arabie et il y existait une « pierre blanche » dans la Kaaba d’al-Abalat (près de la ville de Tabala, au sud de La Mecque). Les pratiques religieuses de cette époque étaient souvent associées avec la vénération des pierres, des montagnes, des formations géologiques particulières ou des arbres caractéristiques12. La Kaaba marquait l’endroit où le monde sacré rencontrait le monde profane et la Pierre noire était un symbole supplémentaire de ce contact entre le divin et le terrestre13.

    On attribue à Mahomet l’installation de la Pierre noire dans le mur de la Kaaba. Un récit issu du Sirah Rasul Allah de Ibn Ishaq relate comment les clans de La Mecque ont rénové la Kaaba à la suite d’un incendie qui avait partiellement détruit la structure en 605. La Pierre noire avait temporairement été retirée pour faciliter les travaux. Les clans n’étaient cependant pas d’accord pour savoir lequel d’entre-eux aurait l’honneur de remettre la Pierre noire à sa place. Ils décidèrent de confier cette tâche au premier homme qui entrerait dans le sanctuaire et cette personne fut Mahomet, alors âgé de 35 ans, cinq ans avant qu’il n’ait sa première révélation. Il demanda qu’on lui apporte une étoffe et plaça la Pierre noire en son centre. Les aînés des clans prirent les coins du drap et l’emmenèrent au bon endroit. Mahomet prit alors la Pierre et la remit en place, satisfaisant ainsi l’honneur de tous les clans14.

    La Pierre subit plusieurs profanations et dommages au cours des siècles. Elle aurait été touchée et fracassée par une pierre lancée par une catapulte durant le siège omeyyade de La Mecque en 756. Les fragments furent rassemblés par Abd Allah ibn Zubayr avec un ligament en argent14. En janvier 930, la Pierre fut volée par des Qarmates qui l’emmenèrent dans leur base à Hajar (actuel Bahreïn). Selon l’historien ottoman du XIXe siècle, Qutb al-Din, le chef des Qarmates Abu Tahir al-Qarmati plaça la Pierre noire dans sa propre mosquée, le Masjid al-Dirar, avec l’intention de détourner le Hajj de La Mecque. Cela échoua car les pèlerins continuèrent de vénérer l’emplacement où se trouvait la Pierre15.

    Selon l’historien du Xe siècle, Al-Juwani, la Pierre fut rendue 23 ans plus tard en 952. Les Qarmates conservèrent la Pierre noire et demandèrent une forte rançon aux Abbassides. Elle fut emballée dans un sac et envoyée à la mosquée du vendredi de Koufa avec un message indiquant « Par ordre nous l’avons prise et par ordre nous l’avons ramenée ». Son enlèvement et son déménagement causèrent de nouveaux dommages et la pierre fut brisée en sept morceaux11,16,17. D’après Qutb al-Din, Abu Tahir « fut atteint par la gangrène, sa chair fut dévorée par les vers et il mourut dans d’atroces souffrances15 ».

    Au XIe siècle, un homme supposément envoyé par le calife fatimide Al-Hakim bi-Amr Allah, tenta de briser la Pierre noire mais fut immédiatement tué sans qu’il n’ait eu le temps de causer de gros dégâts15. Selon Johann Ludwig Burckhardt, quelqu’un macula la Pierre noire avec des excréments en 1674 pour que « quiconque l’embrasse ait la barbe souillée ». Les Perses chiites furent suspectés d’être responsables mais Richard Francis Burton doutait qu’ils soient les coupables ; il attribua l’acte à « quelque juif ou grec qui risqua sa vie pour satisfaire une furieuse intolérance18 ».

    L’historien Maurice Gaudefroy-Demombynes rapporte que lorsque les wahhabites prirent La Mecque aux forces ottomanes vers 1800, ils saccagèrent la Kaaba et foulèrent la Pierre noire de leurs pieds19.
    Rôle rituel

    Lors du Hajj les pèlerins doivent faire sept fois le tour de la Kaaba dans le sens inverse des aiguilles d’une montre (tawaf). Ils tentent d’embrasser la Pierre noire sept fois, une pour chaque rotation. La Pierre noire en elle-même n’est ni adorée, ni vénérée par ces pèlerins, ce rite leur permet de reproduire les actions de Mahomet pour en perpétuer sa tradition. Du fait de la forte affluence actuelle, il est impossible que tout le monde puisse embrasser la pierre et il est donc acceptable pour les pèlerins de simplement tendre la main dans la direction de la Pierre à chaque tour de la Kaaba. Certains disent même que la Pierre noire doit simplement être considérée comme un repère, utile pour garder le compte des circumambulations réalisées20.

    Dans Dawn in Madinah: A Pilgrim’s Progress, l’érudit Muzaffar Iqbal décrivit son expérience avec la Pierre noire lors de son pèlerinage à La Mecque :

    « À la fin de la seconde [circumabulation de la Kaaba], j’ai profité de l’un de ces moments extraordinaires qui se produisent parfois autour de la Pierre noire. Alors que j’approchai l’Angle, la large foule fut soudainement repoussée par un homme corpulent qui venait juste d’embrasser la Pierre noire. Cela a créé un mouvement de recul et une ouverture temporaire autour de la Pierre noire alors que je m’en approchai ; j’ai rapidement saisi l’opportunité, récité Bismillahi Allahu akbar wa lillahi-hamd [« Au nom de Dieu, Dieu est le plus grand et toutes les louanges sont à Dieu »], posé mes mains sur la Pierre noire et je l’ai embrassée. Des milliers de lignes d’argent ont scintillé, la Pierre a brillé et quelque chose s’est réveillé au plus profond de moi. Quelques secondes sont passées puis j’ai été repoussé par le garde21. »

    Symbolisme

    La tradition islamique indique que la Pierre serait descendue du Paradis pour montrer à Adam et Ève où construire un autel qui devint le premier temple sur Terre. Les musulmans considèrent que la pierre était initialement pure et d’un blanc étincelant mais qu’elle est devenue noire à cause des péchés humains22. L’autel d’Adam et la pierre auraient ensuite disparu lors du Déluge de Noé. Selon Tabari (Ta’rikh, I, 193-194), la Kaaba, pourtant situé dans un bas fond, échappe au Déluge (sourate LIV – Cor. VI, 6) ainsi que la pierre noire encastrée : la construction et la pierre noire sont « exhaussées au ciel ». Ibrahim l’aurait ensuite retrouvée sur le site original de l’autel d’Adam lors d’une révélation de l’archange Gabriel11. Ibrahim ordonna alors à son fils Ismaël, qui était un ancêtre de Mahomet, de construire un nouveau temple, la Kaaba, pour accueillir la Pierre23.

    L’islam interdit formellement l’idolâtrie. Les musulmans considèrent que le rôle de la Pierre dans le Hajj est purement symbolique et n’accordent aucun pouvoir à la pierre en elle-même. Un hadith rapporte que lorsque le second calife Omar ibn al-Khattâb (580-644) embrassa la Pierre, il déclara devant l’assemblée réunie : « Je sais que tu es une pierre et que tu ne peux ni apporter profit ni porter préjudice. Si je n’avais pas vu le messager d’Allah [Mahomet] t’embrasser, je ne t’aurais pas embrassée24 ». La plupart des musulmans suivent l’exemple d’Omar ; cela n’indique cependant pas un manque de respect pour la Pierre noire mais simplement la croyance que le bien et le mal sont uniquement dans les mains de Dieu. En 1911, Muhammad Labib al-Batanuni écrivit que la pratique pré-islamique de vénération des pierres (y compris de la Pierre noire) n’apparut pas parce que ces pierres sont « sacrées en tant que telles mais parce que leur relation à quelque chose est sainte et respectée25 ». L’érudit islamique indien Muhammad Hamidullah résuma la signification de la Pierre noire :

    « Le Prophète a nommé la (Pierre noire) la « main droite de Dieu » (yamin-Allah) et à dessein. De fait, quelqu’un y pose la main pour conclure un pacte et Dieu obtient ainsi notre pacte d’allégeance et de soumission. Dans la terminologie islamique, Dieu est notre roi et … dans (son) royaume il y a une métropole (Umm al-Qurra) et naturellement un palais s’y trouve (Bait-Allah, maison de Dieu). Si un sujet veut témoigner de sa loyauté, il doit se rendre au palais royal et conclure personnellement un pacte d’allégeance. La main droite du Dieu invisible doit être symboliquement visible. Et cela est le al-Hajar al-Aswad, la Pierre noire de la Kaaba26. »

    Des vues littéraires de la Pierre noire ont cependant émergé au cours des dernières années. Une petite minorité accepte de manière littérale un hadith allégorique qui affirme que « la Pierre apparaîtra le Jour du Jugement avec des yeux pour voir et une langue pour parler et témoignera en faveur de ceux qui l’ont embrassée avec une dévotion sincère et se prononcera contre ceux qui ont bavardé ou eu des paroles profanes durant leur circumambulation de la Kaaba25 ».
    Théories scientifiques sur son origine

    La nature de la Pierre noire a fait l’objet de nombreux débats. Elle a été décrite comme un basalte, une agate, un morceau de verre naturel ou plus fréquemment comme une météorite. Paul Partsch, le conservateur de la collection minéralogique impériale austro-hongroise, a publié la première étude historique de la Pierre noire en 1857 et privilégiait une origine météoritique. Robert Dietz et John McHone ont proposé en 1974 que la Pierre noire était en fait une agate en s’appuyant sur ses caractéristiques physiques et sur le rapport d’un géologue arabe indiquant que la Pierre contient des bandes de diffusion caractéristiques clairement visibles3. Un indice significatif quant à sa nature est fourni par un compte-rendu de la récupération de la Pierre en 951, 21 ans après qu’elle eut été volée : selon un chroniqueur, la Pierre pouvait flotter dans l’eau. Si ce récit est correct alors la Pierre noire ne peut être une agate, une lave basaltique ou une météorite et cela pourrait laisser penser qu’elle serait formée de verre ou de ponce6.

    Elsebeth Thomsen de l’université de Copenhague a avancé une hypothèse différente en 1980 en suggérant que la Pierre serait un fragment de verre ou une impactite formé par l’impact d’une météorite il y a quelque 6 000 ans à Wabar27 dans le désert du Rub al-Khali à 1 100 km à l’est de La Mecque. Les cratères de Wabar sont connus pour abriter des blocs de verre créés par la chaleur et la pression de l’impact et mélangés à des billes d’un alliage de fer et de nickel issus de la météorite (dont la plus grande partie fut détruite lors de l’impact). Certains de ces blocs sont composés de verre noir brillant avec un intérieur blanc ou jaune et des cavités lui permettant de flotter sur l’eau. Les scientifiques n’apprirent l’existence de ces cratères qu’en 1932 mais ils étaient situés près d’une route caravanière venant d’Oman et ils étaient très probablement connus par les habitants du désert. La région était certainement réputée car dans un ancien poème arabe, Wabar ou Ubar (également connue comme la « cité des mille piliers ») était le site d’une fabuleuse cité qui fut détruite par le feu divin à cause de l’immoralité de son roi. Il est donc tout à fait probable que les habitants de la région aient assisté à l’impact si l’âge estimé des cratères est correct6. Néanmoins une analyse scientifique réalisée en 2004 indique que l’impact aurait eu lieu il y a moins de 300 ans bien plus récemment que ce que l’on pensait jusque-là28. L’hypothèse météoritique est donc aujourd’hui considérée comme douteuse et le Musée d’histoire naturelle de Londres suggère qu’il pourrait s’agir d’une pseudométéorite, une roche terrestre à laquelle on attribue à tort une origine extraterrestre29.

    *****************
    Il est bon que chacun connaisse l’origine de cette Pierre Noire qui est plus un symbole qu’une réalité de la manifestation divine…
    L’islam interdit formellement l’idolâtrie, cette Pierre Noire fait pourtant l’objet de nombreux pèlerinages dans le monde…

    Bien cordialement,

    jany

  28. jany dit :

    Cher Zwartepiet,

    Vous écrivez:
    « S’il y a bien une menace terroriste qui fut dramatiquement sousestimée par nos éminents dirigeants-protecteurs, ce serait plutôt celle issue de l’extrême-droite islamophobe –rappel: »

    Personnellement, je ne crois pas a cette version des faits, l’affaire de « Anders Breivik » montre un homme desequilibre….

    L’occident n’est pas islamophobe car l’occident ne connait pas la culture de l’islam.
    Les jeunes français issus de l’immigration ne connaissent pas non plus l’islam, ce qu’ils en connaissent ce sont quelques mots croisés lors d’un repas familial ou entre ami.

    Ce que rejette la plupart des occidentaux c’est la violence qui vient de cette jeunesse en recherche d’existence…

    Inachevé,

    Je reviendrai pour vous répondre.

    Bien cordialement,

    jany

  29. jany dit :

    Cher Zwartepiet,

    Vous écrivez:
    « S’il y a bien une menace terroriste qui fut dramatiquement sousestimée par nos éminents dirigeants-protecteurs, ce serait plutôt celle issue de l’extrême-droite islamophobe –rappel: »

    Personnellement, je ne crois pas a cette version des faits, l’affaire de « Anders Breivik » montre un homme desequilibre….

    L’occident n’est pas islamophobe car l’occident ne connait pas la culture de l’islam.
    Les jeunes français issus de l’immigration ne connaissent pas non plus l’islam, ce qu’ils en connaissent ce sont quelques mots croisés lors d’un repas familial ou entre ami.

    Ce que rejette la plupart des occidentaux c’est la violence qui vient de cette jeunesse en recherche d’existence… …

    Inachevé,

    Je reviendrai pour vous répondre.

    Bien cordialement,

    jany

  30. jany dit :

    Cher Zwartepiet,

    Nous pouvons critiquer la politique étrangère des États-Unis qui a fait beaucoup d’erreur dans le passe, mais reconnaissons que sa logistique répond présent quand le monde à besoin d’aide…

    L’Iraq a été déstabilisé dans le passe, aujourd’hui nous récoltons le djihadisme, l’extrémisme et l’obscurantisme a la place de la modernité.
    Cette modernité qui aurait pu permettre aux peuples de s’émanciper.

    Nous avons déstabilisé aussi la Libye, la Syrie, en donnant la préférence a des mouvements inconnus.
    Pourquoi n’avons-nous pas laissé la diplomatie et le dialogue parler a la place des armes ?
    Il n’est pas question de garder en place les régimes totalitaires, mais de les amener a changer.

    Le djihadisme existe bien dans le monde, peut-être pas en Belgique (selon vous), il prend naissance localement en créant de petits groupes qui rapidement se cherchent des alliés auprès de groupes internationaux plus structurés…

    D’où l’importance de les contrôler et de leur ôter tous leurs moyens d’agir avant qu’ils décident de semer la terreur.
    Certains pays arrivent a contrôler ces groupuscules qui n’ont rien de religieux, les djihadistes et les extrémistes combattent autant l’islam que les valeurs occidentales, ils prônent l’obscurantisme et la néantisation de la société… Leur discours est celui de la haine, celui de la violence, celui de la déraison…

    Personne ne détient la « vérité », que l’on soit de Gauche ou de Droite, religieux ou pas…
    C’est notre ouverture a la vie, notre ouverture aux autres (aux prochains), notre ouverture au dialogue, qui permettra a la société et a chacun de trouver un chemin d’éveil.

    Bien cordialement,

    jany

  31. Dominique M dit :

    Bonjour m.r,
    bonjour à tous,
    En ce 17 août 2014, peut-on s’attendre à ce que les choses bougent?
    Les elements de langage de M, MOSCOVICI dans le JJDD sont symptomatiques du malaisé sociliste vis a vis de la situation en France. Contorsions febriles entre la réalité qui s’impose, la reference aux vieilles lunes socialistes et la nécessité d’un discours conforme à ses ambitions de commissaire européen. La France ne gagne pas en crédibilité vis a vis de ses partenaires européens en imposant un tel personnage pour participer à la Commission Europeenne…
    Encore quelques jours à attendre pour évaluer le fantasme socialiste dans les discours à La Rochelle, et la volonté du gouvernement à agir dans l’intérêt de la
    France dans la prise de parole aux journées du MEDEF. Aura t’on droit a l’annonce d’un nouveau pacte? Histoire dallonger le catalogue des annonces solennelles appelees à rester lettres mortes.
    Quant à l’opposition républicaine et à sa capacité à incarner le renouveau français, on pourra en juger selon le travail fait cet été.
    Bonne journée,
    Dominique M

  32. jany dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Les sénatoriales approchent !

    Profitez de ce temps de repos pour bien vous préparer…

    Prières: On obtient rien si l’on ne demande rien ou si l’on ne montre pas ses aspirations…
    Promenades et Méditations: L’harmonie du corps, du cœur et de l’esprit améliore la relation…
    Massages: Afin d’éliminer les tensions inutiles…
    Nourriture: Pas trop de lourdeurs et pourquoi pas de la gelée royale pour montrer un air coquin…

    Et bien sur, pensez au relationnel…

    Un destin cela se prépare…

    Bien cordialement,

    jany

  33. jany dit :

    Le pape François justifie une intervention en Irak pour «arrêter» les djihadistes

    Home ACTUALITE International
    Par Jean-Marie Guénois
    Mis à jour le 18/08/2014 à 20:13
    Publié le 18/08/2014 à 19:55

    Le pape François a «pesé» ses mots pour rappeler que la solution de l’intervention militaire – un mot qu’il n’utilise pas – pouvait être une option de dernier recours.

    INFOGRAPHIE – Pour le Souverain Pontife, une intervention internationale en Irak sous l’égide de l’ONU pour arrêter «l’agression injuste» des djihadistes est «licite».
    Publicité

    HipanemaDonnez du peps à vos tenues
    Je craque
    1/5

    Dans l’avion qui le ramenait, lundi, de Séoul à Rome, le pape François a répondu aux journalistes sur la situation en Irak où il était interrogé sur les «bombardements américains» en cours contre des djihadistes. Pour François, une intervention est «licite» pour «arrêter» ce qu’il dénomme «l’agresseur injuste», mais sans nommer pour autant les djihadistes musulmans. C’est la première fois qu’il le reconnaît, même s’il exclut la notion de «bombardement» ou de «guerre», estimant qu’il est du ressort de l’ONU – et non d’«un seul pays» qu’il ne cite pas, à savoir les États-Unis – de décider des moyens à mettre en œuvre.

    Voici sa réponse complète: «Dans ces cas où il y a une agression injuste, je peux seulement dire qu’il est licite d’arrêter l’agresseur injuste. Mais je souligne le verbe “arrêter”! Je ne dis pas “bombarder” ou “faire la guerre”… Je dis “l’arrêter” ! Les moyens pour savoir comme l’arrêter devront être en effet évalués. Mais arrêter l’agresseur injuste est licite.»
    «Arrêter l’agresseur injuste»

    Mais il a aussitôt complété sa réponse: «Nous devons avoir en mémoire combien de fois, sous le prétexte d’arrêter l’agresseur, tant de puissances se sont emparées de peuples et ont mené de vraies guerres de conquête… Car une nation, à elle seule, ne peut juger comment arrêter l’agresseur injuste. Ce fut du reste l’idée fondatrice des Nations unies après la Seconde Guerre mondiale. C’est donc bien dans cette enceinte que l’on doit discuter et se demander: “Il y a un agresseur injuste? Il semble que oui. Alors, comment l’arrêter?”»
    Les familles chrétiennes ayant trouvé refuge dans l’église de Mar Elias, dans le quartier d’Ankawa à Erbil, font la queue dans l’attente d’une aide humanitaire.

    Le Pape a donc «pesé» ses mots pour rappeler que la solution de l’intervention militaire – un mot qu’il n’utilise pas – pouvait être une option de dernier recours. Elle est prévue par la doctrine de l’Église pour raison de légitime défense quand tous les moyens de la négociation ont été épuisés et à condition qu’elle soit proportionnée au type d’agression. Il a également tourné sa réponse, insiste-t-on dans son entourage, pour rappeler qu’en aucun cas un seul pays – les États-Unis en l’occurrence – ne pouvait décider ce qu’il convient de faire.

    Reste toutefois, et malgré toutes ces nuances et précautions, indique une autre source proche du Pape, que c’est «la première fois» depuis le début de cette crise que François justifie le principe d’une «intervention» d’opposition à l’agresseur, sous la conduite de l’ONU. Cette même source insiste enfin sur le vocabulaire utilisé. Le mot italien fermare signifie «arrêter» et non pas «stopper». Certaines traductions françaises, issues de l’anglais «to stop», laissent trop entendre qu’il s’agit d’une action militaire, «ce qui n’est pas la pensée» de François.
    «Tous sont égaux devant Dieu»

    Dans le second temps de sa réponse, le Pape a choisi de rebondir sur le terme de «minorités» qui avait été utilisé dans la formulation de la question: «Les minorités… certains me disent, “les chrétiens”, les “pauvres chrétiens”… C’est vrai, ils souffrent. Ensuite, on me dit, “les martyrs”. Oui, mais il y en a tellement des martyrs. Or là-bas, il y a des hommes et des femmes, des minorités religieuses qui ne sont pas toutes chrétiennes. Et tous sont égaux devant Dieu. Arrêter l’agresseur injuste est donc un droit de l’humanité, mais c’est aussi un droit de l’agresseur d’être arrêté pour qu’il ne fasse pas de mal.»

    Questionné alors sur un voyage possible en Irak, il a affirmé sa «disponibilité» et il a même confirmé l’information révélée par Le Figaro jeudi dernier, selon laquelle il fut sérieusement envisagé que l’avion papal se pose lundi quelques heures à Erbil, la capitale du Kurdistan irakien, lors de son vol de retour de Corée: «Oui, je suis disponible», a-t-il répondu sans hésiter. Ajoutant: «Je pense que je peux vous dire que quand nous avons entendu parler avec mes collaborateurs de cette situation des minorités religieuses, nous avons aussi évoqué la possibilité, si cela était nécessaire, d’y aller en rentrant de Corée. Tel est le sens de ma disponibilité et telle est ma réponse: je suis disponible, mais, en ce moment, ce n’est pas la meilleure chose à faire. Je suis disposé à cela.»

    ************************
    L’Église nous montre qu’il est nécessaire de réagir quand la paix est en danger, quand les peuples souffrent sous le joug de l’obscurantisme des djihadistes.

    Ne laissons pas bruler par la folie des djihadistes tout ce qui a été fait jusqu’à nos jours.

    Réagissons au nom de l’humanité, pour l’avenir des peuples, pour nos valeurs qui tendent vers l’épanouissement des hommes dans un cadre de paix…

    Bien cordialement,

    jany

  34. Zwartepiet dit :

    Réponse à jany re: L’occident n’est pas islamophobe car l’occident ne connait pas la culture de l’islam.

    Une affirmation plutôt contradictoire de votre part, cher jany: en effet, l’ignorance est un ingrédient fondamental de la phobie –quelle qu’elle soit: xéno-phobie, homo-phobie, judéo-phobie et islamo-phobie. L’islamophobie gagne, chaque jour, du terrain en Occident, tant en Europe qu’aux Etats-Unis… Rappelez-vous cet agitateur évangéliste américain qui boutait le feu à un monticule d’exemplaires du Coran! Et, ici en Europe, le leader hollandais, Geert Wilders, islamophobe notoire, qui compare ce même Coran à… Mein Kampf, d’Adophe Hitler!! Et, en Suisse, où on a appelé les électeurs à voter contre de nouvelles mosquées… La Corse, enfin, où on tire gaiement sur les immigrés et les mosquées:

    http://www.bladi.net/corse.html

    Re: Nous avons déstabilisé aussi la Libye, la Syrie, en donnant la préférence a des mouvements inconnus.
    Pourquoi n’avons-nous pas laissé la diplomatie et le dialogue parler a la place des armes ?

    En ce qui concerne la Libye, on peut admettre qu’elle s’est « déstabilisée » toute seule, sans le secours de l’Occident… Observez sa géographie: la Libye est prise en sandwich entre la Tunisie et l’Egypte, deux pays dont les régimes autocratiques et népotiques se sont effondrés dans les mois qui ont précédé la chute du Colonel Kadhafi. En ce qui concerne la Syrie, les chancelleries occidentales se contentent de suivre les instructions de Tel Aviv, c’est-à-dire que ce sont les intérêts d’Israel qui prévalent avant tout. L’Occident soutient donc le régime agonisant de Bashar El-Assad comme… la corde soutient le pendu!

    Mais réjouissez-vous, cher jany: en Ukraine, ce sont –pour l’instant– la « diplomatie et le dialogue » qui l’emportent sur le fracas des armes… Il est vrai qu’une telle évolution a nécessité la mise à l’écart de nos amis ‘ricains: John Kerry ne fut pas convié à la dernière réunion de Berlin sur l’Ukraine.

    Re: Certains pays arrivent a contrôler ces groupuscules [djihadistes] qui n’ont rien de religieux, les djihadistes et les extrémistes combattent autant l’islam que les valeurs occidentales, ils prônent l’obscurantisme et la néantisation de la société… Leur discours est celui de la haine, celui de la violence, celui de la déraison…

    « Certains pays », comme vous dites… et quels sont ces pays admirables, je vous prie? Ne dites rien: laissez-moi en dresser l’inventaire:

    Les Etats-Unis, que j’ai rebaptisé « Goulag Disneyesque »: « Obama » pour le côté « Disneyesque » et… « Ferguson, Missouri », pour le côté « goulag »(*). Mais aux Etats-Unis, il n’y a que 2.8 millions d’Arab-Americans –d’Américains d’origine arabe. l’essentiel des 18% de Musulmans américains sont des Noirs convertis (le plus souvent en prison). Les Français souhaitent-ils prendre les Etats-Unis comme modèle pour résoudre leurs propres difficultés migratoires et religieuses?

    Israel. Un pays également confronté à la menace, au terrorisme islamique, depuis sa fondation en 1948 –et même depuis les années 1920 quand les Palestiniens combattaient violemment la colonisation juive imposée par les Britanniques… Mais en quoi la situation française est-elle semblable au conflit proche-oriental? Par delà le discours islamo-djihadiste, les organisations palestiniennes et arabes hostiles à Israel mènent, en réalité, un combat anticolonial. Il s’agit d’un conflit essentiellement géopolitique. Les arabo-musulmans de France ne s’inscrivent pas du tout dans un tel contexte: ils ne revendiquent pas des terres et des villages français dont ils auraient été expulsés au cours des 80 dernières années!

    Il est donc fallacieux de la part d’Israel et de ses relais dans l’intelligentsia française (et belge, italienne, hollandaise,…) d’établir un parallèle entre le combat d’Israel et celui des pays européens. Il est non seulement fallacieux mais criminel de fomenter de la sorte une israélisation de la France (et de ses voisins européens). Une telle machination convient sans doute aux intérêts médiatiques d’Israel –dans la mesure où la synchronisation des opinions publiques européenne et israélienne conduit à une identification des Européens aux Israéliens– mais elle ne convient certainement pas aux intérêts de l’immense majorité des Européens.

    L’importation du conflit israélo-arabe en Europe et en France en particulier n’est donc pas uniquement le fait de quelques agents-provocateurs manipulés par nos services de renseignement, il résulte aussi des intrigues et des agitations de nos islamophobes professionnels –exemples:

    http://www.fiammanirenstein.com/
    http://en.wikipedia.org/wiki/Alexandre_del_Valle

    On doit encore ajouter à cette liste les pays maghrébins épargnés jusqu’ici par le « Printemps arabe »: l’Algérie et le Maroc. Autant pour des pays comme la France et la Belgique, les djihadistes ne représentent qu’une nuisance sociopolitique à suivre du coin de l’oeil, autant, pour le Maroc et l’Algérie, l’islamisme représente une réelle menace, une sérieuse subversion politique et sécuritaire.

    En effet, personne ne saurait prendre au sérieux un « coup d’état islamique » en France –ou en Belgique, aux Pays-Bas ou ailleurs en Europe. On ne voit pas comment un groupuscule de djihadistes pourrait renverser la monarchie belge et instaurer ici, en Belgique, la… charia!?! S’il y a bien des groupuscules qui menacent véritablement la pérennité de l’Etat belge, ils sont plutôt à chercher du côté des indépendantistes flamands; d’extrême-droite et islamophobes.

    Au Maroc et en Algérie, en revanche, la menace islamiste doit être prise au sérieux –mais, ici encore, cela ne saurait justifier l’importation des méthodes militaro-policières de ces deux pays chez nous, en Europe! Car on ne saurait combattre et mettre sur le même pied une « nuisance » politique et une véritable menace capable de déstabiliser l’Etat (marocain, algérien).

    Constatons enfin que les véritables menaces (de déstabilisation politique) auxquelles font face le Maroc et l’Algérie sont exclusivement internes et domestiques: ce n’est pas de France ou de Belgique que viendront les révolutionnaires djihadistes déterminés à renverser les régimes marocain ou algérien! C’est un obscur étudiant tunisien, Bouazizi, qui, en s’immolant en Tunisie, a déclenché la révolution –ce ne furent pas les dissidents politiques tunisiens, réfugiés à Londres ou ailleurs en Europe, qui ont téléguidé la chute de Ben Ali… Idem pour l’Egypte de Moubarak, idem pour l’Iran du Shah, idem pour la Syrie d’el-Assad…

    Cordiales salutations,
    Zwartepiet

    (*) http://www.theguardian.com/world/2014/aug/19/police-officer-shooting-st-louis-dead-knife

  35. François dit :

    jany dit :

    « 8 août 2014 à 17 h 29 min
    François Hollande devrait partir, je suis de votre avis comme certainement une majorité de français…L’histoire nous racontera la suite… Cette personne se cache… L’incompétence et surtout la structure de sa personnalité montrent qu’il n’est pas conscient de ses responsabilités… »

    Et pourquoi pas aussi le retour de la grande muette Balinaise !
    Bien à vous, mais de GAUCHE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  36. jany dit :

    Francois dit:

    « Et pourquoi pas aussi le retour de la grande muette Balinaise ! »

    Qui est la grande muette balinaise ?

    Merci

    jany

  37. jany dit :

    Francois,

    Chacun est libre d’avoir des sentiments de droite ou de gauche, par contre la situation du pays tourne a la catastrophe notamment dans les domaines sociaux…

    Mme Aubry qui est de gauche dit que le problème c’est Hollande, elle a son point de vue aussi qui peut se comprendre.

    Personnellement, je ne critique jamais un homme politique avec vulgarité…
    Comme beaucoup, j’aurais préféré que Hollande réussisse plutôt que de voir sombrer notre pays.

    Il y a de nombreuses voies de développement, nous devons sortir du statu quo idéologique pour nous ouvrir a une économie plus dynamique et porteuse d’espoir…

    L’espoir pour les entreprises, l’espoir pour les jeunes, l’espoir pour les chômeurs…

    Nous arriverons a sortir de l’impasse en appelant tous les acteurs sociaux a un dialogue constructif…

    Redonnez de l’espoir a la France, c’est le but premier de nos gouvernants, pas de semer la zizanie…

    Bien cordialement,

    jany

Laisser un commentaire