Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

2 commentaires

  1. MARONNE dit :

    Des propos « nature », je ne vois pas ce dont il s’agit.
    Qu’est-ce qu’une arrière pensée?
    En tout cas il y a des élections sénatoriales bientôt
    Cordialement

  2. Dominique M dit :

    Bonjour M.RAFFARIN,
    Bonjour â tous,
    Plongée pendant quelques jours dans la ruralite. La noblesse de sang n’a plus son autorité d’antan, mais elle a été remplacée par un autre pouvoir de même nature. Il s’agit de ces familles qui verrouillent les différents mandats locaux depuis plusieurs générations. Renouvellement de mandats à vie avant transmission par nepotisme survivant aux heures noires de la collaboration, main mise sur la désignation des gestionnaires des collectivités locales tissant ainsi un réseau de dévoués. Main mise sur la communication locale et « droit de regard » sur toutes les initiatives, publiques comme privées. C’est tellement
    facile de dissuader une implantation qui déplaît pat quelques interventions en
    sous main auprès de l’administration de tutelle, des attributeurs de subventions,
    Ou d’imposer l’embauche de protégés en échange d’un soutien très utile…
    Parfois jusqu’à booster un fils, un neveu et même sa jeune maîtresse ou le rejeton de la maîtresse officielle. Démocratie toute relative qui n’a rien à envier avec les rouages de la democraie en zone urbaine…
    Quand aux projets, art consommé de privilégier celui qui permettra d’obtenir le meilleur panachage de subventions, de faire travailler ses réseaux, de l’inauguer avec un ministre et tous les obligés qui se presseront autour du buffet en applaudissant aux discours d’autosatisfaction et de congratulations
    mutuelles, même si au final la réalisation n’offre qu’un faible bénéfice
    pour le développement local ou l’amélioration de la vie des administrés.
    M. RAFFARIN, vous évoquiez il ya peu le rôle de chef de projet que devrait jouer désormais un sénateur. Il faudrait que ce soit avec une véritable exigence de la bonne utilisation de l’argent public.
    Bonne journée,
    Dominique M

    officielle pour un mandat de député, voire un portefeuille de secrétaire d’Etat…Quant à la politique locale, plethore d’études en tout genre annoncées de façon mediatique et réalisées trop souvent par les mêmes cabinets pratiquant des rapports en copier coller, rapports erminant sur les étagères des archives en sous sol des mairies ou de l’hôtel du conseil général

Laisser un commentaire