Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

2 commentaires

  1. carole dit :

    Dios, je viens de lire que notre cher ami Jacques n’était plus.
    Je suis profondément et sincèrement peinée de sa disparition.
    Il me manquera énormément ce grand amoureux de la mer.
    Je continuerai à dénoncer ce qui lui tenait tant à coeur, les budgets des petits comptables concernant particulièrement la Défense et la dégradation de notre pays qu’il aimait tant.
    Pax vobiscum Jacques.
    Une pensée très très affectueuse à tous ses proches.

    Carole

  2. Marcel Bidochon dit :

    Monsieur le Premier Ministre,

    Toujours un vrai plaisir de lire vos reflexions, qui nous informent sur l’état de la France, loin de le langue de bois, et du microcosme de l’Ile-de-France.

    Avec mes compliments;

    Marcel,

    P.S. : il me semble qu’il onviendrait écrire « s’y laisser enfermer » et non « s’y laissé ».

Laisser un commentaire