Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

7 commentaires

  1. BONFILS dit :

    Monsieur RAFFARIN,
    Je pense que vous avez entièrement raison.
    Néanmoins, je trouve qu’il y a beaucoup trop de députés à l’Assemblée Législative et de sénateurs au Sénat.
    Je crois qu’il faudrait réduire le nombre pour rendre les débats plus faciles et pour réduire les dépenses.
    Très respectueusement

  2. coquelet dit :

    L’Express veut s’attaquer aux privilèges… Par où commencer? Les conducteurs de train? les pilotes d’avion? les sénateurs? les notaires? les Profs d’Université? Manuel V. Bon courage… Donc on va sagement attendre que la France soit vraiment au fond du trou !!!!

  3. SIGUIER dit :

    Monsieur le Premier Ministre,

    Le Sénat ne doit pas être supprimé mais des réformes sont peut être nécessaires pour que les sénateurs jouent un rôle encore plus pertinent dans les départements. Le fait que les sénateurs soient élus par les grands électeurs et non par le peuple ; peut améliorer la représentation de tous les français et de tous les territoires. La préparation de l’alternance est indispensable et je vous souhaite toute la réussite que vous méritez par les très nombreuses actions que vous menez et qui contribuent au développement des emplois et des relations d’affaires à l’international.

  4. Dominique M dit :

    Bonjour M.Raffarin,
    Bonjour à tous’
    Je ne lis plus L’Express de puis plusieurs années, trouvant trop souvent les travaux d’investigation trop légers et biaisers.
    Par contre, il y a effectivement besoin d’une rénovation du Sénat’ comme de l’Assemblée, en diminuant les effectifs et en reduisant le nombre de textes étudiés. La France croule sous les lois’ les décrets, les directives et autres éructations de notre administration toujours prompte â vouloir tout mettre dans un carcan reglementaire!
    Et je suis partisan de la suppression des nombreux comités theodules qui co tinuent à pomper crédits et subventions sans utilité pour le fonctionnement de notre démocratie mais pour le plus grand bonheur de leurs membres qui y trouvent une manne confortable, des budgets de fonctionnement souvent confortables et peu contrôlés. ..A commencer par le Comité économique et social dont les travaux relèvent trop souvent du gentil bavardage de café du commerce…Mais il est vrai que les membres du CES et de ces comités theodules sont souvent des obligés de nos dirigeants…
    Bonne journée,
    Dominique M

  5. Ernest Gransagne dit :

    Qu’en termes galants ces choses là sont dites, Monsieur le futur Président du Sénat.

    Oui bien entendu que nos deux chambres sont nécessaires.

    Oui bien entendu qu’il faut réformer.

    Oui bien entendu qu’il faut envisager un retour à la compétence, pour que notre France redevienne ce qu’elle n’est plus.

    Oui bien entendu les journalistes ne sont plus des journalistes.
    Et il est temps de leur dire ce qu’ils sont : des colporteurs de « titres à scandales » des « faiseurs d’opinions » à la petite semaine, des nantis bourrés de privilèges, le cul sérré sur leur carte de presse, qui leur fait croire qu’ils sont intouchables.

    Il est temps de dire ce que nous pensons des médias : c’est ce que vous faites, en restant didactique et courtois. Je n’ai pas votre talent Monsieur Raffarin.

    Bravo

    Ernest l’ami du Poitou

  6. jlduret dit :

    Sénat + Assemblée Nationale nous coûtent trop cher et nous n’avons plus les moyens.
    Choisissez:
    Réduction du nombre de Sénateur ou de Députés ou des 2
    Réduction des sommes versées à dicers titres
    Réduction des avantages divers et non imposés et liés à la maladie et/ou à la retraite
    MAIS IL FAUT QUE VOUS NOUS COUTIEZ MOINS CHER
    Et ne me dites pas que vous êtes juste d’accord pour supprimer ou réduire TOUT, à condition que celà ne vous concerne pas.

  7. BON dit :

    Monsieur le Sénateur,
    Je suis vraiment déçu de constater que vos collègues du Sénat ne vous ont pas confié la Présidence de ce dernier. Votre sagesse et votre bon sens auraient permis peut être quelques avancées. J’apprécie Monsieur LARCHER que j’ai rencontré plusieurs fois mais je pense qu’un changement aurait pu apporter de nouvelles orientations.
    Si j’avais été Sénateur ma voix aurait été pour vous…
    Bien à vous

Laisser un commentaire