Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

Un commentaire

  1. cardinal dit :

    Lorsqu’une entreprise implantée en France obtient, comme ITRON, un marché auprès d’un grand établissement français, on pourrait concevoir, à défaut de contrainte juridique, que le maintien de la production et des emplois en France relève de l’éthique.
    En l’espèce, la confirmation d’un plan social et de licenciements serait interprétée comme une déclinaison moderne des « eaux glacées du calcul égoïste ».
    Certes la liberté d’entreprendre, la concurrence, la libre circulation des biens, des personnes et des capitaux s’accommodent difficilement du patriotisme économique. Mais les acteurs publics et privés sont placés devant une responsabilité sociale.
    Par ailleurs, on voit que le débat de fond sur les délocalisations, notamment intracommunautaires, est plus que jamais d’actualité.

Laisser un commentaire