Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

Un commentaire

  1. Zwartepiet dit :

    Re: Au moment où les États Unis profitent de cette crise ukrainienne pour isoler la Russie, celle-ci profite de l’organisation du sommet des BRICS, à Oufa, pour afficher ses solidarités.

    Plus l’Ouest ostracise et « sanctionne » la Russie plus elle se tourne vers l’Est.

    Ne serait-ce pas plutôt l’Occident et, tout particulièrement, les Etats-Unis, qui sont en train de s’isoler du reste du monde? Les leaders européens et étatsuniens continuent, comme si de rien n’était, à parler de « la communauté internationale qui condamne… » –alors qu’en réalité, ils ne parlent que pour eux-mêmes et leurs satellites (Japon, Corée du Sud, Taiwan, Israel,…).

    Ainsi donc, la Russie de Vladimir Poutine serait « ostracisée » par le monde entier?! Penchons-nous donc un instant sur cette soudaine isolation de la Russie:

    On a perdu l’Egypte —ou comment Poutine tire profit du camouflet d’Obama envers un allié des Etats-Unis
    Par Benny Avni
    10 février 2015 | 7:54pm
    http://nypost.com/2015/02/10/losing-egypt-putin-exploits-obamas-slaps-at-us-ally/

    World | Tue Feb 17, 2015 9:26pm GMT
    Putin finds warm welcome in Hungary, despite European chill
    BUDAPEST
    | BY VLADIMIR SOLDATKIN AND KRISZTINA THAN
    http://uk.reuters.com/article/2015/02/17/uk-hungary-putin-idUKKBN0LL1XP20150217

    Je passe sur le rapprochement entre la Russie et la Grèce pour conclure avec le rapprochement (très lucratif) de la Russie et de l’Inde:

    Russie Inde: Poutine accepte de construire 10 centrales nucléaires
    11 décembre 2014
    http://www.bbc.com/news/world-asia-india-30408274

    20 contrats en 24 heures: les relations Inde-Russie se voient boostées d’un supplément de 100 milliards de dollars
    http://www.rt.com/op-edge/213835-russia-india-contracts-nuclear/

    Franchement, on a déjà observé pire isolation, non? Et pendant que les Russes s’apprêtent à livrer 10 centrales nucléaires à l’Inde, Areva peine à en livrer… deux! Et pour le nucléaire français, fleuron de l’industrie française, c’est pas gagné:

    http://newsclick.in/international/arevas-bankruptcy-and-indo-france-nuclear-agreement

    Vers la 5ème minute de cette vidéo fort instructive, l’ingénieur et activiste Prabir Purkayastha estime que le projet (confié à Areva) d’une centrale nucléaire à Jaitapur n’est d’aucun intérêt –ni technique/technologique ni économique… Il affirme que la coopération nucléaire avec la France est essentiellement une opération de… relations publiques!

    Le même constat se vérifie pour l’Iran qui n’est guère plus isolé que la Russie:

    China–Iran relations
    From Wikipedia, the free encyclopedia
    https://en.wikipedia.org/wiki/China%E2%80%93Iran_relations

    Ainsi que le rappelle le dossier de Wikipedia, l’Iran et la Chine ont conclu, en 2004, un accord d’exploitation de gisements gaziers pour un montant dépassant les… 100 milliards de dollars!

    On le voit, l’isolement infligé par l’Occident à la Russie et à l’Iran relève davantage du célèbre dicton: « Les chiens aboient, la caravane (chinoise ou indienne) passe… »

    J’ajouterais, en ce qui concerne l’Iran, un aspect plus géopolitique à ce qui est d’abord présenté comme un empressement purement mercantile des Occidentaux pour capter des parts du marché iranien: il s’agit de l’enjeu du Kurdistan(*). En effet, on le sait, les Etats-Unis dissimulent de moins en moins leur ambition de créer un Kurdistan… Jusqu’à l’éclatement de la guerre civile en Syrie, un tel projet de redécoupage géopolitique se heurtait à (au moins) trois pays: la Turquie, la Syrie et l’Iran.

    Aujourd’hui, il est évident que la Syrie de Bachar el-Assad n’est plus en mesure de contrarier la volonté américaine… Restent donc la Turquie et l’Iran: il est impératif, pour les Etats-Unis, de neutraliser l’une de ces deux puissances vis-à-vis du « projet kurde » car il serait illusoire d’imaginer pouvoir créer un Kurdistan à la fois contre la volonté de la Turquie ET de l’Iran! Avec l’accord tout récent sur le nucléaire iranien, les Etats-Unis pensent avoir mis l’Iran « dans leur poche » en ce qui concerne la création d’un Kurdistan –la Turquie se retrouve isolée…

    A mon humble avis, les Etats-Unis se font des illusions… Ils pensent pouvoir « jouer avec » et manipuler les pays du Moyen-Orient comme, naguère, la Grande-Bretagne manipulait les tribus arabes (Hashemites, Saoudiens,…).

    Cordiales salutations de Bruxelles,
    Zwartepiet

    (*) Un article intéressant qui fait le lien entre « nucléaire iranien » et « Kurdistan »:

    http://rudaw.net/english/middleeast/iran/26072015

    Extrait:

    “Choosing Kurdistan province as the first place to visit right after the nuclear deal with the West shows the importance of Kurdistan and its people during the Islamic Revolution and their role in protecting Iran,” Rouhani told the press upon his arrival at Sina airport.

Laisser un commentaire