Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

5 commentaires

  1. jany dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Depuis longtemps nous écrivons sur votre CarnetJPR en essayant de passer des messages, ces messages étaient souvent incompris comme ce beau texte que vous mettez en valeur ici…

    Toutes les cultures du monde ont un message souvent lié à l’environnement qui l’a vu naitre, c’est à chacun de nous de s’ouvrir et d’en respirer le sens profond…

    ***Vous écrivez « La conception du temps cyclique exclut tout commencement.Le Verbe apparaît superfétatoire. L’accent est mis sur la voie et non la voix. À l’opposé de la Bible: »au commencement était le verbe ». »

    Notre compréhension sur ce point doit s’ouvrir dans la profondeur de l’être… »au commencement était le verbe » doit être pris dans son sens spirituel, c’est à dire la voie, le chemin…
    Notre cheminement est le même que celui des philosophes chinois…

    A chaque instant du présent, il y a le signe, l’appel, qui nous ouvre des possibles, une impulsion…c’est une projection de l’être qui prend en compte son environnement global (social, sociétal, environnemental) ses a priori, son histoire, son connu, ses limites…
    Plus l’être est à même de comprendre son espace plus il s’ouvre à sa propre projection dans un espace temps qui sort des limites de la compréhension structurée…

    L’homme est libre dans ses propres limites…
    La rencontre des contraires est à l’image de l’univers…

    Un sentiment d’Inachevé comme un dialogue…

    Bien cordialement,

    jany

  2. jany dit :

    Être sans idée pour rester ouvert à tous les possibles » Confucius

    La vie propose ses possibles toutes les secondes, nos a priori (la pensée) peuvent freiner ces aspirations à se projeter, à vivre, à trouver l’harmonie…

    L’avenir n’est qu’une projection du présent qui doit trouver l’harmonie dans la pleine compréhension de l’environnement…

    Mourir et renaitre dans la proposition de l’énergie de la vie….la lumière…l »épanouissement…

    Ne pas donner d’importance aux idées, ne pas les juger, les laisser libres avec leurs a priori…pour mieux s’ouvrir aux possibles…

    Comme une fleur qui grandit avec la terre, le vent, la pluie, le soleil, qui se projette vers la lumière pour mieux parfaire son existence dans la forme de son possible idéal…

    La qualité de l’environnement global (social, sociétal, environnemental) est importante pour donner une chance à l’éveil de chacun ou d’une société et de trouver la reconnaissance.
    C’est la source de l’harmonisation d’une vie et aussi de l’approche d’un destin…

    Bien cordialement,

    jany

  3. jany dit :

    »considérer comme identiques les contraires,voilà la grandeur » Lao-tseu

    Je ne suis pas certain que c’est la bonne traduction…
    Car c’est l’identité propre des contraires qui amènent l’homme à questionner…

    C’est l’acceptation des contraires qui permet de prendre conscience de l’espace de leurs différences.

    L’homme trouve la liberté et l’émancipation dans ce dialogue inachevé de la danse des contraires….

    La vérité n’existe pas au singulier, elle nait dans la prise de conscience de l’espace temps de la rencontre des contraires…de l’ordre du pluriel…comme un flash au gout d’éternité…

    La recherche de la vérité a toujours un gout d’inachevé car elle n’existe pas dans le temps de nos dimensions…
    Le sage sait que ce n’est pas la vérité qui est importante, c’est le cheminement, la rencontre avec l’univers qui s’exprime partout comme en chacun…

    Bien cordialement,

    jany

  4. jany dit :

    Vous écrivez
    « l’heure est désormais à la symbiose des cultures »

    Comprendre une culture c’est la vivre dans son esprit, son corps, son cœur et son âme…

    L’intellectualisme c’est de croire que l’on peut rassembler et comprendre par les mots…

    Aujourd’hui les philosophes des notables décident du bien, du mal et de la raison…

    Les Ministres de l’école restent ministres de l’école même dans l’opposition…

    Les Ministres des Affaires Etrangeres restent aussi des ministres des affaires etrangeres dans l’opposition…etc…etc…

    Les Medias, les Notables, les Politiques…tout ce petit monde vit dans sa bulle intellectuelle pensant comprendre sans devoir mettre un pied dans la vie des peuples…juste des images…

    Tous les philosophes du passé ont un message pour le présent mais sommes nous capables d’en comprendre le moindre mot sans traduire ses propres limites, ses a priori…

    La politique doit s’ouvrir aux autres, apprendre à écouter, à être plus humble dans son cheminement…car le salut viendra du peuple, de la liberté du dialogue…pas du confinement !

    Symbiose des cultures ? La culture est une rencontre avec la vie…un dialogue…il reste ouvert et inachevé…

    Bien cordialement,

    jany

  5. jany dit :

    La présence:
    Ce ne sont pas les mots qui comptent, ce sont les pensées qui parfois traversent les âmes pour nous éclairer…

    jany

Laisser un commentaire