Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

7 commentaires

  1. Ernest Gransagne dit :

    Monsieur Raffarin
    Qu’il est triste de voir qu’il aura fallu 130 morts à Paris pour que ces gens au pouvoir se réveillent.
    Qu’il est pitoyable que lorsque des gouvernements se disant à droite ne pouvaient rien faire sans que des réactions gauchisantes clament « atteinte aux libertés » !
    Les défilés de rue, les réactions médiatiques étaient promptes à museler toute avancée de progrès vers un peu plus d’ordre.
    Nous avons toujours laissé faire ou reculer ou ne pas avancer…

    Aujourd’hui, on est dans la nasse.

    Beaucoup de gesticulation.
    Ce ne sont pas des portiques dressés en hâte sur les quais de gares qui vont mettre à l’abri les voyageurs otages.

    Ce ne sont pas les bombardements en Syrie qui vont éradiquer les fous aux ceintures explosives.

    Je n’attends rien de ce gouvernement.

    J’attends des gens intelligents, responsables, pondérés qui mettent en place dans une Europe unie, les verrous et les clés pour demain.

    A ce moment je pourrai mettre mon drapeau, celui que j’ai toujours aimé, à ma fenêtre.

    Ce n’est surement pas un mot d’ordre du président qui me fera le mettre demain.

    Ernest l’ami du Poitou en Nouvelle Aquitaine

  2. Philippe Jonvel dit :

    Une affirmation forte et grave que je partage : « ….la guerre crée au moins autant de terroristes qu’elle en élimine… » Toutes nos réponses doivent partir de ce constat!

  3. Dominique M dit :

    Bonjour M.Raffarin,
    Bonjour à tous,
    Discour fort et mobilisateur. Las! La situation appelle autre chose que des discours. Des actes. Mais comment peut-on attendre des actes adaptés à la situation de personnes dont les convictions avérées et largement affirmées sont à l’opposé de celles que réclame la situation? Déni de réalité, refus des valeurs constituant le socle de notre nation, etc….Il suffit de regarder le nauffrage de l’école pour constater les dégâts et de pointer les responsabilités.
    Au delà de la posture de circonstance, rien ne changera tant que la France restera aux mains de cette caste politico -administrative qui a conduit son naufrage depuis quarante ans. Le pire est encore devant nous, et nous le constaterons bientôt
    . Bonne journée

  4. jany dit :

    Pas de présidence du Sénat mais…
    Un chemin pour le Quai d’Orsay en passant par la case Com. des Affaires Etrangeres du Sénat… Restez à l’écoute du chemin !

    Bien cordialement,

    jany

  5. jany dit :

    Vivre en harmonie avec le désir pour qu’il ne devienne pas un enfer…
    Satisfait ou insatisfait, l’être doit rester libre…

    C’est le chemin qui est le guide pour celui qui a la foi…
    La confiance ouvre les portes du destin…
    Encore faut-il rester libre et ne rien attendre…

    Bien cordialement,

    jany

  6. Pierre GUSDORF dit :

    Cher Jean-Pierre Raffarin, j’ai écouté ce matin sur France Inter votre tirade sur la reconstruction républicaine.
    Sur la forme, j’ai trouvé légèrement excessive voire ridicule votre emphase.
    Sur le fonds, je m’étonne de votre appel au retrait des candidats Les Républicains qui me paraît traduire une certaine méconnaissance du sentiment et du ressentiment de nos électeurs. Vous mésestimez la porosité de l’électorat LR avec celui du Front National. Compte tenu du profond mécontentement à l’égard de la politique gouvernementale, il est infiniment probable qu’une part significative sinon prépondérante des électeurs de notre famille se porteraient dans ce cas sur le candidat FN plutôt que sur un socialiste.
    Un tel retrait aboutirait vraisemblablement à l’effet inverse de celui recherché.
    Qu’en pensez-vous ?

  7. François dit :

    Mathématique électorale pour les Nuls: une équation dont la résolution était facile puisqu’elle ne comportait pas d’inconnues.
    [(GOLDMANN-SACHS)² + (Chomage) + (2007-2012) + (Normes et Diktats bruxellois) + (Daesh)² - (Changement climatique incompris)] * (Abstention) = Explosion sous-marine et risque de déferlante extrême bleue.
    Espérons encore que la digue Ni-Ni tienne bon: Ni Sarkozy Ni F-Haine !

Laisser un commentaire